Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

25 mars 2020 3 25 /03 /mars /2020 17:46

Nous sommes en guerre a dit le Président. Pour ma part,je suis assez d’accord sur ce point et seulement sur ce point avec le gouvernement et sa gestion de la guerre. Nous ne sommes pas en crise sanitaire,comme l’ont dit certains,car une crise sanitaire a une durée de vie et souvent à un remède,même si les hommes ne se dévouent pas pour l’endiguer comme celle qui existe en Syrie.

Nous sommes en guerre ,rassurez-vous je ne le répéterai pas 6 fois comme Monsieur Macron,et à Puget nous avons créé une cellule de crise,ramassée, pour une efficacité immédiate et pour gérer les affaires courantes ,cellule constituée de personnes de l’ancienne et de la nouvelle liste,bien sûr  des 2 Maires,l’ancien et la nouvelle, et des secrétaires bien entendu,et tout ce petit monde se retrouve ,soit à travers l’ordinateur pour se voir et discuter de temps en temps mais surtout au jour le jour et même heure par heure sur un groupe whatsapp,pour régler les problèmes de la commune.
Il s’est développé une véritable solidarité dans ce groupe pour gérer la l’entraide communale ,les personnes âgées,l’école,la gestion des déchets étant les plus sensibles.
Tout d’abord,les personnes âgées,seules ou en couples dépendants ont besoin de nous et j’ai vu se développer une cellule efficace , avec des appels fréquents à leur domicile pour s’assurer que tout allait bien ,les courses pour les plus esseulés et dépendants,le ramassage des poubelles,la livraison des repas,une véritable aide au quotidien.
L’école,bien sûr,car les enseignants ont l’obligation de recevoir les enfants des soignants et la Mairie intervient alors avec son superbe centre de loisirs pour gérer le périscolaire le matin le midi et le soir,et je dois dire que la directrice  de ce centre assure de façon exceptionnelle,mais aussi avec le ménage qui doit être fait de façon méticuleuse,et enfin la cantine,avec un cuisinier au top pour les enfants mais aussi pour préparer les repas des anciens ,repas qui sont livrés par un employé de voirie  qui le fait avec sérieux et dévouement.
Il faut aussi,gérer les affaires courantes,tout en respectant le confinement imposé à tous nos compatriotes avec les finances et l’urbanisme. Vous voyez ,la retraite n’est pas encore là et j’espère que le Covid 19 m’épargnera pour enfin profiter des années restantes.

J’avoue avoir été très déçu de ne pas retrouver ma liberté la semaine dernière mais travailler avec toute cette jeunesse,décidée et volontaire,bénévole et imaginative dans les solutions,est un prolongement plutôt bénéfique pour moi,une sorte de transition vers la pleine mise au repos.Le faire avec ces personnes là adoucit l’anxiété développée par le Covid 19 et les douloureux problèmes personnels.

La Soldarité,l’Altruisme,la Bienveillance,on s’est souvent moqué de moi de les promouvoir. J’ai même été traité un jour de Monseigneur de la bienveillance avec ironie mais j’en suis fier. Je vois tous les soignants qui bossent,qui souffrent et qui galèrent  avec un nombre de moyens très insuffisants,par une mauvaise gestion de cette crise de la part de nos décideurs,une très mauvaise anticipation,pas de matos,pas de masques,les kiné,les aide-soignantes,les auxiliaires de vie,tous ces professionnels ne sont pas prioritaires et n’ont souvent pas de masques,pas de blouses,pas de gants,surtout tous ceux qui travaillent à domicile et c’est un vrai scandale.(je vous rappelle que là ministre de la santé a déclaré il y a un mois que tout était prêt,que nous avions plus de 10 millions de masques en attente)

Je vois tout ce petit monde au turbin et je me demande ,même si la question ne se pose pas puisque mes 74ans m’interdisent de reprendre le métier que j’ai adoré,je me demande , donc,si j’aurai rejoint le front,le bataillon qui est en première ligne. 
Je ne peux répondre à cette question et ce serait très facile de dire oui,mais je sais combien les médecins généralistes,les médecins hospitaliers mais aussi tout le corps para médical mérite le respect.

Donc,je me contente de cultiver mon jardin,au propre comme et au figuré,et participer à cette aide de mes administrés me fait du bien ,et crée un pendant à l’impuissance qui m’envahit au quotidien.J’ai besoin de cette jeunesse,j’ai besoin de ces sourires,qui me disent que tout n’est pas perdu dans ce monde qui part en c....... ,et que la vitalité de la jeunesse pourra effacer cet épisode douloureux de notre vie.

Je demande bien entendu à tous mes administrés de rester chez eux pour quelques semaines encore , sans doute jusque début mai et cela permettra d’épargner des malades,surtout les plus fragiles.Mais quid de l’endémie qui suivra si un vaccin n’est pas prêt ?

Petit aparté médical,pourquoi le coronavirus  est-il si dangereux pour certains et pas d’autres?

Et bien il faut comprendre que le virus agit au niveau des alvéoles pulmonaires,là où il y a les échanges gazeux avec le sang: l’oxygène rentre dans les vaisseaux et alimente tout notre corps et au même endroit le gaz carbonique fait le chemin inverse et est expiré par les poumons.Or,le coronavirus détériore cette fonction et vous pouvez mettre tout l’oxygène que vous voulez,cela ne passe pas ou que très partiellement pour alimenter notre flux sanguin . C’est pour cela que les gens âgés , dont les alvéoles sont un peu « usées » ,parce qu’ils ont fumé,par la fumée,par la pollution,parce qu’ils sont hypertendus assez sévères,parce qu’ils ont des maladies pulmonaires déjà restrictives,parce qu’ils ont des allergies sévères,sont plus impactés que les autres,surtout que les jeunes,même si les comorbidités des jeunes favorisent aussi les complications.

Ce sont ces gens là qu’il faut bichonner et épargner par un confinement hyper strict,mais il y a aussi tous les personnes immunodéprimées,naturellement ou par traitement,les gens atteints de cancers qui sont une proie plus facile,et tous les hommes et les femmes en état de faiblesse.

Prenez soins de vous,de votre famille,de vos amis,de vos voisins et RESTEZ CHEZ VOUS !

Et  Un gars comme Zorro me manque beaucoup dans cette lutte au Covid 19

Comment va  Puget sur Durance

Partager cet article

Repost0
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 17:48
Ma dernière semaine de Maire

Tout a une fin,même la vie et surtout la vie,bien sûr,mais c'est aussi le cas pour le mandat d'un élu.

Faire douze ans en tant que Maire d'un petit village,s'occuper de ses ouailles,de ses administrés,de ses anciens,de ces gens qui font partie de notre vie et qu'on finit par croire qu'ils font partie de la grande famille du village,même s'ils sont quelquefois très chiants,tout cela,c'est un sacerdoce et fait partie intégrante d'une tranche de vie.

Mes dizaines d'années de médecin généraliste à Lesdins (02100) ont été dans la même veine.Seize après ,je repense souvent à eux et je vois grandir mes petits avec Facebook et , malheureusement,quelquefois mourir.

Je suis un être qui s'attache,non pas au passé,mais aux gens.Mais il faut savoir passer la main et être raisonnable.il me reste une semaine à me faire appeler Monsieur le Maire,à être intrigué par la lumière qui ne marche pas,à être appelé car le chauffe eau a disjoncté,à essayer d'imaginer un projet de vie pour deux jeunes qui cherchent un terrain et avec qui j'ai une connexion positive,à regarder les lampadaires dans un autre village en imaginant le prix,à envisager de mettre un banc là où les mamans regardent leurs petits,à diriger les employés,à essayer de régler les problèmes périscolaires,etc etc , bref j'espère que mon cerveau va s'apaiser mais je n'en suis pas du tout certain car ,comme me dit ma famille,je suis monté sur 380!!!!

On me dit que je peux être satisfait de ces douze années passées à restructurer notre village,devenu un vrai havre de paix sous le Luberon,comme il l'a toujours été bien entendu,mais avec une âme,avec des forces vives,des connexions,de la vie,de la jeunesse que j'adore,des enfants qui courent partout,un commerce polyactivités qui va être prochainement renouvelé avec Sandrine et Sylvie,un village demandé , où il fait bon vivre sous le soleil de la Provence intérieure,la vraie Provence,celle où on est peinards sous le ciel étoilé.

Dans une semaine je vais tirer le rideau et déjà,je range et je trie mais j'avoue que je fais cela sans un seul pincement au coeur car 12 ans c'est bien assez pour cette expérience unique que je conseille à tout le monde pour connaître autre chose que son propre métier,autre chose que ses amis,autre chose que sa famille,car la Politique avec un grand P,c'est à dire la gestion de la cité,c'est quelque chose qui vous prend aux tripes.

Car être Maire enrichit et permet d'accéder à une connaissance très particulière qui est celle de la vie d'une ou des collectivités,mais aussi de la vie de la République,toutes deux qui s'agitent autour de nous sans que l'on s'en rendre compte quand on est un simple électeur.

Je pars le coeur et l'âme sereine et tranquille car je laisse les manettes à des gens que j'aime et que je sais compétents et imaginatifs pour continuer le chemin.Pas de vague à l'âme,pas de pincement au coeur,pas de regrets mais simplement un demi tour pour une troisième ou quatrième vie,sans doute la dernière pour assouvir ce que je n'ai pas pu, osé ou voulu faire auparavant,avec le repos,le rêve,la vie calme et posée dans la nature,cette nature que j'adore et qui m'a bercée depuis ma tendre enfance à Beaurieux dans l'Aisne,dans les bois ou au bord de la rivière,cette nature qui m'apaise et me rend propice à la méditation.(bon,comme j'écris comme un fou,je ne sais plus où j'en suis,il va falloir que je me calme car maintenant,j'ai tout mon temps,et il va falloir que j'en profite)

Ah oui,donc que vais-je faire ?

