Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

16 novembre 2017 4 16 /11 /novembre /2017 10:55

Je viens de lire un article sur Françoise Héritier,décédée hier, et j'ai écouté France Inter de façon passionnée ce matin,consacré à ses thèses.

Elle avait une explication sur les différences morphologiques entre les hommes et les femmes,explication valable selon moi,mais je n'ai pas trouvé d'articles expliquant la différence des caractères sexuels ainsi que des différences hormonales.

Lisez cet article mais peut être comme moi,au final,vous direz que heureusement que les femmes et les hommes sont différents et,si les uns ne sont pas supérieurs aux autres,cette différence est l'essence même de la vie sur terre.

 
Françoise Héritier faisait remonter les origines de la domination masculine à la préhistoire .
Pendant la guerre, envoyée dans une ferme de sa famille en Auvergne, elle était révoltée de voir que tous les hommes et garçons s'asseyaient autour de la table et que les femmes restaient debout et devaient se contenter de manger les aliments et morceaux les moins nobles. Elle-même était mise à contribution pour aller chercher de l'eau alors que des hommes adultes auraient pu s'en charger avec bien plus de facilité. Pourquoi une telle injustice?
Pour expliquer l'universalité de cette domination, Françoise Héritier remontait le temps. Elle s'attaquait ainsi à un mythe qui l'entoure: la femme est physiquement plus faible que l'homme. "Une différence construite" dans des temps très anciens selon l'anthropologue.
"Pour diverses raisons, relevant toujours du symbolique et non de contraintes biologiques, l'alimentation des femmes a toujours été sujette à des interdits. Notamment dans les périodes où elles auraient eu besoin d'avoir un surplus de protéines, car enceintes ou allaitantes, je pense à l'Inde, à des sociétés africaines ou amérindiennes. Elles puisent donc énormément dans leur organisme sans que cela soit compensé par une nourriture convenable; les produits 'bons', la viande, le gras, etc, étant réservés prioritairement aux hommes. Cette 'pression de sélection' qui dure vraisemblablement depuis l'apparition de Néandertal, il y a 750.000 ans, a entraîné des transformations physiques. A découlé de cela le fait de privilégier les hommes grands et les femmes petites pour arriver à ces écarts de taille et de corpulence, entre hommes et femmes."
 Mais le cœur du problème est encore ailleurs. Pourquoi les femmes peuvent donner naissance à d'autres femmes mais aussi à des hommes? Voilà un fait qui a longtemps semblé paradoxal à l'esprit humain. Là est la clé de la domination masculine selon la célèbre anthropologue: les femmes sont devenues des objets et non des sujets."
Le coït étant nécessaire à la fécondation, nos ancêtres en ont conclu que c'était les hommes qui mettaient les enfants dans les femmes, . Pour avoir des fils, et prolonger l'espèce, il leur fallait donc des femmes à disposition. Des femmes dont il fallait s'approprier le corps car il importait que personne ne leur vole le fruit qu'ils y avaient mis. Des femmes sur lesquelles ils pouvaient aussi capitaliser, puisque ne pouvant pas coucher avec leurs sœurs, en vertu de l'interdit de l'inceste, ils pouvaient au moins les échanger contre les sœurs des autres hommes. Ainsi s'est créée une société parfaitement inégalitaire où la mainmise sur les corps et les destins des femmes a été assurée, au fil du temps, par des privations (d'accès au savoir et au pouvoir) et par une vision hiérarchique méprisante."
C'est pourquoi, François Héritier voyait dans le droit à la contraception une vraie révolution. "Pour la première fois de l'histoire de l'humanité, les femmes peuvent choisir si elles veulent ou non procréer, quand, combien de fois, avec qui. Elles redeviennent sujets à part entière".

Tout cela lui permettait d'affirmer qu' "il n'y a aucune raison objective, biologique, naturelle qui impliquerait une infériorité féminine et une supériorité masculine.

Françoise Héritier le dit :"Les deux sexes sont différents mais la nature ne dit rien en terme de hiérarchie". Un constat qu'elle n'a eu de cesse de répéter dans ses ouvrages comme dans les médias.

Et que dire du chromosome Y ,grande particularité de la femme et que tout le monde semble oublier.

Je suis quand même heureux qu'elle ait affirmé cette différence sans hiérarchie,au moment où les intégristes de l'égalité prennent la parole,au moment de l'écriture inclusive,la chose la plus débile que j'ai jamais vue dans l'éducation nationale.Mettons toutes les phrases au féminin pendant quelques siècles,ce sera plus simple pour nos bambins qui ont déjà du mal à aimer l'orthographe.

Il vaut mieux être mâle un seul jour que femelle dix jours de suite

 

             Proverbe Kurde

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 15:38
Les femmes et les hommes sont-ils différents ?

Pour écrire cet article,j'ai l'impression de marcher sur les oeufs de mes poules car,à l'heure de "balancetonporc",à l'heure du harcèlement,à l'heure du politiquement correct,à l'heure où les plaisanteries sexistes ou soi-disant sexistes sont interdites,à l'heure où les histoires de blondes n'ont plus lieu,bref ,à l;heure où notre société change,les mots doivent être choisis et l'autocensure me guette mais je me lance.

Bien entendu,dénonçons d'emblée tous les abus de pouvoir des hommes,tous les viols,tous les harcèlements lourdingues et toutes les formes d'oppression faites aux femmes.Ça,c'est dit et c'est sincère.

La différence des sexes est en fait devenue une hiérarchie : celui qui a le phallus est le sexe fort et commande. Celui qui ne l’a pas est le sexe faible et il obéit.Mais la différences des sexes est devenue aussi une injustice,la domination masculine dénoncée comme une faute, le fort devenant le méchant ; le faible, vu comme victime, se révolte contre l’abus de pouvoir. On entre dans une ère de révolte et même de vengeance en même temps que de recherche, d’essai d’égalisation. Or cette égalisation est très difficile à établir en ce qui concerne les sexes. Puisqu’il s’agit là d’une différence fortement asymétrique (ce n’est pas comme les chaussons des bébés : il n’y a pas un zizi bleu pour les garçons et un zizi  rose pour les filles…).

Peut être que la différence des sexes rend impossible la juste répartition des pouvoirs et des libertés entre les humains ? je me pose la question.

Alors,qu'est-ce que le « genre » ? Aujourd'hui, ce terme désigne bien plus qu'une classification grammaticale distinguant le féminin du masculin. Apparu récemment dans le vocabulaire des sciences humaines, la notion de genre s'attache à montrer que les différences entre les sexes ne sont pas seulement issues de la nature biologique, mais aussi - et surtout - d'une construction sociale et culturelle.

Simone de Beauvoir a écrit "qu'on ne naît pas femme mais qu'on le devient" et ce ,en 1949!!

Une question me hante souvent depuis quelques années depuis qu'on veut supprimer le féminin et le masculin : les hommes et les femmes sont-ils, ou sont-elles , les mêmes ?

Je ne reviendrai pas sur le fait que les deux sexes sont d'intelligence égale,sans aucun doute,que les femmes sont "exploitées" dans notre société, avec des salaires inférieurs,avec des sous postes dans les hiérarchies,dans les entreprises,en politique et ailleurs,je ne reviendrai pas sur le fait que toutes les décisions sont prises par les hommes ,non,tout cela est connu,rabâché et regrettable et il faudra sans doute encore des années avant de voir une égalité parfaite mais,mais,les hommes et les femmes sont-ils les mêmes ?

Pourquoi faut-il amalgamer le mâle et la femelle ? regardons un couple et détaillons le physique d'abord.Taille,poids,musculature,rien n'est identique.

Ensuite regardons les caractères sexuels extérieurs dans un premier temps et rien n'est identique.Le médecin que je suis pense aussi aux hormones secrétés par les deux sexes et rien n'est encore identique avec des différences notoires et importantes.

La femme "enfante ",la femme "gestationne "la femme accouche,la femme allaite..... et l'homme regarde (et va arroser cela !!) Même si je suis certain,quelles que soient les résistances de la société,que dans deux siècles les nouvelles procréations ( fécondations in vitro, clonages, etc. ) qui vont permettre des alliances et une transmission de la vie qui ne tiennent plus compte de la sexualité d’origine.Les enfants ne naîtront plus alors de la volupté.

Et que dire des qualités humaines des hommes et des femmes ? sont-elles identiques ? est-ce seulement une construction sociale ? la testostérone de l'homme ne le rend-il pas agressif et dominateur ?

Il n'y a pas d'inférieur ou de supérieure,il y a des êtres différents et quoi de plus merveilleux que la différence.Vous vous voyez dans un monde d'individus identiques ? non,certainement pas et la rencontre d'un être différent n'est-elle pas le début d'une aventure ? que ce soit une femme ou un homme ,peu importe mais découvrir l'autre est et restera toujours une merveilleuse aventure.

Je vous conseille de lire un bouquin que j'ai dévoré il y a peut être maintenant 20 ans et qui s'appelle "le féminin de l'être " de Annick de Souzenelle (ou comment en finir avec la côte d'Adam) qui nous met sur la voie des différences sexuées.J'ai mon féminin de l'être et vous l'avez certainement aussi comme votre compagne a son masculin.