Bien entendu,mes amis du Conseil Municipal qui m'ont couvert de cadeaux ont tout compris: du tandem avec ma belle,bien sûr,pour continuer de parcourir la France et l'Europe avec notre remorque et notre nouveau GPS Europe,offert pour m'encourager à sillonner les chemins de Provence et de Navarre mais aussi le Golf,avec mes amis et mon petit bonbon rose (elle se reconnaitra) pour des parties endiablées et rieuses avec mon deuxième cadeau,ma montre spéciale Golf qui me dira où je ne dois pas aller et où j'irai certainement directement,et enfin le bateau,ce bateau extraordinaire que j'ai racheté à mon cher et tendre fils,un véritable appartement flottant,mais à l'ancienne,tout en bois,un bateau où je me sens bien,situé sur le vieux port de Marseille et qui va me permettre de visiter la Méditerranée ,ce joyau aux multiples facettes, sauvages ou populeuses.Et le conseil a pensé à une tenue magnifique et très utile.(photo).Merci,merci les amis.

Vous voyez les amis,le programme est chargé et si j'ajoute,le jardin,les poules (à plumes) et bien entendu les enfants et les petits enfants et...ma belle (qui est inquiète de m'avoir tous les jours à la maison,ce qui n'est jamais arrivé en presque 50 ans de mariage)  !!! ouf!!!! la Mairie va être vite derrière moi.

Aujourd'hui,dans la salle des fêtes de Puget nous avons mangé l'Aïoli,fait par les bénévoles pour une centaine de Pugétains et une belle ambiance détendue.C'est cela qui va me manquer,même si j'irai comme invité ou bénévole.

Et puis,ce qui me manquera certainement,c'est aussi une ambiance familiale au sein de la Mairie,même si cela n'a pas été toujours facile mais il est vrai qu'en famille,on se chipote ,même si on s'aime.

Pensez à moi pendant cette dernière semaine que je vais essayere de déguster lentement,en mastiquant bien les heures et les minutes,en débarrassant mon bureau pour le laisser clean à une jeune femme,ma fifille , comme je l'appelle , qui va me succéder avec bonheur.

Bises et bonne nuit.

PS:je vous mets quelques photos des projets

Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire
Ma dernière semaine de Maire

Partager cet article

Repost0
2 mars 2020 1 02 /03 /mars /2020 17:00
Le coronavirus et la paniqueLe coronavirus et la paniqueLe coronavirus et la panique

Oui le coronavirus est dangereux (pour certains)

Oui nous devrons vivre avec dans l'avenir comme nous avons l'habitude de vivre avec la grippe avec des pics saisonniers.

Oui le coronavirus est plus dangereux que la grippe qui a fait pourtant 8000 décès l'an dernier.

MAIS

Le coronavirus donne lieu à des affabulations extraordinaires ou,au contraire,à un mépris de la maladie qui peut coûter cher.

Le coronavirus est un virus bien connu et habituel en hiver mais là,il s'agit d'un nouveau mutant venu d'Asie,c'est à dire d'une forme agressive .

Rappelez-vous:en 1918,il y a eu la grippe espagnole (qui n'a d'Espagnole que le nom car elle serait venue du Kansas et apportée par les soldats,c'est une hypothèse) avec plus de 50 millions de morts dans le monde,même si moins de 200000 morts ont été comptabilisés en France.Pourquoi ?

Et bien le virus de la grippe espagnole est d'abord passé une première fois en faisant des dégâts mais surtout,a muté et est repassé en devenant  très agressif et en faisant un carnage.Or, en 1918,il n'y avait aucun vaccin et aucune mesure pour empêcher la propagation,car l'information ne diffusait pas les conseils de confinement que nous avons en 2020.(d'ailleurs,seule l,Australie a été épargnée grâce à une mise en quarantaine de cette immense île)De plus les armées étaient un véritable foyer de contamination mais aussi de propagation par ses déplacements.Enfin,les conditions sanitaires étaient déplorables.

Cette grippe dite Espagnole était en réalité un virus H1N1 ,mais 10000 fois plus virulent que celui qu'on a connu il y a quelques années.

Maintenant,imaginez qu'en 2020  personne ne soit vacciné contre la grippe habituelle qui parcoure la France chaque année.Il y a plus de 11 millions de vaccinés chaque année en France et plus particulièrement les plus fragiles et les plus âgés.Si personne n'était vacciné et qu'un virus mutant de la grippe banale arrivait,il ferait un vrai carnage en 2020,car les plus fragiles,non vaccinés,seraient sans doute décimés.

Heureusement les vaccinés freinent la propagation et depuis quelques années ,nous n'avons pas eu de virus de la grippe très agressif.Pourtant,pourtant,la grippe fait 8 à 10000 morts chaque année chez les plus fragiles.

Imaginez que chaque matin,comme actuellement,le directeur de la santé annonce chaque jour le nombre de morts dues à la simple grippe: 100,200,...1000...5000...10000 !!! imaginez la panique provoquée.

Et bien,avec le coronavirus,nous sommes dans cette situation,c'est à dire que personne n'est vacciné ,puisque le vaccin n'existe pas ,avec un virus très toxique pour les plus fragiles.Les médecins sont certainement inquiets mais moins que les médias qui filent une pétoche terrible au monde entier.Soyons vigilants mais évitons la panique.

Malgré quelques incohérences le directeur de la santé fait bien le job et les cas sont disséqués et pistés pour éviter ou plutôt freiner  les propagations avec un sérieux qui n'a d'égal que l'inquiétude qui monte en flèche.

Alors que faire ?

Le virus passera peut-être avec la chaleur retrouvée en espérant qu'il n'aura pas fait trop de dégâts humains mais il reviendra et il y en aura d'autres dans l'avenir,sans aucun doute.Le brassage des populations est un facteur favorisant.

Le virus mute en permanence,comme les souches de la grippe qui sont différentes chaque année , même si des points communs existent. Le but du virus est de s’accrocher à une cellule et de l’infecter, d’y déposer à l’intérieur son propre génome. Cela lui permet en quelque sorte de pirater la production de la cellule et de créer des copies de lui-même, de son ARN. Chaque copie va alors aller soit infecter d’autres cellules, soit infecter un autre hôte.Il est bon ce petit con !! Sauf que tout cela n’est pas parfait et quand le virus se copie, il fait très souvent des erreurs dans son ARN, les “lettres” de son génome (vous savez, les A, C, T et G). Ce sont donc ce qu'on appelle les mutations du virus.

Il reste qu'il y a quelques interrogations  car la médecine garde toujours des mystères:

- pourquoi les enfants sont-ils si peu touchés ? (anticorps ? système fibreux pulmonaires ?)mais c'est aussi le cas pour la vraie grippe qui touche assez peu les enfants.

- pourquoi certains adultes sont déclarés sains,avec des tests négatifs mais qu'ils restent porteurs de germes alors que d'autres sont en grand danger ?

-pourquoi tous ces virus ou presque se déclenchent-ils en Asie ,comme le SRAS ou le H1N1 ? (densité de la population ? hygiène collective ?)

Nous n'avons que peu de réponse.Et,en attendant un vaccin qui viendra,il faut:

-éviter les personnes fragiles s'il y a un doute ou si vous avez de la fièvre.

-ne pas oublier de vivre normalement en prenant un minimum de précautions:se laver fréquemment les mains,éviter les poignées de mains et la bise (vous vous rattraperez ensuite),reporter vos voyages,porter un masque si vous êtes malades uniquement pour éviter de diffuser le virus,même s'il n'y a qu'un doute,et mettre un masque ou vous confiner si vous êtes cernés par ce cher coronavirus.

- ne pas oublier que ,actuellement,tous les décès sont survenus chez des gens âgés ou fragiles (le professeur de l'Oise était en mauvaise santé),le dernier décès avait 92 ans et peut être que la grippe aurait eu le même effet car ,je vous le rappelle,nous ne sommes pas immortels.Je serai peut être touché et vous aussi et beaucoup d'entre nous ne le serons pas,sauf les plus fragiles et les plus âgés.

-je pense que dans l'avenir proche,ce sont les médecins généralistes qui géreront 90% des cas ,comme pour la grippe,et que le diagnostic qui est actuellement biologique deviendra clinique car nous ne pourrons dépister tout le monde ,les labos ne pourront pas suivre.Dans tous les cas , le traçage du virus va devenir impossible.

Peut être que cet accident de l'histoire aura le mérite de rappeler au monde que notre planète est fragile, que l'homme est fragile et qu'il peut être terrassé par un petit être de 0,01 micromètre (on se croit si fort !!).J'ajoute que le ciel se dégage au dessus de la Chine et que la pollution disparait assez vite et ça,c'est une bonne nouvelle,non ?

Passez un bon week end .

 

Partager cet article

Repost0
4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 08:33
Mon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoireMon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoire
Mon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoireMon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoire
Mon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoireMon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoireMon premier remplacement en médecine générale .Un de mes souvenirs du passé gravé dans ma mémoire

Rassurez-vous,je ne vais pas vous infliger mes mémoires,pas encore,mais je vais peut être vous raconter ,au cours de quelques articles successifs,certaines anecdotes savoureuses ou dramatiques de mon parcours,des joies et des peines,des histoires à dormir debout,des aventures humaines ou sportives qui hantent mes rêves, enfin,tout ce qui m'a construit.

Je ne ferai rien dans l'ordre car cela ressemblerait à un dictionnaire du temps,non,je choisirai mes souvenirs en fonction de ce qui me revient ,soit le jour mais le plus souvent la nuit,quelques fois dans mes rêves mais aussi dans mes pensées nocturnes.

Ma première histoire concerne mon  tout premier remplacement comme Médecin Généraliste.Comme vous pouvez le supposer,ce premier jour reste un des jours les plus importants dans la vie d'un médecin,surtout si , comme pour moi,cela se passe dans des circonstances particulières.

Nous étions au début des années 70 et rappelez-vous la médecine de l'époque,assez peu technologique puisque nous n'avions ni scanner,ni IRM,ni échographie,ni Doppler,enfin peu de chose , et il fallait un bon interrogatoire et un bon examen clinique pour faire un diagnostic et surtout,bien connaître ses patients , ce qui n'était jamais le cas pour un remplaçant.

Il faut tout aussi savoir que les études de médecine générale ne duraient que 6 ans ,suivies d'un stage d'un an en hôpital accompagné d'examens appelés "Cliniques",malheureusement disparus aujourd'hui. Petit intermède,ces cliniques consistaient à mettre un étudiant dans une chambre avec un malade,sans aucune indication,et nous devions ensuite passer devant 3 Mandarins,3 Patrons,à l'ancienne,des Ténors,et nous devions raconter notre interrogatoire,les hypothèses diagnostiques,les examens demandés et les éventuelles thérapeutiques envisagées.Nous étions ces jours là,que ce soient des cliniques médicales,des cliniques chirurgicales ou de gynéco obstétrique ou de pédiatrie,oui, nous étions dans nos petits souliers.Venait ensuite la thèse,consécration suprême pour nous et notre famille.

Dans ce qui va suivre,tout est vrai.J'ai simplement changé les noms des personnes et des lieux pour ne heurter personne ,mais mes ami(e)s s'en souviennent car j'ai souvent raconté ces premiers pas dans la profession.

Il faut aussi tenir compte que nous étions très jeunes et sauter le pas et faire un remplacement était une autre paire de manche que de se pavaner dans les couloirs de l'hôpital et  jouer au Docteur pour impressionner les infirmières.(attention à Me Too)

J'avais donc été contacté par un vieux médecin (enfin,vieux,pas vraiment,puisqu'il était plus jeune que moi aujourd'hui),mais je persiste, un médecin qui me paraissait très vieux,installé depuis plus de 35 ans dans un petit village de Picardie, Rebaussoir,un village de la Picardie profonde,un village où je ne comprenais rien du patois qui circulait,un village de 1500 âmes,tous dévoués à leur médecin qui avait mis au monde ou accouché la moitié de la population,un village très retiré du monde par sa situation géographique.J'habitais à quelques kilomètres de là,dans un autre village où ma douce venait de reprendre la pharmacie (où les patients venaient chercher leurs médicaments en tracteur).

Donc,le Docteur Sibonne m'avait donné rendez-vous vers 13h30.Je suis arrivé un peu en avance,un peu tremblant,pas très sûr de moi,et,après avoir sonné,je suis entré et je me suis assis sur une des chaises d'un couloir qui servait de salle d'attente.C'était souvent le cas en Picardie,les médecins ayant leur cabinet dans leur grande maison bourgeoise et le couloir servait alors presque toujours de salle d'attente.

Il y avait sur une autre chaise un Monsieur,jeune aussi,en bottes peu appropriées pour aller chez le médecin et nous avons attendu ensemble pendant près de 3/4 d'heure,sans échanger un seul mot,ce qui ,à postériori,est étonnant pour moi ,ayant toujours été très bavard ,même avec les inconnus,mais j'étais un peu angoissé et j'essayais de réviser mes posologies,au cas où ce médecin m'aurait sondé.

Le couloir était un peu glauque,sombre,sans fenêtre,avec un vieux papier peint à ligne,je le revois encore aujourd'hui,et ce décor ne me mettait pas du tout à l'aise,surtout que mon collègue de chaise semblait bourru,peu avenant,ce qui faisait ressembler cette scène à un scénario de film inquiétant.Moi,je serrais les fesses en pensant à demain,car je devais attaquer dès le lendemain matin,si notre accord était scellé aujourd'hui.

Tout à coup la porte d'entrée s'est ouverte avec fracas et un petit bonhomme,tout petit,dégarni et habillé de façon très désinvolte,sans cravate,ce qui n'était pas habituel dans ces années là,et j'ai bien sûr supposé être en face du Docteur Sibonne.Je n'étais pas impressionné,j'étais étonné.(car je n'avais jamais vu le petit homme)

Il s'est arrêté subitement au milieu du couloir,m'a dévisagé longuement puis s'est tourné vers mon acolyte de salle d'attente et je me souviens ,50 ans après,de ses mots,de sa colère subite,de sa transformation d'homme tranquille en homme hargneux et colérique que je peux transcrire sans hésitation et sans aucun doute encore aujourd'hui:

"Bordel de merde,espèce de trou du cul,je t'ai déjà dit de ne pas venir me faire chier en dehors des heures de consultations; fous moi l'camp" Enfin,c'était le sens de la phrase mais je dois ajouter une chose , c'est que le Docteur Sibonne parlait en patois,en Picard,et cela donnait une autre dimension.Je ne peux vous traduire cela car mon Picard laisse à désirer,mais la suite va vous éclairer.Vous imaginez ma stupeur en regardant ce patient repartir tout penaud,sans dire mot,sans rejimber,la tête basse,en marmonant quelques phrases que j'étais incapable de comprendre.

Le Docteur Sibonne s'est alors tourné vers moi en me traitant et en m'appelant très directement  "Tiot" .Moi et mon mètre 90,me faire appeler Tiot par un gars d'un mètre 50,cela ne manquait pas de piquant. (pour les ignare du Picard,Tiot veut dire petit en patois).

"Tiot,j'ai pu d'patience" me dit-il et il ajouta"j'va bintôt prindre m'artraite"

Je ne sais pas si vous imaginez mon étonnement et mon inquiétude qui allaient grandissants, avec l'impression d'être dans un film de fiction où je serai l'acteur principal,moi qui avait fait mes études à Reims,ville bourgeoise par excellence (champagne oblige) où le Français me paraissait être modèle.

"Tiot,j'va t'montrer m'cabinet "me dit-il tout à coup,accélérant le cours de mon histoire.Nous franchîmes alors une porte qui donnait dans le fameux couloir et je fus interloqué par la découverte d'un vieux cabinet médical,un très vieux cabinet,très défraichi,le papier peint défraichi comme celui de la salle d'attente se décollait dans les coins les plus sombres et les plus humides,avec un  bureau délabré déposé dans un coin,un divan d'examen tout défoncé par les années et les patients, caché par un paravent d'un autre temps,décoré avec des fleurs en papier peint  et qui servait de porte-manteau et bordant une une vitrine avec des outils en grande partie rouillés,bref,vous imaginez ma surprise et vous pouvez aller jusqu'à supposer un pas en arrière que je n'ai pas fait car la surprise ajoutée à l'angoisse m'avaient paralysées.Moi qui sortait de l'hôpital,très moderne,bien équipé,avec un personnel très attentionné,j'allais me retrouver seul dans ce gourbi pendant un mois.

"Tiot,faut qu'ti fasses attention à c'kien" dit-il encore devant votre serviteur interloqué .(bon,mon Picard n'est pas terrible et les traductions ne sont pas exactes mais les messages sont fidèles).En effet,le Docteur Sibonne m'expliqua que le chien avait l'habitude de pousser la porte du cabinet et de venir pisser contre le bureau !!!

J'avais vu un vieux cabot traîner sa peine dans le couloir,le museau blanchi par les années,le poil hérissé par ma présence,une queue coupée court mais malgré tout agitée,un vieux cabot qui disparut tout à coup je ne sais où ni comment.

Vous imaginez mon grand étonnement mais en 5 minutes tout était bouclé,le Docteur Sibonne m'offrait 50% des honoraires,il partait un mois en vacances ,une femme de ménage viendrait de temps en temps,il me donna les clés de la maison,m'indiqua les heures de consultations,m'expliqua ses tours de visites à domicile dans les villages voisins,tout ceci avec son accent Picard que je ne captais pas toujours et le grand dadais que j'étais était paralysé devant ce petit homme d'une énergie folle.Je lui ai serré la main en lui disant "merci Docteur" et je suis sorti dans un état second,saoulé de Picard et de ce scénario que je n'avais pas du tout imaginé.

Bref,en quelques minutes,je me suis retrouvé dès le lendemain matin à la tête d'un cabinet médical, seul,avec mon Vidal chéri,ce grand livre rouge que vous avez tous aperçu sur les bureaux des médecins,et quelques livres pratiques qui m'auraient théoriquement,je dis bien théoriquement,permis de rédiger quelques ordonnances type ,un peu perdu quand même,avec devant moi la perspective de mon premier remplacement en Picardie profonde pendant tout un long mois.

Ce fut ensuite le lendemain le moment de ma première consultation.Vous savez,il faut alors donner le change,montrer une assurance que vous n'avez pas,accrocher son stéthoscope à son cou pour montrer que le si jeune garçon que vous êtes est effectivement le Docteur,et tous mes confrères ont eu ,comme moi ,l'estomac noué avant d'avoir un peu d'assurance.