Pour finir cet article que je pourrai continuer à l'infini ,mais je sais que vous ne lisez que les articles courts,paresseux que vous êtes, je dirai qu'il faut une égalité parfaite,statutaire , entre les hommes et les femmes,on est bien d'accord,même s'il y a encore des freins actionnés par les hommes et qui vont disparaître petit à petit,mais pourquoi vouloir les amalgamer,pourquoi vouloir supprimer le genre,pourquoi nier la différence , pourquoi s'offusquer de la séduction, pourquoi ne pas comprendre qu'un garçon n’a jamais été une fille, ni une fille un garçon. La dissymétrie des sexes est considérable. L’écart de forme et de fonction des deux sexes est si important qu’il rend toute comparaison impossible. Un homme ne sait jamais ce que c’est que d’être une femme et réciproquement. Il y a une inexpérience, une inconnaissance radicales entre eux.

Enfin,il y a la religion et Annick de Souzenelle écrit que le mot mâle, en hébreu, c'est le verbe «se souvenir», et n'importe quel être, qu'il soit un homme ou une femme, porte en lui cette capacité à se souvenir. Le mot femelle en hébreu, c'est, d'une façon très crue, «un trou» (vous voyez venir le carabin que je suis). Mais un trou qui est un abîme sans fond, c'est-à-dire toute la transcendance de l'être. En même temps, c'est le mot qui veut dire aussi «le blasphème» . et là,on a tout compris et on voit l'impact du religieux sur le genre(comme on le voit encore aujourd'hui de façon très marquée dans certaines religions )

J'arrête là mes divagations;je vous ai mis tout un peu en vrac et vous ferez le tri. Certains,naturellement,ne seront pas d'accord,mais c'est la diversité des opinions qui construit le monde.Personnellement,je deviens inquiet pour nos ados.Pourront-ils encore dire comme Jean Gabin à Michèle Morgan dans Quai des brumes: "t'as d'beaux yeux tu sais " et l'évolution ira alors sans doute vers l'amour virtuel,internet oblige !!! et ça,c'est pour moi désolant.

Qu'en pensez-vous les amis ?

Bises

Les femmes et les hommes sont-ils différents ?Les femmes et les hommes sont-ils différents ?Les femmes et les hommes sont-ils différents ?

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 22:17
Une histoire médicale avec les mots supprimés du dico  Une histoire médicale avec les mots supprimés du dico  Une histoire médicale avec les mots supprimés du dico

Je suis un " picoreur "  de la vie et je regrette "l’euphuisme " ,surtout en voyant les réseaux sociaux.Je crains le " futurition " pour les " friponneux ".

" Gaminer " , c’est bien et il ne faut pas " immortifier " la jeunesse et être un " attiseur ",mais la nouvelle écriture " m’assote " et le " badinage " qui ne fait que " baliverner "  ne va pas de faire de moi un "chipotier ".

J’aime " conjouir " avec les mots,excusez moi.

Je me souviens d’un " patronnet " , chaussé de " carrelures " , qui avait dressé une "pantière"  lors d’une partie de chasse et qui avait pris un coup sur le " péricrâne ".Il était devenu            " phlegmoneux",un peu "psorique", avec des " pissements " involontaires et souffrait beaucoup "d’ostéoscopes ".

Il ne pouvait plus " brandiller ",le pauvre !

Ayant une formation " d’ostéogénie "  et n’étant ni " biaiseur "  (avec un i ) , ni " oedipien " , j’entrepris une " curation " et je fis une " ostéographie ",sans " chipoter " car je ne suis pas un "convoiteux ".C’était un "courte-botte ",un " crapoussin " et j’entendis  facilement  ses " péristoles "  en travaillant "persévéramment " et sans "ergoterie". Mais il avait un pouls "duriuscule ",le pauvre gars.

Son dernier vœux a été de manger une "mouille-bouche " dans un " musico " car il avait perdu son "apervance ".Sa peau était devenue " ophite " .

Il est mort de "pleuropneumonie"  dans une "charmoie"  et j'ai fini par le  "monseigneuriser ".

Je ne vous ai pas fait un "poétereau " terrible car je ne veux pas être un "abuseur"  et "nigauder"  et je vous souhaite d'avoir cette nuit "des pavots de Morphée" !!

PS: attention les amis,j'ai dû bosser pour créer cette histoire en mots supprimés mais je pense , par contre, qu'il faudrait inventer des mots nouveaux comme le fait ATD Quart Monde  avec "la pauvrophobie"  car un français sur 3 pense que si une personne est pauvre c'est qu'elle est responsable et ceci se manifeste dans l'attitude des voisins,des riverains,des collectivités . Rappelez-vous,"la pauvrophobie ", vous en entendrez peut être parler lors des prochaines parutions des dicos.

Une histoire médicale avec les mots supprimés du dico

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 20:44

Nous sommes tous des immigrés,il n'y a que le lieu de naissance qui change

 

 

J'ai revu ce matin à Médecins Du Monde un migrant venu de Sierra Léone.Il était en grande détresse.

Je l'avais vu il y a une quinzaine de jours ; un très chouette garçon de 23 ans,musclé,souriant et sympathique qui avait fuit la misère et les exactions de son pays.

Il faut savoir que la Sierra Léone est un des pays les plus pauvres de la planète,situé entre le Liberia et la Guinée,un pays où les enfants travaillent dans les très dangereuses mines de diamants,un pays où la guerre civile a laissé de nombreuses traces.

Son parcours,je le connais par coeur ,car tous les Africains ont le même: toutes les économies des familles sont rassemblées pour son départ,convoyage pendant plusieurs mois jusqu'en Libye où il a subi des violences (pour ne pas dire des tortures) ,où il a été rançonné,c'est à dire du chantage aux familles,puis traversée sur un bateau pneumatiques après avoir payé un passeur véreux,traversée dont il taira son angoisse et l'angoisse de ses 140 coéquipiers ainsi que les accidents.L'arrivée en Italie fut un signal de victoire avec des couvertures et à boire et à manger.

Depuis le départ de Sierra Leone il s'est passé un an et demi !!!!

Ce fut ensuite un convoyage vers Marseille car il voulait venir en France et ne pas rester en Italie.Nous étions sa vraie bouée.

Je l'ai donc vu une première fois il y a 15 jours,inquiet pour sa demande d'asile.Il devait être convoqué pour examiner sa situation.J'avais senti sa peur,son inquiétude légitime pour cet entretien et il avait raison d'être inquiet car ,même si la Sierra Leone est un pays difficile,il n'est pas considéré comme une dictature sauvage.

Il est revenu ce matin,son maigre sourire s'était transformé en grimace de chagrin,sa parole avait disparue et il m'a fallut lui arracher les mots et les maux qui le torturaient : sa demande d'asile était refusée et il allait être remis aux autorités italiennes qui le renverront dans son pays , ce pays qu'il espérait ne plus revoir,ce pays misérable où les hommes se battent,même si la guerre civile s'est tassée mais où les réglements de compte persistent de façon quotidienne.

Il allait devoir affronter la honte de l'échec face à son ethnie mais surtout être traité comme un déserteur par son pays.J'ai longuement discuté avec lui car il me semblait se débattre pour survivre,il essayait de trouver des causes médicales pour motiver un report de la sentence mais c'était reculer pour mieux sauter car le refus était sans appel.

Nous venions de fabriquer peut être un sans-papier permanent qui allait se cacher pour rester en France,un sans-papier comme il en existe des milliers et souvent pour la même raison,en raison de ces mêmes refus.J'avoue que je m'étais non pas attaché mais un peu quand même car il a été extrêmement sympathique,même dans la défaite et j'ai eu un coup de blues en lui disant au revoir.

J'en entends certains applaudir des deux mains mais la détresse d'un homme et le manque d'humanité de notre monde ne peut laisser personne insensible.

En écrivant ce post,en décrivant cette consultation qui,somme toute,est une consultation habituelle mais vous savez comment sont les ondes,celles de l'attachement immédiat (même si je ne devrais pas ),en écrivant donc,j'écoute la retransmission en direct sur France Inter du concert de Gérard Depardieu qui chante Barbara (je vous conseille de l'écouter en podcast car j'ai été bluffé,moi qui adore Barbara) et en écoutant,je pense à ce jeune homme dont l'angoisse va monter crescendo jusqu'au 15 novembre,date où il sera remis ,s'il ne fuit pas,aux autorités italiennes et il ne chantera jamais , comme Depardieu et Barbara: "ma plus belle histoire d'amour,c'est vous "

Bonne nuit les amis.

Quiconque a le malheur d'immigrer une fois,une seule fois,restera toujours métèque toute sa vie , et étranger partout,même dans son pays d'origine.C'est notre malédiction à nous,immigrants.

 

               De Pan Bouyoucas / Une bataille d'Amérique

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 08:16
La rigidification de la société (peut-on encore rire de tout ?)
La rigidification de la société (peut-on encore rire de tout ?)

L'humour,c'est aussi une façon de résister.

 

                               Bedos

Je viens de revoir quelques sketches de Coluche que j'étais allé voir au théâtre du gymnase,à Paris,lors de sa gloire "électorale ".

Aucun de ses sketches ne pourraient être dits lors des stand-up actuels.Il y parle,avec ses mots,avec son humour corrosif,des juifs,des musulmans,des homos,de Dieu,des curés,des putes,des politiques,des Français,des sportifs,et j'en passe,bref,il caricature à souhait les Hommes,surtout les hommes et rarement les femmes.

Qu'aurait-il dit sur les terroristes islamiques qui n'existaient pas alors? il aurait sans doute essuyé les balles de kalachnikov des tueurs,comme Cabu et ses amis.(je parle de Cabu car je le connaissais bien ayant fait mon lycée avec son frère : un grand déconneur)

En 2017,on ne peut plus tout dire,on doit se contenter de suggérer et le politiquement correct a pris le dessus dans tous les domaines.