Ma première patiente avait environ une cinquantaine d'année et avait des douleurs abdominales.Elle était obèse et devais approcher les 100 kg et je me souviens avoir eu du mal à la faire monter sur ce qui était sensé être un divan d'examen.(Ceci a d'ailleurs impliqué pour moi l'achat d'un divan de cardiologie,plus bas,lors de mon installation définitive). Après avoir essayé de l'aider à se dévêtir un peu,j'examinai son abdomen,derrière le paravent décrit plus haut,en essayant d'imaginer une hypothèse diagnostique au travers de ses descriptions et de ses réactions à la palpation,commentaires que je ne comprenais pas toujours et c'est alors,en levant la tête, que j'ai eu l'impression de voir le haut de la porte d'entrée du cabinet bouger et je me suis dit qu'un courant d'air en avait pu être la cause,et,de toutes les façons,j'étais totalement absorbé par l'abdomen de ma patiente,jusqu'à ce que je me retourne et c'est à ma grande stupéfaction que j'ai eu l'image du chien en train de pisser contre le bureau.Vous imaginez ma panique en essayant de dissimuler cette attaque canine à ma patiente qui me dit alors tout de go:" l'kien,y pisse toujours sur l'bureau" sans y faire plus que cela attention et revenant plutôt à son mal de ventre,ce qui est bien légitime puisqu'elle était là pour cela.

J'avoue avoir éclater de rire après cette consultation,peut-être de façon un peu nerveuse mais aussi par le comique de la situation.(et,à cette époque,pas de portable pour raconter cela à mon épouse,pas de réseaux sociaux non plus )

Je peux vous garantir que par la suite , j'ai toujours bien vérifié la fermeture de la porte avec son crochet pendouillant,et que j'ai eu le chien à l'oeil.

Ce premier remplacement s'est pour finir bien passé,même si il a été truffé d'anecdotes fantasques,et j'ai pris en amitié cette population très gentille,très attentionnée à mon égard et je revenais le soir avec des légumes , des oeufs et des volailles.J'ai d'ailleurs failli succéder au Docteur Sibonne mais les circonstances en ont décidées autrement mais j'ai aimé les habitants de Rebaussoir et ils me l'ont bien rendu.

Voilà mon premier souvenir de remplacement,un remplacement que je n'oublierai jamais,une première consultation inoubliable qui m'a permis de dédramatiser ce que tous les étudiants en médecine connaissent:l'angoisse du premier remplacement.

Et je vous le répète: TOUT EST VRAI.Inimaginable,non,Docteur Watson ?

Bises et bonne journée.

C'est ce qu'aurait pu me dire le Docteur Sibonne !!

C'est ce qu'aurait pu me dire le Docteur Sibonne !!

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2020 4 30 /01 /janvier /2020 09:23
Je suis un "BABY-BOOMER" , et vous ?Je suis un "BABY-BOOMER" , et vous ?
Je suis un "BABY-BOOMER" , et vous ?Je suis un "BABY-BOOMER" , et vous ?

Je suis né en 1946.Mes parents ont dû fêter la fin de la guerre 39/45 comme il se doit et c'est ainsi que le petit Alain(à l'époque) a pointé le bout de son nez.

Comme tous les gens nés à cette période de l'histoire,nous sommes tous des "Baby-Boomers",c'est à dire que nous avons traversé la vie dans une débauche de technologies,d'inventions,de transformations de la société et aussi malheureusement de l'environnement.

Êtes-vous réellement un Boomer ?(popularisé par l'expression:"OK,Boomer"  qui veut dire "cause toujours,baby-boomer)

Si vous êtes du genre à dire que « de votre temps c’était mieux », ou encore que « les jeunes de nos jours sont trop sensibles et bébés gâtés», il se peut que lors de vos réunions en famille, votre nièce ou l'un de vos petits-enfants vous répondent du tac au tac, en vous entendant chialer contre la jeunesse, en répliquant d'un ton désabusé: « OK boomer ».

Cette expression est utilisée par la jeune génération pour se moquer, critiquer, voire dénigrer la génération des baby-boomers, en considérant qu’elle ne comprend rien aux débats contemporains, qu’elle est enfermée dans des préjugés datés et qu’elle a ruiné la planète.

"Cause toujours,tu m'intéresses",dit la jeune génération aux vieux réacs que nous serions.Ceci est particulièrement valable sur le plan climatique:on a mangé la banane par les deux bouts,on a épuisé le sol,on a obscurcit l'atmosphère pour ne pas dire plus,on va laisser une dette abyssale et maintenant mes enfants,démerdez-vous.Voilà ce que pensent les jeunes en nous traitant de boomers et ils n'ont pas tort.

"OK,boomer",est la phrase prononcée le 5 novembre dernier par une députée Néozélandaise de 25 ans qui a été interrompue sur un sujet climatique par un collègue plus âgé et cette répartie est devenue virale dans le monde entier.Ceci a été amplifié par le comportement des baby-boomers envers Greta Thunberg,adulée des jeunes du monde entier.

Alors,sommes-nous des boomers,sommes-nous des baby-boomers ?

Sans doute tous un peu mais ,à notre décharge,nous avons vécu la plus grand transformation technologique jamais vue ,enfin,jusqu'à ce jour,et cela nous a fait gonfler les chevilles et la tête.Nous nous attribuons l'évolution improbable de notre société et nous ressortons souvent notre "c'était mieux avant" alors que nous sommes sans doute dans une transition et que ce sera peut être mieux après ??

Je m'explique:

Nous avons eu la chance de vivre sous la plus grande révolution industrielle et avec les plus grandes avancées technologique jamais enregistrées dans l'histoire de l'humanité.Du moyen âge à 1946,la condition humaine des gens modestes avait peu changée.Et tout à coup,au fur et à mesure des années,nous avons vu apparaître les machines à laver,les réfrigérateurs,l'automobile,l'aviation civile,la robotisation des chaînes industrielles,le téléphone portable,l'ordinateur et,bien sûr,internet qui a révolutionné la société pour le meilleur mais aussi pour le pire.

A la fin des années 50,j'ai,sans doute comme certains d'entre vous,vécu les WC au fond du jardin , avec un trou qu'on déplaçait en même temps que la cabane ,sans de salle de bains,sans voiture,sans chauffage en dehors de la cuisinière où trônait la bouilloire,bref dur dur !!est ce que c'était mieux avant ?Certainement pas mais tout ceci correspond à notre jeunesse dont chacun a le droit de rester un peu nostalgique mais ce n'est pas seulement la raison du "c'était mieux avant" car nous avons connu ,enfant,la vie dehors,avec les copains et les copines,la vie dans la nature à la campagne et dans les parcs en ville,la vie sur les bancs le soir à discuter,mais aussi l'échelle sociale indiscutable,l'impression de l'élévation du niveau de vie pour chacun des enfants etc etc..

Mais allez demander à des jeunes ce qu'ils en pensent et ils vous diront que tout est plus facile maintenant, pour les "ménagères" ou "ménagers" (attention au machisme),pour les transports,pour les communications, pour les voyages,pour la médecine,pour le confort,bref,pour la vie en général.Ce qui explique nos surnoms de "Boomers" car nous sommes nostalgiques d'une  autre vie,qui n'existe plus aujourd'hui,que les jeunes qui ne l'ont pas connue ne comprennent pas.

Mais il y a autre chose de plus important,selon moi,c'est la destruction systématique de la planète qui nous a été léguée presque indemne  ainsi que notre vie à crédit que nos petits enfants devront rembourser.Et ça,c'est un reproche qui va devenir de plus en plus pressant de la part de la jeune génération et à juste titre.

Jusqu'où irons-nous dans l'exploitation de tous les gisements fossiles que nous sommes incapables de limiter,au moins dans un premier temps,car notre génération n'a pas eu l'habitude d'économiser,de trier et d'anticiper l'avenir,l'avenir de nos enfants,l'avenir de nos petits enfants et l'avenir de la planète.

J'ai toujours eu l'habitude de dire que l'Homme s'adapterait quand il aura le feu aux fesses mais je vois que la banquise fond,que l'Australie brûle,que les ouragans sont de plus en plus violents,que les petits insectes,les abeilles,les oiseaux disparaissent mais que nous regardons ailleurs et cet ailleurs reste toujours et encore le portefeuille.

Je suis un baby-boomer,j'ai consommé à tout va,j'ai croqué la vie à pleines dents,je n'ai commencé à trier qu'assez tard,j'ai bénéficié de l'échelle sociale et je commence seulement à me rendre compte depuis quelques années du gâchis actuel justement en essayant de ne pas regarder ailleurs mais de regarder la jeunesse qui a des idées mais que l'on n'écoute pas car nous,les vieux,on sait tout,c'est bien connu !!

J'ai bien peur que notre "arbre de vie" soit un peu déplumé dans l'avenir.

Bises et bonne soirée

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 10:21
Le Syndrome d'Hubris,vous connaissez certainement : "La République,c'est moi "!!!Le Syndrome d'Hubris,vous connaissez certainement : "La République,c'est moi "!!!Le Syndrome d'Hubris,vous connaissez certainement : "La République,c'est moi "!!!
Je viens de lire un article très intéressant sur un syndrome que je ne connaissais pas du tout,médicalement parlant,mais que nous connaissons tous très bien et que vous allez comprendre en lisant le résumé de cet article qui nous concerne toutes et tous.
Personnellement , je n'ai jamais été confronté à ce syndrome,cette pathologie qui frappe certains hommes politiques ou tous ceux qui ont un certain pouvoir.Il me manque l'autorité et je sais d'où je viens (et où je vais,malheureusement)
Rappelez-vous cet homme,politique,que je ne citerai pas volontairement,qui a osé dire:"la République c'est moi,ma personne est sacrée" !! on croit rêver,mais non,on est dans la vraie vie.
Indiscutablement,la conquête du pouvoir nécessite des qualités spécifiques: sens stratégique, empathie, écoute, charisme, adaptabilité, détermination, combativité. Il faut, de façon très similaire au monde animal, s’assurer du soutien croissant du plus grand nombre et, en même temps, rassurer et s’attirer les bonnes grâces du mâle dominant… pour mieux le défier et le tuer le moment venu.Rappelez-vous,Mitterand ou Chirac,cette période avec les seconds couteaux qu'étaient Defferre ou Pasqua et il fallait qu'il n'en reste qu'un.
Médicalement parlant,cette phase de conquête se traduit par des modifications neurobiologiques, dont une augmentation sensible de la dopamine et de la testostérone liées à la motivation et à la dominance. Cette étape de conquête nécessite par ailleurs un hyper contrôle émotionnel avec une maîtrise de soi de chaque instant.
C'est souvent la raison,une fois l'élection passée,que l'élu a des comportements désinhibés, lâchent prise et se montrent sous leur vrai jour:le dominant.
L'élection montre un pouvoir très horizontal alors qu'une fois élu,le pouvoir devient vertical.Et c'est dans ce cas qu'apparaît le fameux syndrome d'Hubris qui se manifeste par des signes reconnaissables: obsession narcissique, perte de contact avec la réalité, combativité exacerbée, excès de confiance, mépris de l’opinion des autres, paranoïa, impulsivité, imprudence, sentiment d’être au-dessus des lois…
Nous pouvons résumer cela par cette phrase bien connue:" le pouvoir,c'est moi ". Il est vrai qu'à un haut niveau ,aucun cerveau normalement constitué ne peut subir une telle intensité de stress et de pression permanente sans en être tôt ou tard affecté,mais il est possible de mettre en œuvre un certain nombre de parades pour vivre de façon plus mature et apaisée notre rapport au pouvoir.


Beaucoup de nos leaders vivent dans l’ignorance ou le déni des effets neurobiologiques du pouvoir sur leur propre cerveau; Ils pourraient légitimement être accusés de non-assistance à neurones en danger. Faut-il les en blâmer? Non. Leur méconnaissance est à l’image du très faible niveau de connaissance de notre fonctionnement cérébral dans la société. 

Nos leaders doivent reprendre leur cerveau en main s’ils veulent modifier durablement leur rapport au pouvoir. Concrètement, cela signifie adapter leur mode de vie pour veiller à une bonne vitalité neuronale: sommeil, alimentation, activité physique, méditation, nature. 

Nos leaders doivent rompre avec leurs rythmes frénétiques qui altèrent leurs capacités de discernement, d’attention, de réflexion, d’anticipation et de décision. Basta la réunionite aiguë, les mails quotidiens à la centaine, le reporting délirant et inutile… Place à l’efficacité, la concentration et l’acuité.    

Nos leaders doivent assumer davantage leur propre vulnérabilité et travailler sur leur capacité de résilience personnelle. Plus d’humilité, de sincérité et d’authenticité dans les rapports humains n’est en rien synonyme de faiblesse, bien au contraire! La véritable autorité est celle qui grandit l’autre, pas celle qui l’asservit. (vous savez,mon leitmotiv un peu chiant qui dit qu'il faut aimer les gens pour avoir cette activité)

Nos leaders doivent configurer leur cerveau en mode positif et adopter un biais positif qui produit des effets neurobiologiques en cascade: hausse de dopamine (motivation), de sérotonine (humeur), d’ocytocine (coopération), baisse de cortisol (stress), suractivation de l’hippocampe (mémoire et apprentissage), etc. Ce conditionnement mental en mode positif reconfigure le cerveau. Et excellente nouvelle, l’optimisme est hautement contaminant !   

Côté citoyens, il y a aussi à faire! Nous adorons vivre dans l’illusion de “l’homme providentiel”. Tant que vivrons dans ce mythe "adolescentrique" du sauveur infaillible et invulnérable, nous ne pourrons construire une relation saine et adulte au pouvoir.

Nos leaders doivent enfin mettre en place des contre-pouvoirs pour se protéger des pièges inhérents au pouvoir. Cela passe par la présence d’un entourage bienveillant, attentif MAIS critique. Par la mise sur pied et le respect de lois et règlements leur permettant de ne pas sortir du cadre. Par une plus grande simplicité dans le décorum et dans les attributs du pouvoir pour ne pas perdre pied avec la réalité. Par un travail introspectif sur le sens de leur action. 

Il est rassurant pour nos cerveaux de penser qu’un seul être pourra régler tous nos problèmes. “Mon candidat, ce héros!”. Rassurant mais absurde. Tant que vivrons dans ce mythe adolescentrique du sauveur infaillible et invulnérable, nous ne pourrons construire une relation saine et adulte au pouvoir.

La société a changée: Il n’y a plus du tout aujourd’hui de consentement automatique à l’autorité et il n'y a plus de tolérance face aux excès et dysfonctionnements du pouvoir. Ce qui était accepté hier ne l’est plus aujourd’hui… et le sera encore moins demain! Les inégalités sont croissantes, criantes et renforcent les sentiments de déclassement des uns et d’impunité des autres. Il est illusoire de prétendre réconcilier les citoyens avec le pouvoir tant qu’un certain nombre de pratiques, certes légales mais totalement amorales, perdureront. Il appartient désormais aux leaders, salariés et citoyens de se rassembler pour créer un nouveau leadership plus responsable, éthique et efficace.Il va falloir passer de la verticalité à l'horizontalité. Un défi collectif difficile, exigeant et enthousiasmant. 

Mais j'ajouterai,par les temps qui courent et les événements qui se succèdent,c'est notre seule solution.

Au travail!  

PS: définition du syndrome d'Hubris par le Larousse:Chez les Grecs, tout ce qui, dans la conduite de l'homme, est considéré par les dieux comme démesure, orgueil, et devant appeler leur vengeance.

Et en littérature:Outrance dans le comportement inspirée par l’orgueil et la démesure 

Voilà,vous savez tout.Bon dimanche

  

 

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2020 6 18 /01 /janvier /2020 20:41
La vieillesse ,vue par internet...cramponnez-vous !!La vieillesse ,vue par internet...cramponnez-vous !!
La vieillesse ,vue par internet...cramponnez-vous !!La vieillesse ,vue par internet...cramponnez-vous !!

Si,comme moi,vous vous sentez encore jeune. Si vous n'avez pas vu le temps passer,que votre esprit n'est pas devenu rigide,que le sérieux n'a pas encore atteint votre lobe temporal,que votre sexualité est encore épanouie,que votre âge mental reste bloqué à 20 ans,que votre vie ne s'est pas arrêtée à 60 ans avec les charentaises installées définitivement devant la télé,si vous avez encore envie de parcourir le monde en solo,ou au moins la France,si vous restez un peu adepte au sport raisonné,si vous êtes encore admiratif devant la nature ou devant les levers ou les couchers de soleil,si vous aimez vous promener avec votre chéri(e) main dans la main comme il y a 50 ans,si vous aimez la musique allant de Brel à Bowie en passant par Beethoven ou Chopin et aujourd'hui ,pourquoi pas,Maître Gims,si vous aimez les jeunes,si vous avez des rêves encore un peu fous,si vous ne pensez pas que la décennie à venir va être compliquée..............       et bien vos mails vont être là pour vous rappeler  que vous avez les cheveux blancs,que vous êtes presbytes (et sans doute un peu casse couilles) que la prothèse auditive vous guette,et que l'avenir s'annonce difficile et qu'il va vous falloir vous adapter.

En effet , en détaillant tous les mails reçu hier ,je vois que le sieur Google,notre cher Big Brother,me remet à ma place,que l'espion internet me tend la perche de mon futur et je vous détaille cela:

- le premier mail s'est intéressé à ma prostate,en me proposant un traitement pour pouvoir vider ma vessie le moins souvent possible et d'éviter les envies pressantes!

-le deuxième mail m'a lui,proposé une assurance obsèques très avantageuses,pour que ma petite femme soit à l'abri financier quand je me ferai cramer !

-le troisième m'a proposé une baignoire à porte ,pour ne pas avoir à enjamber et ainsi laisser tranquille mes vieilles articulations !

- et , bien sûr,pour que je n'oublie pas de vider la baignoire avant d'ouvrir la porte,on m'a proposé ,dans un quatrième mail,des médicaments pour la mémoire,qui me permettra de me souvenir de mon code de carte bancaire, pour alimenter ces pourris !

le cinquième mail m'a proposé une excellente mutuelle santé,moins chère que la mienne bien entendu,en soulignant que j'allais avoir de plus en plus de problèmes de santé qui ne seront solutionnés que par la mort ! (mdr)

- donc et hop,un sixième mail pour me proposer une assurance vie , car il faut penser à ceux qui restent, n'est-ce pas monsieur l'assureur voleur!

-le septième mail voulait me proposer un traitement de trois mois pour mon arthrose,traitement qui coûtait la bagatelle de 590 euros......renouvelable!

- et hop,justement,le dixième mail voulait m'envoyer en thalasso,pour me refaire une jeunesse et les nanas de la photo étaient indiscutablement "tentantes" !

- le neuvième mail m'a proposé un monte escalier qui fait rêver,la rolls de l'escalier mécanique,avec un fauteuil grand luxe,surtout pour moi qui ait une maison de plein pied !

- et enfin le dixième mail ,le plus incisif,me persuadait de faire des exploits en prenant ,non pas du gingembre,non pas de la corne de rhinocéros,non,du viagra ou du cialis bon marché,fabriqué sous le manteau (ou plutôt sous le slip) dans un pays (peu) recommandable !

Bon j'arrête là,mais j'aurai pu continuer mais là,je suis au bord du suicide et j'espère que vous me comprendrez,enfin,ceux qui avaient 20 ans en 68 et qui,comme moi,pensaient que les gens de 70 ans et plus étaient tous des vieux cons !!