Le harcèlement sexuel tel qu'il est décrit dans les médias actuellement doit être condamné , bien entendu,mais,en entendant tous ces témoignages,je me demande jusqu'où cela ira t-il et je pense à notre jeunesse et à ce que j'appelle "la drague" qui va devenir difficile.

Jean Gabin pourrait-il encore dire de nos jours : "t'as de beaux yeux tu sais " ?? je me pose la question.En m'exprimant sur ce sujet avec des amis , on m'a répondu que la tendance actuelle était plutôt : "t'as un beau cul tu sais"... amis poètes,bonjour !

Néanmoins ,il va falloir distinguer la drague du jeune ado des témoignages du terrible "balancetonporc" de l'homme de pouvoir mais si la société continue de se rigidifier sur tous les plans,ce ne sera pas facile.L'autocensure nous guette sur tous les sujets et,même si vous êtes bienveillants, l'humour ne passera plus comme il passait il y a 40 ans et le tribunal populaire qu'est Twitter vous clouera au pilori .

Les hommes de pouvoir qui profitent de leur situation doivent être jugés et condamnés avec la plus grande sévérité,mais méfions-nous que cet épisode ne serve pas aux censeurs de l'humour,même s'il est gras et incompris.Laissez nous déconner,plaisanter et laissez les jeunes draguer,se toiser,et s'aimer.

C'est la société du futur qui peut devenir complètement aseptisée, sournoise et faux-cul,où la joie du délire de l'amour sera absente,remplacée par le conventionnel et l'ennui.

Peut être tient-on dans ces exemples l'explication de la drague et de l'amour internet,aseptisé et sans saveur.

Desproges disait "qu'on pouvait rire de tout mais pas avec n'importe qui" et j'ai toujours aimé et repris cette citation car elle décrit très bien le terrible dilemme de l'universalité de l'humour.

Vous voyez,je viens moi-même de me censurer car j'avais un dessin de bonne soeur  très rigolote mais salace que j'ai ôté volontairement au dernier moment ,juste avant de faire un clic sur "publier" car si je trouve ce dessin très drôle,je sais que mon humour carabin ne sera pas compris .Il en est de même des vannes sur la religion qui peut prendre une tournure agressive , même si j'ai beaucoup de respect pour tous ceux qui ont une croyance quelle qu'elle soit.

Alors rêvons d'un peu de fantaisie,rêvons d'un peu de bienveillance et condamnons les gros porcs.

 

Les lois de l'humour sont très sévères:on ne peut pas se moquer des victimes,des noirs,des homos,des musulmans,des juifs,des handicapés..... moi je dis : de qui se moque-t-on ?

 

                                     Geluck

La rigidification de la société (peut-on encore rire de tout ?)
La rigidification de la société (peut-on encore rire de tout ?)
La rigidification de la société (peut-on encore rire de tout ?)

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 14:05
Que faites-vous pendant la PUB  ??

Alors que faites-vous pendant les coupures de PUB, en attendant la suite de votre émission ou de votre film ?

75% des Français disent ne pas être attentifs à cette PUB,mais que font-ils ou plutôt,que faites-vous ?

Je suppose que tous les prostatiques vont soulager leur vessie qui commençait à leur donner des signaux d'inquiétude.D'ailleurs,je me demande si le temps entre deux coupures ne correspond pas à une demande des professeurs d'urologie (je blague !!)

L'opérateur public chargé de la distribution de l'eau dans la capitale, a bien constaté une hausse de la consommation aux horaires des pages publicitaires lors de grands événements, ce qui s'expliquerait par la pause aux toilettes notamment. Ainsi, le soir des résultats du second tour de la présidentielle, le 7 mai dernier, elle a augmenté de près de 20 % dès 23 heures, à la fin des débats en direct sur TF 1. Même constat lors de la finale de la Coupe du monde de football 1998 retransmise sur la Une et Canal +, où les Parisiens avaient consommé 55 % d'eau en plus pendant la mi-temps.

(Pour la grosse commission,attention aux constipés car vous risquez de rater une partie du film.)

Alors,avouez que le petit coin a un succès fou pendant la PUB ?

Donc,89 %des Français disent s'adonner à une activité qui nécessite de changer d'espace, qu'il s'agisse d'aller dans la cuisine, aux toilettes, à leur bureau etc.

Mais la grande nouveauté reste la prise compulsive du smartphone. 72 % des téléspectateurs utilisent ou regardent leur smartphone, leur tablette ou leur ordinateur pour y consulter des applications, leurs mails, les réseaux sociaux.Les usages ont changé devant la télé : les gens deviennent de plus en plus multi-écran.

Vous reconnaissez-vous ?

31% d'entre vous éteignent la TV ,étonnant,non ? et 15% seulement zappent,ce qui me paraît peu.

A quoi sert la PUB,me direz-vous ? et bien,en réalité,les études d'impact le montrent,les téléspectateurs sont plus attentifs qu'ils ne l'avouent et paradoxalement, les études montrent que les Français les plus nombreux à utiliser d'autres écrans sont aussi ceux qui restent les plus attentifs à la publicité.

En réalité ,l'impact des PUB sur votre cerveau,même si vous n'êtes que très peu attentifs,n'est pas négligeable pour les annonceurs qui finissent toujours par vous accrocher sur votre sujet d'intérêt du moment (si vous avez envie de changer de voiture,ne zappez pas !!)

Donc , de la même manière que vous zappez souvent et regardez 3 émissions à la fois,vous regardez votre smartphone et la PUB en même temps.

Je vous donne quelques idées ,en vrac, pour un peu changer votre rythme de vie pendant la PUB:

- rêver que la vie est belle ! ou à des jours meilleurs.Je le fais tous les jours.

- débrieffer votre journée et,aussi,

- prévoir celle de demain

- penser aux jours heureux

- allez vous mettre en tenue de nuit si vous ne l'avez déjà fait

- manger une pomme ou un yaourt et boire un coup

- faire un bisou à votre compagne ou compagnon ou à votre animal de compagnie.

- aller rentrer les poules (à plumes)

- sortir et regarder les étoiles

- se lever de votre état avachi dans le canapé et marcher

- faire des exercices d'assouplissement ou de yoga

- et puis , bien sûr,lire et encore lire.

Enfin,savez-vous qu'il existe une application pour couper ou diminuer ce fameux volume qui augmente uniquement en claquant des doigts ou en sifflant , appli qui s'appelle FreeMute,et ce qui est amusant c'est que cette appli est financée par la PUB,on croit rêver.

Bon,je vous laisse aller aux toilettes et j'arrête mon laïus.

Bon dimanche

 

La PUB est à la consommation ce que l'érotisme est à l'amour.Le plaisir ne suit pas toujours ......

Que faites-vous pendant la PUB  ??

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 20:11

À la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

 

                         Martin Luther-King

 

C'est une très belle phrase de Martin Luther Long, c'est une phrase qui parle beaucoup et qui dit beaucoup de l'amitié Je parle bien entendu de la véritable amitié , celle qui rend inséparable  le corps comme l'esprit, celle qui rassure en cas de difficulté,celle qui permet de lutter contre les sévices infligés par la vie.

Je viens de passer une journée avec des amis en grande difficulté ,ce qui motive ,en partie ,cet article .

J'ai entendu mes amis me raconter que les amis s'évaporaient en cas de problèmes graves. Je savais cela mais j'ai toujours trouvé cela curieux car c'est dans ces périodes qu'on a besoin de ses amis. Je parle bien entendu des vrais. Ceux qui vous parlent affectueusement quand le ciel est à l'orage. 

J'ai toujours essayé d'être présent lors des difficultés de mes amis ou des gens que j'appréciais , très présent , trop présent peut être car cela déteignait sur mon moral. Mes proches me disaient que c'était  à cause de mon métier et de la déformation de l'attachement du médecin à son patient mais je ne le pense pas car ,pour moi, c'était surtout le fil amical invisible qui me guidait .

La vie avance et les amis passent et ceux qui restent et qui traversent avec vous les joies et les épreuves, ceux qui résistent au temps qui passe, ceux qu'on soutient quoi qu'il arrive ,  ceux qui sont là dans toutes les peines mais qu'on trouve aussi dans tous les moments de bonheur  restent vos vrais amis mais réfléchissez et comptez , comptez sur combien de personnes vous pourrez alors vous appuyer,ceux qui sauront vous apaiser et vous serez sans doute déçus car une main vous suffira avec ses 5 doigts pour en faire le tour.Les autres, tous les autres, sont des "amis de passage ",des amis de circonstance, des amis à qui il manque une seule chose: la sincérité de l' échange.

J'ai entendu mes amis dans la tourmente me dire combien ils avaient été  déçus de certains comportements, des gens qui s'écartent mais ils m'ont également dit qu'ils avaient été tout autant surpris par des personnes qui se découvraient par leur sollicitude .

Cette découverte , je l'ai déjà fait en en observant la société et j'ai toujours été étonné de voir arriver des personnes aidantes et aimantes alors qu'on ne les attendait pas. C'est souvent une surprise, une bonne surprise qui vient , un peu, compenser les mauvaises.

J'ai entendu dire que les gens en difficulté s'isolent. Je ne le pense pas. Simplement les discussions futiles ne les intéressent plus car ils se recentrent sur des problèmes vitaux  et j'ai alors remarqué qu'il faut " aller les chercher" pour  avoir un contact car leur souffrance n'a d'égal que l'indifférence ambiante.