Je me demande comment ils font car j'ai beau les mettre dans les courriers indésirables,ils ressurgissent des spams de temps en temps , comme un mort qui ressusciterait du néant,et le pire,sans doute comme vous,c'est que des mails sérieux arrivent dans les spams et m'échappent.Quelle misère !!

San Antonio aurait dit:" il y a de quoi se la tordre et se la mordre " , non ?

Buenas noches.

PS: je vous mets quelques liens pour ceux que cela ferait envie.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 21:28
Le réveilLe réveilLe réveil

Le réveil,mon réveil,votre réveil,est très révélateur de la nuit passée et de la journée qui s'annonce ,bien sûr,mais aussi de votre état de santé moral et physique.

C'est sans doute la signification de l'expression "se lever du pied gauche", vous savez quand vous vous levez un peu fripé,"la tête dans le c.. , comme on dit dans ch’Nord (alors que vous n'avez rien bu) avec la sensation d'avoir passer une mauvaise nuit causée par votre excès de sommeil paradoxal,le sommeil du rêve qui vous fatigue,qui n'est pas récupérateur,et qui n'est que le reflet du jour passé qui a été merdique ,un jour où la contrariété a pris le pas sur l'apaisement.

Alors ,on comprend alors mieux ce réveil difficile qui ne donne pas du tout envie de traîner au lit et l'appel de la douche brûlante se fait sentir,avec cette eau qui réchauffe la nuque et la colonne vertébrale et les muscles contracturés par les soucis qui agissent comme un étau.

Surtout,n'allumez pas votre télé car ,dans ce cas,vous allez être au bord du suicide.Se réveiller le corps meurtri dans un monde qui va mal...  je me demande comment se réveillent les pauvres gens dans les camps Syriens ? je me souviens d'une maraude qui m'avait traumatisée: nous tournions à Marseille avec le camion médicalisé de MDM ,pour une fois il pleuvait des cordes ,comme le ciel de Provence sait le faire,et nous avons atterri dans un parking en terre,boueux,rempli de trous et de flaques,désert.La coordonatrice m'avait amené là en me disant qu'il y avait des gens à soigner mais personne à l'horizon.

Après quelques coups de klaxons,nous avons vu arriver des ombres dans la lumière des phares,des adultes puis des enfants,des hommes,des femmes,sous le déluge , montaient de leur cachette .Je les ai vu arriver avec un vrai sentiment d'impuissance et d'effroi.J'ai appris que les rats leur bouffaient leurs tentes la nuit et là,je reviens à mon sujet car je me souviens de ma question stupide:"vous dormez bien ?" Quel connard j'étais.Je me suis vite repris devant l'ahurissement de mes patients.Je pense encore souvent à eux.

Mais revenons à ce réveil qui nous guette tous un jour,au fur et à mesure que s'empilent les jours et les soucis de la vie qui s'additionnent pour nous signifier chaque matin que nous devons changer de rythme,changer de vie,s'éviter les objectifs,faire des rêves éveillés optimistes lors de l'endormissement avant que nos rêves aient une emprise sur nous pendant la nuit,se réveiller tôt , avec la musique que l'on aime et qui nous apaise, vous savez cette musique qui va vous poursuivre toute la journée.C'est ce qui m'est arrivé ce matin avec Nino Ferrer et sa "Rua Madureira" que France Inter nous a offert (grève oblige).

J'ai écouté les paroles de cette belle histoire émouvante et je me suis oublié.La douche brûlante a fait le reste du travail pour retaper la bête.

Et puis zut (pour être poli),ce soir je me suis plongé dans un livre prêté par un ami,de Régis Debray ,"le siècle vert",dans lequel l'auteur , dont on connait le passé pense qu'un autre monde est en train de naître devant nos yeux. Un autre esprit, dans nos façons de penser, d'espérer et surtout d'avoir peur. L'angoisse écologique qui donne sa couleur au siècle nouveau n'annonce rien moins, pour notre civilisation, qu'un changement de notre future planète. Ce fut l'Histoire, ce sera la Nature. De quoi prendre le vert au sérieux.Aurait-on oublié, au profit des petits oiseaux et des abeilles,la révolution et l’histoire? faut-il  s’incliner devant les arbres? that is the question !!

Bon,je pense que cela va me faire travailler du chapeau cette nuit et Morphée risque de ne pas me tendre gentiment et longtemps les bras.

Sacré Morphée !!!

Je vous mets quand même Nino, juste pour vous occuper les neurones demain avec un air obsessionnel.

 

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2020 7 12 /01 /janvier /2020 20:36
Mes derniers voeux

 

Ce sont mes derniers vœux ainsi que les derniers vœux du Conseil Municipal.Le changement de Maire est toujours un moment important au niveau d’un petit village comme Puget.

J’avoue que je suis un peu ému mais c’est la vie.A mon âge,il faut savoir passer la main à la jeunesse et à des personnes qui auront  d’autres idées mais je vous reparlerai de cela tout à l’heure.

J’ai fait un album de photos que vous verrez défiler derrière moi,sans les commenter,pour vous montrer ce qui a été fait par les deux conseils municipaux qui ont été aux manettes de 2008 à 2014,puis de 2014 à 2020.

Personnellement ,j’ai passé 12 années passionnantes, passionnantes par la transformation du village mais aussi passionnante par l’amitié que vous m’avez apportée et que j’ai essayé de vous rendre.Nous avons été souvent complices et je pars vraiment heureux de cette période de ma vie.

Je ne peux pas commencer ce discours sans parler des deux absents qui me manquent énormément et qui ont marqué le village,par leur dynamisme au service de la commune,je veux parler de Jean Daniel Duval et de Danielle Faidy , que nous avons perdu en chemin.

Je pouvais demander n’importe quoi à Jean Daniel et à Danielle et je savais que le job serait fait et bien fait.Jamais par dessus la jambe,toujours avec conscience appliquée et j’avais toujours un rapport final détaillé.Vous ne pouvez pas vous vous imaginer tout ce que vous leur devez.Jean Daniel était mon ministre des affaires extérieures et Danielle s’occupait de la culture et des travaux,sans oublier la Présidence de Solidarité Plus pour aider les enfants de notre école jumelée  du Burkina à manger à leur faim.C’étaient de vrais serviteurs de la Mairie, désintéressés et passionnés. Je ne les remercierai jamais assez et je pense à eux presque quotidiennement.

Derrière moi,le conseil municipal a été extraordinaire de fidélité et ils peuvent sortir la tête haute.

Seuls,Suzanne Bouchet,notre Vice Présidente du Conseil Départemental,Christelle Fernandez, adjointe, Viviane Rossi,adjointe et Sylvain Meyssard,l’enfant du pays,repartent pour un nouveau mandat et j’y reviendrai .

Mais revenons à ces douze années de vie pugétaine :

Tout a commencé en 2004,quand ,fraichement débarqué de Picardie où ,dans ch’Nord,j’ai vécu une aventure extraordinaire avec mes patients pendant des dizaines d’années,déjà dans un village .Comme vous,je les ai aimé et je les aime encore aujourd’hui, car on ne peut pas vivre dans les familles aussi longtemps sans avoir des cicatrices dans le cœur.

Ayant été un bénévole associatif toute ma vie,(j’ai commencé au pensionnat en étant,gamin,Président du foyer des internes)j’ai donc créé Puget Loisirs avec une certaine réussite qui a ensuite été très amélioré par Cathy Prost puis par Jean Marc Granjon .J’espère que le prochain Président sera tout aussi dynamique.On m’a alors fait la proposition  de me présenter à la Mairie,ce qui n’était vraiment pas prévu dans mon cursus puisque Médecins Du Monde était plus naturellement dans mon viseur.(et il l'a été quand même)

Vous m’avez fait confiance avec une superbe liste et depuis 12 ans je suis avec vous puisque la confiance a été renouvelée en 2014 avec la liste actuelle,les amis qui sont derrière moi.

En 2008,pour ceux qui n’ont pas connu le Puget d’avant ,il y avait ,à côté de la vieille salle des fêtes ,un champ ,un grand champ et la première chose que nous avons faite a été la construction de l’école car pour moi,l’éducation est la seule vraie possibilité de grandir et de s’émanciper ,école que nous avons voulu moderne et ludique avec des tableaux numériques et des ordinateurs pour les enfants.Nous avons imaginé une école modèle, écologique,en bois,haute qualité environnementale et la réussite a été là,immédiate et nous eûmes rapidement des retombées étonnantes.

En effet,adossé à cette école,dans les locaux mêmes de l’école,nous avons créé un centre de loisirs avec,à sa tête, quelqu’un dont je reparlerai tout à l’heure,et le succès a été tout aussi immédiat, non seulement à Puget,mais aussi dans toute la région,puisqu’on a vu arriver des enfants de tous les villages environnants.(rassurez-vous aujourd’hui,c’est 95% de petits Pugétains qui occupent les locaux de cette école)

L ‘école et ce centre de loisirs ont été,je le répète à l’envi,notre fond de commerce pour que notre village devienne attrayant,en particulier pour les jeunes couples,tous attirés par la réputation de ce complexe.

En effet,nous sommes à 20 km de Cavaillon,20 km de Salon de Provence,20 km de Pertuis,entre Avignon et Aix mais aussi pas si loin d’Eurocopter Airbus et de Cadarache.

Les couples ne travaillent plus guère au même endroit maintenant et notre situation  mais surtout l’école et le centre de loisirs ont fait qu’en 2008,je me souviens,il y avait 30 maisons à vendre alors qu’aujourd’hui il en reste 4 ou 5 seulement car les jeunes couples ont afflué ,remplaçant les personnes âgées,et l’école est passée de 40 en 2008 à 95 aujourd’hui,sans une augmentation très importante de la population et nous le constaterons en janvier et février puisque Nathalie et Manue passeront chez vous pour le recensement.