Mettre la tête dans le sable et éviter la discussion est un mauvais présage amical. Faire comme si rien n'avait changé en est un autre.Ceux qui sont en souffrance,connaissent tous le "bon courage ",ou la main qui presse anormalement le bras,ou encore le "on pense souvent à toi" et enfin le fameux "ça va ? "dont l'intonation n'incite à aucune réponse .

Bien sûr il y a les lâches, bien sûr il y a les timides,bien sûr il y a les phobiques des problèmes de maladie mais tous mes amis en difficulté me répètent ou m'ont souvent répété, ce que je comprends fort bien, qu'une question amical, placée au bon moment (et sûrement pas en public )une question douce ,une question personnelle avec un regard non fuyant n'est pas une forme de courage mais simplement une forme d'amitié .

Le silence c'est pire que tout,c'est blessant et c'est surtout décevant ; toutes les personnes passées par là me disent alors que, à cette occasion, quelque chose se casse, vous savez ce fil invisible évoqué au début de l'article qui se rigidifie petit à petit pour se briser sur l'écume du silence

Je pense souvent à mes amis que j'ai beaucoup aidé et que  j'ai vu ressurgir du néant.Mais j' ai vu aussi sombrer des potes,même en présence  de ceux qui étaient attachés par ce fameux fil. Mais que leur présence a été ô combien utile !

Vous aurez peut être un jour vous aussi  besoin de ce fameux fil mais c'est un fil sélectif un fil qui ne casse qu'une fois et qui, même avec le grand pardon, aura du mal à redevenir aussi résistant à toute épreuve.

Vous voyez,j'ai entendu dire que j'étais cinglé après ma discussion avec mes poules dans mon dernier article,d'autres vont dire cette fois-ci que je suis trop sérieux.En réalité,j'écris comme je pense et les jours ne se ressemblent pas.

Bonne journée

 

 

L'amitié ne rend pas le malheur plus léger,mais en se faisant présence et dévouement,elle permet d'en partager le poids,et ouvre les portes de l'apaisement.

 

                           Tahar Ben Jelloun

Le silence

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2017 3 04 /10 /octobre /2017 10:25
Dialogue avec mes poules en grève de l'oeuf.
Depuis quelques jours,Marguerite et Joséphine,mes deux poules roussettes,ne font plus d'oeuf.Je suis donc allé les voir longuement pour avoir une conversation avec elles au sujet de ce que j'appelle "la grève de l'oeuf ",fait par mes deux syndicalistes de gallinacées.

- Coucou les filles.J'ai entendu dire récemment que les Français étaient un peu fainéants,mais qu'en est-il des poules ?

- Et oui,confirme Marguerite,quand je me lève le matin vous dormez encore et je dois attendre en gloussant que tu ouvres le poulailler avec les graines que tu me donnes uniquement par intérêt,pour que mes oeufs soient solides et bien jaunes.On ne me la fait pas ! Nous,dès 6 heures du matin ,on est à fond la crête !

- je ne comprends pas tes reproches,Marguerite,car je vous donne tout ce dont vous avez besoin.

- Ah,tu crois cela,renchérit Joséphine,de quoi parles-tu ? de cet enclos limité que tu viens nettoyer de temps en temps,où l'herbe a maintenant disparue,où le grillage nous empêche d'aller picorer tes bonnes salades ou d'aller batifoler dans ton jardin comme tu le fais toi-même?tu crois vraiment que nous sommes heureuses toutes les deux ? Jadis,les poules habitaient avec les humains et ma grand-mère m'a raconté qu'elles s'amusaient beaucoup plus.Maintenant , notre solitude nous fait de la peine,même si tu viens de temps en temps nous faire un coucou,mais c'est souvent pour nous voler notre oeuf .

- je suis surpris que tu m'observes ,que tu nous observes à ce point là.

- tu crois vraiment qu'il n'y a rien sous notre crête ? tu crois que notre petite tête ne comporte qu'un neurone ? mon pauvre,on voit tout ton manège,on sait qu'on recycle tes déchets et que les omelettes aux truffes sont pour toi la finalité de notre élevage.Marguerite et moi ne parlons pas mais on n'en pense pas moins.Mais , comme tu l'as remarqué récemment , nous avons décidé de te faire chercher les oeufs , comme tu le fais à Pâques avec tes petits enfants.Car l'émancipation des poules a sonné.Nous savons que tu te targues d'avoir des oeufs bio,que nos oeufs ont la "cot" et même la "cocot",mais maintenant mon petit père,tu vas les chercher nos oeufs.

-Je suis étonné,Marguerite et Joséphine,car j'ai l'impression de vous bichonner ?

- bichonner,mon cul,pardon pour cette grossièreté,je dirai plutôt,bichonner ma crête,mais je ne peux accepter ce terme de bichonner.Si tu veux nous gâter,laisses-nous gambader dans ton jardin,car on n'aura plus l'impression d'être mis à l'écart.Nous voulons vivre avec toi et nous adorons quand tu nous prends dans tes bras et que tu nous touches la crête reprend Marguerite,cela est véritablement jouissif, dit-elle avec un assentiment de crête de Joséphine,car nous avons l'impression alors d'être tes enfants et on adore cette dépendance.Mais de grâce,laisses-nous gambader hors de notre enclos,sinon c'est la grève des oeufs.

- je vous trouve bien vindicative , les filles.

- c'est que maintenant , on a décidé de se syndiquer à FO,la Fronde de l'Oeuf,un syndicat qui discute avec le profiteur pour essayer d'adoucir le sort des poules.

- avouez que vos journées se terminent bien tôt quand même.

- oui,c'est vrai,mais tu as remarqué,quand tu viens fermer le poulailler le soir,qu'on caquète,dit Joséphine.Et oui,on débriffe la journée,renchérit Marguerite? On se lève au lever du jour,on bosse pour trouver des graines et te nettoyer ton terrain toute la journée,pendant 12 heures,sans pause le midi,et le soir on cause.On parle de toi qui regardes la télé,bouquines,écoutes de la musique et es trop souvent penché sur ton ordinateur à écrire  et à inventer des conneries

- d'accord les filles,vous m'avez convaincu,je vous lâche dans mon jardin,je fais une croix sur mes salades,mais de grâce,arrêtez cette grève des oeufs car j'en ai plein la coquille,euh ou oeuf,je ne sais plus,je crois que je voulais dire que j'en avais plein le dos  de cette grève.

- tiens,mon maître,tu es gentil quand même ,répondent en coeur,Marguerite et Joséphine,prends un oeuf,il est tout chaud.

Et c'est ainsi que la grève des oeufs à la maison Sage,durement négociée,s'est terminée dans la sérénité et la bienveillance.

Dialogue avec mes poules en grève de l'oeuf.

Partager cet article

Repost0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 13:15
Le MacDo

J'adore les mardis et mercredis de rêve et de partage avec ma petite fille. Après une journée à Médecins du Monde, je vais la chercher pour un doux moment de félicité. 

Les retrouvailles sont chaleureuses et très vite le programme s'organise.

Il faut caser les aspirations de la petite sans heurter les miennes c'est à dire : faire les fous, mais aussi faire les devoirs, aller au spectacle ou au musée, faire une balade dans Marseille ( Fort Saint Jean,Mucem, la Criée, le vieux port,,etc,etc)

Et puis, bien entendu , dans le programme il y a un petit restau le soir, en tête à tête et un le lendemain midi après une nuit sur le bateau, bercé par le bruit des vagues et la tête sous les étoiles . 

Le restau ou plutôt les restaus font l'objet d'un accord durement obtenu, à savoir : une pasta partie le soir et , vous savez quoi ? Un MacDo le mercredi midi.

Moi qui aime la bonne bouffe, simple mais goûteuse, je suis servi.

Quelle catastrophe compréhensible! servir de la merde pour quelques euros, c'est un métier mais je suis consterné .Imaginez mon menu,nos menus que je vous détaille:

Pour ma petite fille : un mac, des frites, ketchup bien sûr, un jus de fruit bio, une crème bio en dessert, un livre, le tout pour 4 euros(incroyable,non ?).C'est ce qu'ils appellent le Happy Meal  ( traduction : bouffe joyeuse ils auraient pu ajouter mais "dégueulasse") J'y reviendrai.

Pour votre serviteur: un Gros Mac , frites , coca ( pas de vin servi) , le tout pour 5,20 euros soit 9,20 € à nous deux.Pas cher et même imbattable mais désespérant .

À observer l'ambiance du MacDo , l'éducation alimentaire de nos petits va être très difficile dans l'avenir.

En effet que dire de mon repas: un salmigondis, une bouillie de poulet dégoulinant qui n'a de goût que le nom, certainement nourri en batterie avec des farines suspectes dopées aux hormones , un bout de fromage mou qui me rappelle mes années d'internat au lycée, et de la salade, enfin plutôt de la cellulose, le tout entouré de 2 tranches de pain ramollos le tout dégoulinant  et accompagné de frites, qui, si elles paraissent croquantes au début, ramollissent au fur et à mesure du repas pour me rappeler  au final un bout de caoutchouc mou. 

Je ne parle pas du Mac de ma petite fille qui a eu tendance à couler sur le plateau (et je ne parle pas de sa bouche et de son menton).

On nous fait manger un genre de bouillie pour chats qui me rappelle ce que je donne à mes 2 poules ( Marguerite et Joséphine qui finissent les restes de la cantine)

Il est vrai que tout cela coûte 9 euros: imbattable et la fréquentation est importante avec énormément de jeunes lycéens ou autres étudiants. Je comprends le raisonnement du porte monnaie .Et que faire? 

Je crois avoir trouvé une solution personnelle en tenant compte de notre duo: elle est très attirée par la Pub,par le livre ou par le jouet, plus que par la bouffe alors je viens de faire un deal: on va acheter avant un petit jouet ludique, pas cher, dans un magasin de jouet et on va dans un restau simple manger un croque, des pâtes, un sandwich avec un bon pain craquant servi pour ce genre de repas rapide mais ludique. . Le marché est conclu pour la prochaine fois mais je n'ai pas encore pratiqué et je vous tiendrai au courant. Cela me coûtera un peu plus de 9€  mais ,  sur Marseille ,quand je mange à MDM , nous avons un repas livré pour 7 ou 8 euros. Il faut chercher en dehors des endroits touristiques pour trouver ce genre de service qui ressemble à un vrai repas. 

La France est,avec l'Italie,sans doute le pays où on mange le mieux,où de merveilleuses bruschettas,ces tartines de pain délicieusement recouvertes de bonnes choses,viandes ou légumes ou les deux,où les pâtes sont multiples et pas chères,où une assiette de ragoût mijoté dans une vieille cocotte culottée et où un verre de bon vin (un seul) est autre chose qu'un coca prédiabétique.

Pourquoi ne pas enseigner à l'école l'art de la cuisine,l'art du goût,l'art de bien manger.Comme disait Jean Pierre Coffe,on nous fait,on vous fait,ingurgiter de la merde.

Travaillez sur vos enfants car manger développe plusieurs des 5 sens:la vue,le toucher,l'odeur et le goût.Au lieu de cela les enfants dégoulinent et c'est peut être parce que cela leur rappelle leur bouillie d'antan qu'ils aiment cela,mais l'éducation ,c'est aussi ça: apprendre à bien manger !!

Certains me diront que je suis vieux,que je ne suis plus dans le coup,peut-être,mais la cuisine fait pour moi partie du patrimoine Français et je le vois s'effilocher au gré des générations qui passent et je trouve cela dommage,car une bonne bouffe avec les amis,qu'est-ce que c'est bon,non ?

Et oui ??
Et oui ??

Et oui ??

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 20:16

La Toscane,c'est un mot magique qui évoque le fermes perchées entourées de forêts de cyprès,de vignes et d'oliviers,des villages se dressant fièrement au sommet des collines,des chemins poussiéreux bordés de pierres sèches comme en Provence et des artistes à foison qui vont parsemer notre route comme les petits cailloux du Petit Poucet: Botticelli,Michel Ange,Dante,Machiavel,Leonard de Vinci et tant d'autres comme l'école Siennoise.

Comme pour tous nos voyages en tandem celui-ci avait été très bien préparé: les étapes , les chambres d'hôtes pouvant abriter notre équipage, les villes et les villages, surtout les villages perchés, à découvrir , guides à l'appui,par les petites routes de campagnes , en dehors des sentiers battus.

J'avais fait attention de ne pas prévoir trop de km car on en rajoute toujours entre 10 et 15 car on tourne , on contourne, Et on fait des tours de c..

Nous programmons toujours entre 80 et 90km par jour  et qui se termine souvent par 100, ce qui est déjà bien mais entre 9h du matin et 18h il y a du temps pour la pédale mais aussi pour la visite. Nous ne perdons pas de temps à manger le midi pour se contenter de grignotage et d'une bonne Gelati que nous adorons Une bonne table le soir n'est pas de refus.

Tout cela c'est pour les principes généraux pour ceux qui voudraient se lancer. Nous avons déjà fait plusieurs fois la Toscane, en auto, en moto mais jamais en vélo et je dois avouer , qu'à part les grands classiques comme Pise,Florence et Sienne, je ne connaissais pas vraiment cette magnifique région italienne.

La première étape est partie de Pise que tout le monde connaît (dit-il d'un air penché) et sur laquelle je ne reviendrai pas pour pédaler avec ardeur pour Lucca : une halte de 4 h nous a emballée . Lucca est une merveille , restée dans son jus avec un Duomo superbe du XI ième siècle  orné de 3 superbes galeries et une place ovale (Anfiteatro Romano) comme nous les aimons,conviviale ,entourée de maisons typiques et différentes,construites sur des ruines romaines.

D'une manière générale nous aimons tous les deux le naturel , pas trop restauré mais ayant du caractère de la douceur , de la couleur, de la lumière et enfin du charme, vous savez le charme ancien, le charme bardé d'histoire ancienne , cette histoire du Monde qu'on oublie trop souvent et qui a forgé chaque pays.

Bref "Lucca mon amour"  serait un film qui m'irait bien ( à propos de film je vous ai joint la vraie Triumph TR3 de la Dolce Vira : une merveille avec la petite valise derrière)

La montagne et les petits villages se sont succédé jusqu'à Montecatini Terme où les Thermes d'un autre âge évoquent les thermes romains.(avec un petit concert d'opéra,c'était superbe)

La deuxième étape passait par Pistoïa,une petite cité fascinante,capitale italienne de la culture en 2017.On est restés béats devant l'église préférée de Claudine , une merveilleuse "chiesa" avec des colonnes en marbre noir d'une beauté insolente La place était déserte , sans un seul touriste , seul un tandem était accosté sur les marches  et donnait un air surréaliste à ce tableau. Puis ce fut Prato,appelée aussi "la petite Florence "avec un "centro storico" qui vaut le détour et nous sommes ainsi arrivés à Florence , dans une villa dont le proprio sympa doit louer quelques chambres pour entretenir ce petit château .Pas de modernisme mais du charme qui nous a donné l'impression de dormir en 1450 !!(adresse sur demande)

Vous connaissez tous Florence avec son Duomo,son Baptisphère ( pour ceux , à l'époque , qui n'étaient pas baptisés et qui n'avaient pas le droit de rentrer dans les églises) le Ponte Vecchio bien sûr mais surtout la galerie des offices, le plus beau musée du Monde ou un des plus beaux. J'ai ainsi redécouvert le travail de Léonard de Vinci avec une esquisse , un noir et blanc, une couleur de départ et un merveilleux tableau représentant" l'adoration des mages" Quel travail et quel beauté ! (cf les photos)

Ce furent 10 h de marche ininterrompue et nos pauvres guiboles demandaient grâce ! 

Le lendemain nous reprenions le tandem pour cette merveilleuse vallée du Chianti où les collines succédaient aux villages perchés , les champs d'oliviers aux vignes et aux cyprès (de Florence bien entendu ) qui entouraient les fermes. Et que dire des hameaux perchés ? Que du beau Que du beau ! Tout ceci pour arriver à Sienne , notre ville adorée, la ville où on aimerait vivre , car il n'y a rien d'anachronique à Sienne comme à Florence , et tout est en douceur, charme ,lumière et bien sûr ,cela mon expression favorite,dans son jus  ! Et là le terme n'est pas galvaudé !

Il existe des villes qui restent à jamais gravées dans notre mémoire et c'est le cas de Sienne.Sienne est un lacis de ruelles imbriquées,débouchant toujours,soit sur une placette aux monuments superbes,soit sur une fontaine ,soit sur un palais vieux rose constellé de blasons.Sienne au soleil couchant c'est la couleur de la terre qui s'illumine.Bref Sienne est notre favorite,vous l'avez compris.

Se promener dans les petites ruelles c'est aussi arriver à la Piazza del Campo, bien connue pour sa course de chevaux appelé le Palio,

Cette place extraordinaire, la seule au monde construite de cette manière, est cernée de palais ou magnifiques maisons anciennes mais surtout , elle est comme une coquille et elle descend de tous les côtés vers le Palazzo communale ,et ces descentes sont divisées en 9 comme neuf parts de gâteaux ou 9 seigneurs , tout en briques à chevrons ,réchauffées par le soleil et où tout le monde s'allonge les pieds légèrement en bas et la tête dans les étoiles.

Pourquoi cette forme ? Parce que Sienne est construite sur une hauteur et n'est donc pas arrosé par les rivières et cela permettait de collecter toutes les eaux de pluie et de les répartir dans la ville Pas folle la guêpe !

Se promener dans les ruelles de Sienne en levant un peu la tête amène des découvertes et des plaisirs sans arrêt renouvelés,et nous avons arpenté et marché pour s'imbiber une fois encore de l'atmosphère très particulière de cette ville.

Sienne c'est une ville pleine de vie , une ville où la jeunesse domine ,une ville où,selon tous les Siennois avec lesquels nous avons discuté,une ville où il fait bon vivre.

Après Sienne ,le tandem nous conduisit vers le Val d'Orcia  qui nous a tendu les bras en allant vers le sud. Les vallons , les mamelons se succèdent avec , en haut des monts, des maisons et des fermes bordée de nombreux cyprès. Au loin se dessine Montalcino , le bijou perché au milieu des oliviers et des vignes de prestige avec le fameux Brunello de Montalcino, un joyau que j'ai eu la chance de déguster au cours d'une visite chez Biondi Santi, le Pétrus italien, visite et déjeuner faits avec le propriétaire ( un Pugétain) .

Un endroit de rêve , un repas de folie, des dégustations sans équivalent en Italie et,bien évidemment,nous sommes repartis comblés et il a fallu ,parès ces agapes,repartir au guidon de notre engin.