Je vous cite en passant toutes les petites transformations qui ont défilées derrière moi,comme le multisports,le tennis l’aire de jeux enfants,le terrain de pétanque,le jardin potager, l’extension de la salle des fêtes pour tables et chaises,la rénovation de la salle des fêtes que nous devons à Danielle,la construction d’un local de repos pour les employés de voirie,la rénovation du Temple en salle de concert et d’expo avec Danielle à la baguette et avec l’autorisation du culte protestant,un relais information service avec des plans aux entrées du village et des panneaux d’affichage,une numérotation de toutes les maisons avec des rues renommées mais en gardant les noms locaux,deux PLU et je vous garantis qu’avec l’usine à gaz des technocrates,c’est un travail immense,surtout avec cette maudite loi ALUR que les politiques commencent à dénoncer…

D’autre part,depuis 2008 j’avais inscrit dans notre programme »revitalisation du centre village »  et nous pouvons être fier du résultat.

En effet le centre était occupé par un terrain semi abandonné avec une vieille école construite sans fondation et qui tombait par terre avec des fissures où l’on pouvait passe la main et le tennis fissuré que nous avons reconstruit en bas , près du multisports.

Puget,c’était un ventre mou,de 5,4 km,sans centre véritable,sans âme,dispatché autour de la Départementale du haut,la D173 avec des résidences construites lors de la décentralisation dans les années 70/80 et comprenant 30 à 40 maisons.

L’idée était de construire un véritable centre village avec une Mairie et un commerce polyactivités.Ce projet de 2008 est devenu réalité en 2017,après bien des péripéties qu’il serait trop long de raconter ici (car la galette vous attend)mais que je suis prêt à vous détailler quand vous le voulez  et ces travaux  ne vous ont pas coûté un seul euro et a peut être même rapporté un peu d’argent,les comptes définitifs seront faits en 2020 après avoir enfin touché enfin toutes les subventions et la TVA.

Car il faut préciser que rien n’aurait été possible sans Citadis,émanation du Département,car nous n’aurions pas eu les reins assez solides pour cela.En effet,nous avons donné les terrains à Citadis,qui,en échange , nous a tout construit gratuitement,la Mairie,le commerce, les voies,la placette les parkings,les réseaux enfin tout.Je dois ici donner un coup de chapeau à Jean Claude qui m’a plus qu’épaulé dans ce grand projet.

Enfin nous avons un commerce,un bar,un restau,une coiffeuse et une Mairie digne de ce nom pour vous accueillir.

C’est ainsi que la transformation et même la création de notre centre village a donné un véritable cachet,de la valeur à tout le village et à vos maisons puisque le village devient recherché ,mais aussi cela a déclenché  la création d’un véritable lien social qui va perdurer au delà du départ de Steve et d’Azalia avec deux dames,Sylvie et Sandrine qui prennent la suite pour un nouveau départ et que je vous présente aujourd'hui.

Nous avons donc réussi le tour de force de faire un pôle loisir et culturel dans le bas du village , où les enfants peuvent s’épanouir et un véritable centre en haut,une âme nouvelle et un lieu de rencontres
Puget n’est plus le même mais Puget est resté le village à la campagne cher à notre cœur.Rentrer dans la modernité (car on n’est pas que des ploucs ) en même temps que garder notre âme a toujours été pour moi un but final.

Pendant ce temps,des voies ont été goudronnées, comme les Beaumes Luberon,le parc,la résidence des Borrys,le chemin de la baronne,le parking de l’école,le rond point a été enfin créé avec une allée menant au village superbe ,un tourne à gauche a été fait à la montée des Beaumes, tout cela avec l’aide du Département.Des bornes électriques de recharge pour les voitures ont été installées (j’ai entendu dire que cela ne servait à rien,peut être pour l’instant, même si on commence à voir des voitures recharger pendant la nuit,mais dans 10 ans,nous pourrons être fiers)

Les tableaux retrouvés dans l’église ont été restaurés,le chaufage amélioré,avec Danielle et la famille Aoustin à la baguette et le lavoir refait pour entendre l’eau des fontaines couler dans notre beau village.

Des plantations ont été faites partout et en particulier au cimetière

La cuisine de l’école a été réactualisée avec un cuisinier à demeure qui arrive avec ses courses et nous nous dirigeons,grâce à Christelle , vers une cantine bio petit à petit.

L’ancienne Mairie a été complétement remasterisée par Danielle avec une bibliothèque pour les petits et une salle de projection dans mon ancien bureau.

Nous ne laissons pas tomber les anciens puisque Gilbert et Alain,avec l’aide précieuse de Dédé,leur ont organisé des vendredis festifs ou culturels depuis deux mandats.Et j’avoue avoir toujours un certain plaisir à les retrouver pour manger un petit bout de gâteau et discuter avec nos têtes grises dont Raoul faisait partie et qui nous a quitté la semaine dernière.Et toutes les demandes d'APA ont été faites par Alain.

Enfin , dernièrement les plantations ont été terminées , les bancs et tables fixées et le panneau lumineux installé pour vous donner toutes les infos du village.D’ailleurs,vous pouvez télécharger l’application appellée « centolive » sur votre téléphone et vous pourrez , où que vous soyez suivre toutes les infos diffusées sur ce panneau.

Nous avons vécu une tempête et du mauvais temps il y a un mois et j’ai vu André Capanni à l’œuvre le dimanche,la tronçonneuse à la main,pour vous servir.C’est ça la proximité.

Bref il y a toujours eu quelque chose sur le feu depuis 12 ans et je pense que le Conseil Municipal peut être content de lui et je le remercie.

Je remercie aussi tous les employés de Mairie et , bien entendu,particulièrement Nathalie et Manue,mais aussi Roselyne,avec qui j’ai eu un grand plaisir à travailler pendant tout ce temps et elles vont me manquer.

Maintenant ,il est l’heure de vous dire « au revoir « à la Giscard,et non adieu car je serai toujours présent car c’est,sans doute comme pour vous,mon village.

Cela n'engage que moi et j’ai demandé à quelqu’un que je connais bien de faire une liste pour me succéder,une jeune femme de 41 ans, pour l’avoir employée comme directrice du centre de Loisirs lors de sa création ,jusqu’en 2015,puis pour l’avoir vu à l’œuvre dans son job de coordinatrice pour la Jeunesse de Lauris Puget et Puyvert  où elle s’occupe avec succès des centres de loisirs,des espaces jeunes,des écoles,des cantines,bref,elle connaît le fonctionnement des collectivités à merveille , mais ce n’est pas que pour ça que je lui ai demandé de venir aux manettes,c’est aussi et surtout parce que je la connais très bien,qu’elle a la même philosophie que moi du village,qu’elle ne veut pas augmenter outre mesure la population,qu’elle veut des dépenses maîtrisées qu’elle veut une école bio pour nos enfants,et surtout qu’elle aime les gens car je prétends que pour être Maire d’un petit village il faut aimer les gens,les écouter et les comprendre. Cette jeune femme fait partie de ceux-là et je n’aurai pas aimé voir à la tête du village quelqu’un qui ne participe à rien,que l’on ne voit jamais,un gestionnaire sans âme en sorte.

Car être Maire dans un village c’est autre chose que de faire de la gestion,c’est être très proche de ses administrés et de les aider dans les périodes difficiles et de les aimer.Je pense que cette personne est de cette trempe là et je lui souhaite d’être élue et je pense que vous serez satisfaits.Vous pouvez me faire confiance.

J’avoue avoir été très heureux avec vous pendant ces douze années et aussi avoir appris énormément de choses car être médecin de famille c’est savoir écouter et faire un diagnostic mais c’est aussi souvent ne rien savoir du monde extérieur.Depuis 12 ans j’ai appris la gestion du personnel,comment construire n’importe quel bâtiment,avec la plomberie,l’alarme,l’isolation les normes, l’urbanisme,le fonctionnement de l‘état,le fonctionnement des collectivités etc etc bref ,j’en sais un peu plus aujourd’hui sur la vie, sur votre vie.

Quant à mon avenir ,je reste bien sûr à Puget pour devenir un administré comme vous,mais j’essaierai d’être encore actif dans les associations ,ce qui a toujours fait partie de ma vie.

Claudine,mon épouse,va pouvoir me voir un peu plus,car depuis 53 ans que nous sommes ensemble elle a sans doute eu l’impression d’épouser un courant d’air,mais ce n’est peut être pas une bonne idée,car elle était bien peinarde mais le tandem va nous réunir un peu plus et comme beaucoup d’entre vous le savent nous avons à nous occuper de quelqu’un qui nous est très cher et qui est en très grande difficullté.

Je remercie les sommités présentes qui m’ont toujours aidé dans mes démarches et dans mes projets :Jean Claude Bouchet,notre député,Christian Mounier qui, avec Suzanne,a facilité nos dossiers au Département ,merci à Elisabeth Amoros vice Présidente du Département chargée de la culture la gendarmerie,les pompiers,LMV…

Merci à tout le Conseil Municipal,merci aux Présidents d’association,merci à l’APE et à sa Présidente,merci aux employés de Mairie,merci au CCAS et surtout merci à vous toutes et à vous tous car sans votre confiance rien n’aurait été possible.

Je vous embrasse très fort et je vous souhaite une bonne année 2020 avec surtout la santé.

Mes derniers voeux

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2019 2 31 /12 /décembre /2019 00:01
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!

Donc nous attaquons 2020.C'est rigollot 2020 ,cela se lit à l'envers,c'est comme caca ou pipi et je ne doute pas que 2020 sera certainement une année de ce genre là.Quand on voit la haine qui se développe sur les réseaux sociaux,la violence ambiante envers ce qui symbolise l'autorité,on peut être certain que 2020 sera caca,pipi ou popo.

Quand on constate que les émissions les plus regardées sont celles qui se complaisent dans le buz,on peut être sûr que 2020 sera caca boudin,non ?

Et puis,quelle déception pour moi que 2020: sur la photo de mes voeux de 1968(remise au goût du jour par la grâce de l'informatique) j'étais un jeune homme qui s'imaginait qu'en 2020 ,le cancer serait vaincu,que les voitures seraient des objets volants,que le travail serait fait par des robots,que je ferai un petit voyage sur une autre galaxie,que la nature serait reine,que les hommes seraient moins cons et donc que les guerres n'existeraient plus,les maisons seraient à énergie passive,que la Démocratie aurait envahi le monde,que les animaux seraient protégés,que plus personne ne vivrait dans la rue et que plus personne ne mourrait de faim,que les guerres de religion auraient disparues (mon Dieu,c'est le cas de le dire,que les Hommes sont cons) .J'avais imaginé tout cela,naïvement,sans penser une seconde que le roi deviendrait la monnaie,l'argent,le fric,le flouze,l'artiche,et que les écarts se creuseraient encore et toujours au nom de ce nouveau Dieu qui permet tous les coups.En réalité,rien de tout cela,la CGT est toujours là,Bernard Arnault est devenu l'homme le plus riche du monde,Amazon se fait des couilles en or au détriment des petits commerçants,on bouffe du glyphosate de façon quotidienne,les colorants ont envahi nos assiettes les animaux sauvages disparaissent,les poissons se raréfient,on roule encore au diesel,pas de robots pour faire le ménage chez moi et la Démocratie est en danger partout dans le monde.Bravo les Hommes ! à quand un monde dirigé par des femmes dont le taux de testostérone est au plus bas.Mais tout compte fait,ne suis-je pas heureux des échecs de l'hyper technologie ??

Avant de vous présenter mes meilleurs voeux je vais essayer de vous dire ce que je me souhaite:"charité bien ordonnée commence par soi-même ", non ?

Tout d'abord je voudrai trouver la sérénité.Cela ne va pas être facile et même impossible quand certains savent combien quelqu'un a besoin de moi,mais que j'ai aussi besoin de lui,définitivement.

Mais , pour lui,je me dois  d'être en forme,de vivre avec le sourire,de rester l'aimable plaisantin que j'ai toujours été,et d'être l'UTILE au quotidien.

Je vais être en retraite et j'espère accueillir le 15 mars quelqu'un en qui j'ai toute confiance (ma Fifille) , j'espère la prendre dans mes bras,j'espère lui passer mon écharpe tricolore et j'espère bien dormir dans la nuit du 15,le repos du guerrier (sic)

Je me dirige lentement mais sûrement vers une vie d'écolo (pas bobo) avec l'amour de la nature,le respect de l'animal et mes rations de viande qui deviennent de plus en plus rares,et le passage à la frugalité dans la consommation en général.

A côté de moi et même près de moi,très près,vit un petit bout de femme au sourire permanent que je dois gâter car j'ai souvent été absent,depuis 52 ans.Le Tandem va nous réunir un peu plus,même si ce sera difficile de faire mieux qu'auparavant.

Enfin,il y a les potes,particulièrement ceux qui ne m'ont pas lâchés depuis 3 ans maintenant,mais aussi ceux qui ont surgi inopinément pour me dire ou me faire comprendre combien nous nous apprécions,qui me demandent régulièrement comment m'aider dans la difficulté et qui me posent souvent cette question toute bête mais tellement bienveillante et qui fait tant de bien: "et toi,comment tu vas ?"

Alors,à toutes et à tous,je vous souhaite une bonne année 2020,pas caca,pas pipi,non,une année 2020 pas bobo,pas cucul mais plutôt mimi,plutôt dodo,pour certains papa,ou Titi (c'était le petit nom de mon fils quand il était petit),enfin quoi,une année sympa,avec des projets,des rencontres,des fêtes,du sport,de l'amitié,de l'amour,des fiestas,de la réussite,et du bonheur.

Un peu déjanté , mes voeux,mais mon âge mental a toujours été décalé avec la couleur et la densité de mes cheveux.

Et si en 2020 il y avait  un miracle ? ce serait formidable pour un mécréant comme moi,non ???

Je vous embrasse.

Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!
Demain sera le premier jour du reste de ma vie......et de la vôtre ,mes amis !!

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2019 4 26 /12 /décembre /2019 17:06

De temps en temps, je me réveille la nuit, et je me demande ce que je vais faire de mon mètre quatre vingt dix et de mon usine à gaz située sous les quelques cheveux qui me restent et j’avoue avoir de la crainte ou au moins quelques doutes. 

En effet, je vis à 100 à l’heure depuis ma tendre enfance avec l’école et mon surnom d'Alain Bavard, le lycée ou Alain Pas sage, les études,ma période exaltée, la médecine à la campagne qui fut et reste ma passion,la Mairie et une expérience inopinée unique,MDM ou la fraternité avec les plus fragiles, et voilà que, en principe , tout s’arrête le 15 mars prochain, créant un vide abyssal sous mon 44 fillette. 

J’ai passé ma vie à répéter à l’envi que l’adaptation est le meilleur signe d’intelligence , alors ,Alain, ne sois pas trop con !!!

J’ai toujours vécu avec des rêves éveillés que je me suis évertué à réaliser ( même si Maire n’était pas un rêve mais plutôt un accident) 

Je sens frémir des choses qui ne relèvent nullement de la chaise longue ni d’un challenge mais plutôt de l’intérêt de l’inconnu, vous savez , ce qui vous intrigue et vous attire . En serais-je capable à 73 ans ? 

Nous verrons si la bête est encore solide, et je ne parle pas du physique mais de la volonté de mener à bien un projet avec les articulations qui grincent,les soucis et peines familiales qui vous assaillent.

Car des projets, nous en avons toutes et tous, des projets et des rêves mais les réaliser est une autre paire de manches !!!

Petit à petit je me fais à l’idée que dans quelques semaines je serai un « ex », un de tous ceux qui ont participé à la rénovation de Puget,un merveilleux village à la campagne du Sud Luberon. Un village que je vais laissé entre de bonnes mains,je l'espère et je ferai tout pour cela.

Un ex , je l’ai déjà été en 2003 quand, un 4 juillet, je suis parti définitivement de mon village d’adoption, en Picardie, Lesdins, un village dans lequel j’ai laissé tant d’enfants qui sont aujourd’hui des femmes et des hommes devenus parents et des adultes devenus des seniors grisonnants.J'y ai laissé tant de souvenirs qu'ils habitent la plupart de mes rêves incongrus.Je les ai tant aimés (je veux parler de mes patients,presque amis) et je les aime encore 16 ans après et les nouvelles quotidiennes des Hauts de France m'émeuvent toujours.(comme ma petite Florine qui vient d'accoucher,par exemple).J'ai vécu tant d'histoires familiales tragiques que je raconterai un jour dans un livre ,des histoires incroyables qu'aucun metteur en scène ne voudrait pour en faire un scénario,tant elles sont improbables ,mais aussi des moments de bonheur partagé avec toutes ces femmes et tous ces hommes et enfants que j'ai suivi pendant des dizaines d'années.

Mais cette périodede transition  fut un peu différente puisque j’ai rebondi instantanément vers la médecine bénévole des pauvres et des sans grades avec dans un premier temps Promosoins à Toulon puis avec Médecins Du Monde à Marseille pendant 10 ans. Une aventure , une école d’humilité  qui remplit le cœur de bienveillance,mais aussi de la peine quand on va soigner les gens sous les tentes, la nuit,en maraude, avec les rats qui rôdent:quel malheur que notre monde indifférent.J’ai continué à assouvir ma passion qu’est la médecine mais de façon très différente et ce fut une expérience très forte avec une incroyable leçon d’humanisme au quotidien.

Je sens que je me tourne tout doucement vers la nature , que l’homme, ingrat, passe son temps à détériorer, une nature que j’ai toujours aimé, dès ma plus tendre enfance avec la rivière , si belle et "la montagne" si petite,à Beaurieux,près du Chemin des Dames,où nous faisions nos bêtises sur l'eau ou en motocross mais aussi que ce soit à la montagne avec la fascination de l'altitude, à a campagne avec le potager, les balades en vélo ou en tandem,les randonnées pédestres ,les randos dans la neige mais aussi les fleurs.(c'est mon côté féminin aurait dit Annick de Souzenelle dans son livre extraordinaire:" le féminin de l'être")

L'espérance de vie en bonne santé n'est plus pour moi très longue et je dois me hâter,lentement,pour ma dernière ligne droite de passion de la vie pour finir en beauté avant que les flammes de mon coeur ne finissent en cendres avec le reste de mon grand corps.

Alors,Alain,dis-nous ???

Il serait ,pour moi, impossible de m'allonger plus de trois minutes pour rêvasser,impossible de passer des heures à ne rien faire,impossible d'être mono-occupation ,même si elle est merveilleuse comme la lecture,l'écriture,l'ordinateur ou la télé,non,impossible sans qu'il y ait pour moi un projet lointain,un but,une découverte,une espérance et donc une satisfaction tout au bout du chemin.Je peux procrastiner mais il n'est pas question d'inactivité qui me tuerai à petit feu,m'enfermant dans une camisole physique mais aussi cérébrale qui me conduirait tout droit dans l'urne.

Rassurez-vous , je ne manque pas de projets et il va me falloir choisir car tout faire est souvent synonyme de ne rien faire de bien et ça,je ne pourrai pas le supporter.Et puis,je ne suis pas seul,j'ai près de moi depuis plus