Les vieilles rues de Montalcino, les remparts, les demeures et palais ajoutés au Brunello de Biondi Santi nous ont dopé car il a fallu avaler les 60 km vallonnés du retour mais vers 18h nous étions rentrés dans la bonne ville de Sienne ou nous sommes restés le lendemain pour une visite complète.

Départ le lendemain pour 90 km de côtes et descentes alternées ,tout d'abord en montant dans le petit village de Monteriggioni ou un mariage inopiné(photo) nous a amusé puis le phénoménal San Geminiano et ses 14 tours ( il y en avait à l'origine 72 et ses tours étaient proportionnelles à la fortune des seigneurs)

San Geminiano est léché , soigné, entretenu de façon magnifique et souvent restauré, contrairement à Sienne restée dans son jus,mais San Gemignano est comme un tableau vivant et que San Gemignano est photogénique !!

Ensuite route vers Volterra qu'il faut atteindre après une dizaine de km de montée difficile et exigeante pour les 250 kg de l'équipage ( et oui les amis Alain 100kg avec les habits et le sac à dos Claudine 60 avec le sac à dos et puis le tandem chargé avec les sacoches pleines à raz bord 50 et enfin la remorque chargée 40....ouf!! )

Volterra est inatteignable mais magnifique dans ses remparts. Cerise sur le gâteau une concentration de pas moins d'une centaine de Fiat 500 n'a pas manqué de raviver des souvenirs de jeunesse , a l'époque où mon pote René me promenait en " cocotte minute car c'est ainsi que j'appelais sa Fiat 600 qui chauffait et bouillonnait  beaucoup.

Le dernier jour fut le plus difficile avec apparition du vent violent de face pour rentrer à Pise ou plus exactement San Giuliano Terme .Après quelques haltes dans des petits villages perchés nous sommes rentrés à bon port et je me suis vengé sur le risotto aux truffes et le fameux cochon de Toscane , moelleux à souhait,accompagné d'un petit chianti excellent.

Le retour à Puget se fit comme dans un rêve , avec des images plein la tête, des pastas et des "gelati " plein le ventre ce qui me fait redouter l'épreuve de la balance.

Mais que la Toscane est belle !!

PS:je vous mets quelques photos parmi les 1200 photos prises entre moi et Claudine.

La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages

L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 20:43
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget

Plus de 200 personnes ont assisté à l'inauguration du nouveau coeur de village de Puget.

Je vous joins mon discours:

"Mesdames et messieurs,bonjour,

Excusez-moi je dois  respecter le protocole :

Madame la Sous Préfète

Monsieur le Député

Messieurs les Sénateurs,

Monsieur le Président du Conseil Départemental

Madame et Monsieur le Vice Président

Monsieur le Maire de cavaillon et Président de Luberon Monts du Vaucluse

Mesdames et Messieurs les Maires du canton

Messieurs les représentants de la Gendarmerie,des pompiers,des  anciens combattants et des services administratifs

Mesdames et Messieurs

Ouf,que d'huiles, que d'huiles,il faut dire que l'huile de Puget est renommée !!

Je vais vous raconter un conte de fées,l'histoire d'un petit village endormi qui s'est réveillé en 2008 pour passer à la modernité.

Je ne voudrai pas que mon discours ne soit qu’une litanie de remerciements mais je me dois de le faire car ce projet n’a abouti que parce que des personnes ont cru en nous et que des collectivités nous ont soutenues.

Tout d’abord ,à l’origine,c’est lors de l’élection de 2008 que cette revitalisation du centre village a été validée par le Conseil Municipal et par les Pugétains.

N’oubliez pas qu’ici même il y avait une vieille école qui s’écroulait , avec moult fissures dans les murs,un terrain de tennis qui a été transporté en bas du village sur le pôle loisirs et un terrain à l’abandon, 1,7 hectares constructibles situés en plein centre du village.

Nous avons eu au départ quelques difficultés avec surtout une incompréhension avec les riverains et l’association Luberon Nature.Je les remercie pour leurs négociations bienveillantes.

Il a fallu trouver ensuite un développeur et c’est Citadis qui a remporté l’appel d’offres et je remercie tout particulièrement son directeur , monsieur Grenier qui ne nous a jamais lâché dans la tempête et qui a toujours été à l’écoute .Citadis est une société d'économie mixte qui ne fait pas de bénéfice mais de l'activité et dont le Président est le Président du Conseil Départemental.

Il a fallu ensuite trouvé des sous,des pépètes,du grisbi,en un mot des subventions et là,je voudrai remercier tout d’abord les services de l’état avec la DETR (80500 €) représenté ici par madame la Sous Préfète ,Madame Conca, que je voudrai remercier tout particulièrement pour sa réactivité ,sa disponibilité,son pragmatisme et sa bonne humeur, , Madame,je peux vous déranger n’importe quand et vous  répondez instantanément à mes SMS de façon concrète ; merci madame,vous êtes proche des élus , vous nous avez épaulée et ça , c’est précieux pour les petits villages.

Je remercie les Sénateurs Claude Haut et Alain Duffaut pour leur réserve parlementaire attribuée à la Mairie pour l’un (30000€) et au déplacement du tennis pour l’autre (8500€)

Vous voyez que , de temps en temps,il est possible de réunir des partis opposés et que,quand c’est au service des Français,tout le monde y trouve son compte.

Ensuite , je voudrai remercier le Conseil Départemental.Merci Maurice,merci Suzanne,merci à madame Santos Marquez…  (75000€) qui sont présents aujourd’hui et qui nous ont permis ce magnifique projet.Je sais,Monsieur le Président,cher Maurice,je te sollicite souvent mais tu peux voir que c’est pour la bonne cause et que ce n’est pas de l’argent gaspillé.Vous avez prolongé la contractualisation et cette subvention est particulièrement importante pour les petites collectivités comme la notre.

Merci à la région qui nous a permis de meubler ce bel édifice et d’organiser la placette , construire le commerce et les parkings (64000€)  et je pense à Monsieur Laurent Garnier et,depuis peu à Monsieur Aubert.

Vous voyez que les collectivités peuvent s’entraider.J’ai écrit récemment sur mon blog une lettre au Président de la République pour lui dire combien j’étais inquiet des diminutions des dotations. Sans elles tout ce projet,qui,avec les maisons derrière,va générer des millions d’euros d’activité et bien ce projet n’aurait pas vu le jour.

Enfin,un Maire ne peut pas tout et il faut savoir bien s’entourer et j’avoue que je le suis,avec un Conseil Municipal qui travaille,avec un Conseil Municipal qui n’est pas passif,et,bien sûr,les prises de bec existent mais le seul but que nous avons tous en commun se résume en 5 lettres :PUGET

Mes amis je vous remercie pour ce projet que vous avez tous votés et auquel  vous avez adhéré.

Parmi ce Conseil Municipal, particulièrement pour ce projet,il y a une personne qui m’a plus qu’aidé,qui a pris possession du projet,toujours mordant, toujours vigilant et ne laissant rien passer à juste titre,je veux parler de Jean Claude Aoustin que je remercie particulièrement et qui va avoir droit a un peu de repos.

Et bien entendu , merci aux entreprises qui ont joué le jeu , même si cela  a été difficile quelques fois.

L’autre personne qui nous a bien aidée,toujours avec le sourire et sa bonne humeur,à qui on doit des conseils précieux,je veux parler de l’architecte Céline Foppianni .Merci Céline.

Je voudrai remercier les voisins pour qui cela n’a pas toujours été facile avec la poussière et le bruit.Merci de votre compréhension mais avouez que cela valait le coup.Et ce n’est pas fini !

Et enfin merci à tous les bénévoles qui mettent toujours la main à la pâte .Vous savez combien je suis attaché au bénévolat qui est pour moi un fondement du tissu associatif et surtout du lien social

Parmi le personnel communal que je remercie (ça n’arrive pas souvent,pas assez souvent) il y a deux personnes très particulières et chères à mon cœur que je veux également remercier ,ce sont mes filles,comme je les appelle,les deux secrétaires,Nathalie et Manue,à qui j’ai tant demandé depuis des années et qui m’ont dit avoir ainsi un très beau cadeau.Je vous fais la bise les filles.

Dans quelques semaines   les sympathiques Steve et Azalia Limousin et leur magnifique petite Ameylina ouvriront le commerce multiactivités. Vous pourrez boire un petit café ou un rosé manger un bout,faire vos courses et même vous faire couper les cheveux puisque Azalia est coiffeuse.Une vraie transformation du village.Nous vous souhaitons bonne chance à tous les deux et sachez que la municipalité sera toujours derrière vous.

Tout le programme électoral de 2008 est ainsi bouclé intégralement.Toutes les promesses ont été réalisées et c’est assez rare de nos jours.

Le village a été transformé avec l’école et le centre de loisirs en bas du village,avec autour ,le pôle loisirs maintenant bien structuré , même s’il reste quelques travaux d’aménagement.Les jeunes couples viennent en nombre,les associations se portent bien et nous n’avons pas assez de salles pour répondre à toutes les activités.

Le 17 septembre a lieu le vide grenier de Puget Loisirs et Maurice ,tu pourrais peut être y trouver  un vieux livre de maths pour te rappeler des souvenirs.

Il restera au Département à nous faire un bel enrobé sur la D117  pour arriver jusqu’ici et avant de la déclasser et ce sera parfait.Tu m’as entendu Maurice ?

Enfin je voudrai revenir sur mes amis du Conseil Municipal.Il nous reste un peu plus de deux ans.Je sais que je vous ai épuisé depuis toutes ces années passées ensemble mais vous avez toujours été précieux et je vous remercie du fond du cœur et les habitants de Puget peuvent aussi vous remercier car la commune a changé d’image,tout en gardant son caractère de village à la campagne que nous voulons préserver malgré toutes les lois,comme la loi ALUR,une vraie catastrophe ,malgré la diminution des dotations et malgré toutes les normes  et les freins qui nous tombent dessus de façon quotidienne.

Vous voyez mes chers amis,mesdames et messieurs ,la Politique,c’est pour moi et sans doute pour les Maires présents ici uniquement l’organisation de la cité, c’est un service à la population pour que les enfants aient une école qui leur donne toutes leurs chances comme elle m’a donné la mienne,pour que nos aînés ne soient pas abandonnés et isolés et pour que les adultes puissent bénéficier de multiples services pour leurs enfants bien sûr comme le centre de loisirs et les infrastructures sportives,mais aussi pour eux avec les associations qui doivent être aidées et encouragées C’est ça la vraie politique et je pense que le conseil Municipal a réussi sa mission.

Avant de donner la parole à Monsieur le Président du Conseil Départemental et à madame la Sous Préfète  « je voudrai vous signaler qu’après les discours la chorale nous offrira deux chants et Nora et William Said,tous deux professeurs au conservatoire , nous interpréterons 2 morceaux de Harpe et de trompette un peu jazzi que je vous demande d’écouter religieusement.Ils continueront ensuite une musique d’accompagnement pendant que vous visiterez la Mairie et que le buffet vous tendra les bras.

Merci à toutes et à tous."

 

Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget
Mon discours au cours de l'inauguration du coeur de village de Puget

Partager cet article

Repost0
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 08:24
 
J'ai participé,avec Médecins Du Monde au départ de l'Aquarius en Méditérannée (j'avais d'ailleurs fait un article que vous pouvez consulter ici, en faisant un copier coller : http://alain.sage.over-blog.com/2016/02/ma-journee-sur-l-aquarius-avec-sos-mediterranee-et-medecins-du-monde.html.
Je connais tous les coins et les recoins de ce bateau et mon imagination s'est enflammée en ayant connaissance de la naissance de Christ.
Voici l'histoire de Christ et de sa maman :
Cette réfugiée a accouché en pleine mer, et son histoire mérite d'être connue de tous.
Cette histoire miraculeuse, celle d'un bébé nommé Christ, né en pleine mer sur un canot en bois, recueilli dans un couvent, avait tout pour faire la une des journaux. La réalité dépassait la fiction. Cette histoire vraie se suffisait à elle seule pour décrire le drame humain, absurde et inacceptable, qui se déroule aux frontières de l'Europe.
C'était le 13 juillet 2017.
L'odyssée miraculeuse de Christ est passée totalement inaperçue. Invisible, oubliée.
En cet été 2017, la narration de la crise humanitaire en Méditerranée s'est brusquement inversée en Italie. Plus les conditions de navigation étaient favorables au large avec une mer calme et une légère brise, plus la tempête s'abattait à terre sur les humanitaires, par violentes bourrasques.
Les ONG se sont vues soudain sommées de signer un "Code de Conduite" dont plusieurs points exigeaient pourtant des clarifications, empêchées d'appréhender avec le sang-froid et la concentration habituelles et nécessaires des sauvetages toujours plus dramatiques et toujours plus complexes en mer et enfin, inquiétées pour leur propre sécurité dans les eaux internationales par des hommes armés s'identifiant comme des Gardes Côtes libyens et par un navire privé affrété par des activistes européens.

Le 1er août, l'Aquarius a été appelé en renfort par le centre de coordination des secours (MRCC Rome) pour intervenir sur le théâtre d'opérations de sauvetage de quatre bateaux pneumatiques. Huit corps sans vie ont été retrouvés au fond de l'un des canots, dont celui de la maman d'une petite fille de deux ans, Sarah, qui elle, avait survécu.

Le visage de Sarah, gonflé par une brûlure, son regard hébété perdu dans le vide, resteront imprimés dans la mémoire des sauveteurs de SOS MEDITERRANEE, qui ont hissé le corps de sa maman à bord de l'Aquarius, l'ont placé sur le pont avant, et l'ont aligné à côté des sept autres victimes de cette traversée. Cette nuit là, l'équipage du bateau a eu du mal à fermer l'œil. Comment trouver le sommeil dans un cimetière flottant en mer?

 

SOS MEDITERRANEE / Contreras

 

Pas une ligne, sur ce transbordement macabre dans les journaux le lendemain matin. Pas une minute de silence en respect pour les victimes, leurs familles et ceux qui ont tout fait pour essayer de sauver ces vies. Non, les polémiques et débats autour des ONG "signataires" et "non signataires" du Code de conduite, autour des ONG désormais suspectées voire "coupables" d'être intervenues pour sauver des vies, battaient toujours leur plein... En toute indifférence pour le destin de Christ et de Sarah. Et pour celui de leurs mères, et de la mer Méditerranée, qui en cet été 2017, a donné et repris la vie, sans que vous ne le sachiez.

Cette histoire peut être racontée chaque jour.Certains diront que c'est la vie et seront fatalistes ,d'autres fermeront les yeux et je ne parle pas des plus méchants et des plus sauvages qui seront satisfaits.

Une vie est une vie.Leur vie vaut autant que la mienne et que la vôtre.Ne détournez pas les yeux et imaginez vous quelques instants à bord de  l'Aquarius !!

Une vie ne vaut rien , mais rien ne vaut une vie.

 

                      André Malraux

Partager cet article

Repost0
23 août 2017 3 23 /08 /août /2017 16:34
L'Égalité

Je parle souvent de Fraternité,de Liberté,mais assez peu d'Égalité.On a toujours peur d'être taxé d'égalitariste,ce qui est totalement différent.

L'Égalité peut se traduire par des choses tellement différentes ,telles que l'Égalité des chances à l'école,l'Égalité des accès aux transports,au travail ,l'Égalité d'accès à la fibre optique,l'Égalité dans les impôts,dans les cotisations sociales,dans les retraites etc etc

Si nous commençons par le début de la vie,où est l'Égalité selon que vous naissez en Europe en Afrique ou en Inde ?

Mais surtout,où est l'Égalité de l'éducation en France (restons Français) .Dix pour cent des enfants d'ouvriers ont accès aux études supérieures ; pourtant 90 de ces enfants ne sont pas plus bêtes que les autres ?

Comme je puise souvent mes idées dans mes expériences personnelles,je me rappelle mon enfance très modeste et je me souviens de mon instituteur ayant obligé mes parents à me mettre pensionnaire dans un lycée public , à leur faire mon dossier de bourse et à me mettre un coup de pied au cul pour un démarrage éclair dans la vie.Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir un instit de ce genre et cela m'a permis de côtoyer d'autres couches de la société , les plus aisées,ceux qui réussissent à 90%.C'est l'école de la République qui doit avoir ce rôle,surtout devant la démission fréquente des parents.

Où est l'égalité à l'école,même de nos jours,entre une excellente école privée et une école des quartiers nord de Marseille qui,même avec d'excellents professeurs,aura toujours du mal à sortir de bons  éléments !!!!

Je prends un autre exemple pour ne pas faire dans le misérabilisme.Pourquoi,depuis que la fibre optique existe,les campagnes restent des déserts non connectés ou à bas débit ?

Les impôts des Français sont les mêmes pour toutes et tous,certains peuvent travailler à domicile et télécharger de gros dossiers,d'autres sont condamnés à du 512 ko et doivent émigrer dans les villes.De même pour les transports en commun : qu'y a t-il de commun entre un habitant de la Creuse et un Parisien ? (même si je préférerais habiter dans la Creuse,car la campagne ,la nature,les oiseaux,les sentiers,les rivières ont toujours été mon habitat de prédilection)

Et que dire des déserts médicaux ? Savez-vous ce que c'est d'être malade en Province un week end ? savez-vous que ,si vous faites un infarctus,vous avez beaucoup moins de chance de vous en tirer si vous habitez dans une zone reculée ? et que dire des médecins ,surbookés, qui viennent vous consulter 3 jours après votre appel,même quand vous êtes vieux et très malade ?

Enfin,que dire des élus des petites communes qui triment chaque jour physiquement,en plantant,en arrosant,en visitant les personnes âgées,alors que les seigneurs des villes ne font que donner un cap ? (bon,j'arrête de me plaindre car "tu l'as bien voulu,Alain ") Égalité n'est qu'une illusion frappée aux frontons de nos Mairies,même si ,malheureusement,pour certains,le souhait d'Égalité est souvent un désir de n'avoir que des inférieurs et pas de supérieurs .

Je tairai les inégalités homme/femme,surtout en Politique et en haut de la hiérarchie des entreprises.Je tairai aussi l'Égalité dans les couples...bon ,j'arrête car je vais me faire taper dessus par les potes.

L'Égalité , c'est le droit d'accès aux mêmes infrastructures pour tous.Ce n'est pas seulement une idéologie ,c'est un idéal,pour que chacun ait les mêmes chances d'accès à l'éducation,à la santé,à la culture,à la technicité ,à l'innovation et donc à l'espoir.L'espoir de ce fameux ascenseur social dont ma génération a bénéficié en partie mais qui désormais reste bloqué entre deux étages.

Liberté,Égalité,Fraternité , c'est quand même mieux que Make America Great Again du cinglé du Far West.Ça a une autre gueule,mais il faut l'appliquer et là,on n'y pas encore,loin de là.

Un petit effort,messieurs les dirigeants,il en va de l'avenir des générations à venir,mais comme je suis un optimiste ,je pense que cela viendra,de gré ou de force !!

 

 

 

Les Hommes naissent égaux mais le lendemain,ils ne le sont plus.

 

                                               Jules Renard

 

                                     

L'Égalité
L'Égalité
L'Égalité

Partager cet article

Repost0
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 15:57
Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades
Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades
Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades

Je reviens sur le Fipronil et plus largement sur la malbouffe.Je parle en tant que consommateur, bien entendu,mais aussi en tant que médecin car la médecine est de plus en plus confrontée aux facteurs environnementaux dans le développement des allergies et des cancers et plus particulièrement , parmi ces facteurs, il y a ce que nous mettons dans nos assiettes.

Qui est responsable ????

Qui est coupable ???

Personne,comme d'habitude me direz-vous,ou plutôt tout le monde et il y a surtout un grand accusé: l'argent,le fric,le flouze,le pèse,l'artiche,la fraîche,le grisbi,le carbure,et pour les gros,les boules.

Comment pourrais-je traduire cela en une phrase :" il faut vendre le moins cher possible au consommateur en faisant de la merde,camouflée par du sel su sucre et des arômes artificiels et se faire de la tune"!! pas mal comme résumé,non ?

Ces grands groupes,tous en tête du CAC 40,mettent une pression terrible sur les agriculteurs pour acheter moins cher,toujours moins cher pour faire croire aux consommateurs qu'on leur vend bon marché et ces agriculteurs avec des traitements à n'en plus finir ,fabriquent un joli poison qui a la forme d'une belle pomme,rouge,appétissante et mortelle ; ça ne vous rappelle rien ?  (33 traitements pour une pomme,quand même !!) Et je ne parle pas ici de la santé des agriculteurs qui se dégrade à vue d'oeil,mais de votre santé.

Vous qui me lisez , vous avez aussi une énorme responsabilité car vous ne voulez pas d'une poire qui a une petite tâche,même si elle est succulente et contient moins de traitements, non,je le répète,vous voulez un beau fruit ,lisse,qui attire votre regard et vos papilles,même s'il y a un peu de mort à l'intérieur.

Et puis,par exemple,au lieu de manger un jambon à 7 euros le kg ,polyphosphaté , qui n'a de jambon que le nom,bourré de produits chimiques(antibiotiques,hormones..),et bien mes amis,mangez MOINS de jambon, mais mangez du bon jambon,avec un peu de gras,de couenne, qui renifle et qui a du goût dans la bouche.

Quand les consommateurs auront compris cela , la grande distribution changera son fusil d'épaule car elle restera avec ses jambons de merde sur son étalage.Et c'est la même chose pour tous les produits alimentaires.ON MANGE TROP,ON GROSSIT, ON INDUIT LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES,LE DIABÈTE,LE CANCER,LA TENSION,bref,on creuse sa tombe avec ses dents.

Prenez du plaisir à manger , mangez bien et mangez bon.

C'est le seul moyen d'obliger les grands groupes à modifier leur façon de concevoir votre nourriture,car si vous comptez sur les normes ,que dis-je,LES MILLIERS DE NORMES, il y aura toujours des petits malins pour trouver autre chose et avoir un coup d'avance pour vous intoxiquer. (comme pour le dopage chez les sportifs où les charlatans ont toujours un coup d'avance sur les chercheurs de la lutte antidopage qui courent après)

Je vous encourage à faire du potager et à avoir des poules et,si vous n'avez pas de terrain propice,à fréquenter les marchés,même s'il y a des petits malins qui ne font que du commerce , pour chercher les petits producteurs et les circuits courts.Vous entendrez alors des vrais producteurs comme notre ami Sylvain dire à la télé: "elles sont bonnes mes tomates "!!

Nous ne sommes pas qu'un tube digestif sur pattes,comme mes poules,prêts à ingurgiter n'importe quoi.Nous avons un cerveau avec un petit coin réservé à la dégustation,alors profitez en.Mangez ce qui a du goût !

Le fipronil est anecdotique car il y aura d'autres fipronil ,comme il y a eu la vache folle avant, mais il doit vous faire prendre conscience qu'on fera toujours plus pour faire du profit et  vous intoxiquer et cela,sans état d'âme.(rappelez vous que le sang contaminé a existé parce que cela coûtait trop cher de faire chauffer les tubes !!)

J'entends certains dirent qu'avec un smic on ne peut faire autrement.C'est sûr que c'est plus difficile mais c'est possible.Une soupe fabriquée soi-même sera toujours meilleure et moins chère et puis,qu'est ce que c'est que cette manie de manger de la viande tous les jours et quelquefois deux fois par jour ? quelle est cette stupidité qui creuse le porte monnaie et la tombe.

J'arrête car je m'énerve et je me sens comme Don Quichotte et ses moulins à vent,mais de grâce,l'effort des consommateurs sera pour moi la seule manière de faire pression sur ceux qui se moquent bien de vous rendre malade par l'intermédiaire de votre assiette.L'essentiel pour eux reste la côte de l'action.

Je signale que cet article n'est pas un article révolutionnaire mais simplement un article citoyen.

Bonne bouffe à toutes et à tous.

 

Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades
Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades
Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades
Coup de gueule .Le Fipronil,les oeufs et toute leurs "merdes" qui vous rendent malades

Partager cet article

Repost0
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 07:07
Lettre d'un petit Maire de campagne au Président de la République

Je suis Maire d'un petit village de Provence depuis 2008 .Tous les Conseillers Municipaux de Puget pourront vous dire que pas UN seul euro n'est gaspillé dans notre commune.Tout est discuté,tout est négocié,tout est efficace.

Pas un élu a un bon d'essence ou je ne sais quoi pour sa voiture,pas un téléphone portable,pas un timbre ; c'est l'éthique de la commune.

Les élus décident mais aussi travaillent: aller ramasser les feuilles sur le toit de l'école (car les employés de voirie ne montent plus à l'échelle,il faut une nacelle,bravo la réglementation),faire des plantations,arroser,faire les courses en s'assurant des prix les plus serrés,etc etc  et je pourrai remplir une pleine page.

Nous sommes très très justes sur le plan du personnel et nous passons notre temps à jongler entre les services.

Il en est de même dans de nombreux villages de France.Je me souviens qu'il en était de même dans mon bon village de Lesdins en Picardie.

A Puget , nous avons construit une merveilleuse école,Haute Qualité Environnementale,toute numérique,un stade multisports,une aire de jeux pour enfants,rénové de fond en comble la salle des fêtes,édifié une extension de cette salle,construit une pièce adaptée pour les employés,rénové le Temple pour y faire une salle d'art,fait un Relais Information Service, numéroté et nommé toutes les rues,fait un PLU, planté et enfin,édifié un véritable centre village avec une Mairie,un commerce polyactivités,une placette avec fontaine et platane transplanté (23 tonnes),des parkings...... ce centre  générant une activité de 7 millions d'euros d'activités .

TOUT CECI N'AURAIT PAS ÉTÉ POSSIBLE SANS LES DOTATIONS DE L'ÉTAT,SANS LES RÉSERVES PARLEMENTAIRES,SANS LES SUBVENTIONS DU DÉPARTEMENT ET DE LA RÉGION.

Monsieur le Président de la République,tout ceci crée une véritable activité que vous allez amputer.Depuis quelques années,vos prédécesseurs nous ont diminué nos dotations. Nous avons fait le choix depuis 2008 de ne pas augmenter les impôts .

Nous allons donc stopper tous nos investissements et toutes les petites communes de France vont en faire de même.RÉFLÉCHISSEZ BIEN À CELA.

Monsieur le Président de la République , ne confondez pas un village de 800 habitants et une grande ville où je vois et je connais des gaspillages importants.Les petites communes sont sur la corde raide depuis quelques années et vous êtes en train de couper cette corde.36000 communes dont la majorité de petites communes ne vont plus construire ,ne vont plus investir et vous verrez le résultat CATASTROPHIQUE dans quelques années.

Monsieur le Président de la République ,prenez-vous en aux gros budgets qui gaspillent et non aux petits budgets qui se serrent la ceinture.

Avez-vous déjà vu le Maire de Marseille ou de Lyon planter des bégonias ou nettoyer un toit ?

Faites attention de ne pas décourager tous les petits Maires qui se donnent au quotidien car ce sera le vide.Je ne parle pas pour moi qui va bientôt terminer toutes ces années de travail et de soucis mais pour tous ceux qui voudraient venir et à qui nous donnerons les clés avec plaisir.

Je ne vais pas faire dans la démagogie mais comportez vous comme madame Merckel ou comme tous les pays du Nord avec un train de vie de l'état qui pourrait être réduit à sa plus simple expression .Commencez par montrer l'exemple au niveau des députés et du Sénat ainsi que des grandes villes et on verra ensuite.Raboter les dotations des petites communes est une erreur manifeste dont on verra le résultat dans quelques années.

Bien respectueusement.

Alain Sage

Maire de Puget (84360)

 

PS: après avoir reçu de nombreuses réactions directement sur ma boîte mail (et auxquels je ne pourrai pas répondre à tous) je dois préciser que cet article n'est pas un article de politique politicienne mais un article de bon sens,simplement de bon sens.

 

La politique , c'est 'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.

 

              Paul Valéry

Partager cet article

Repost0

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju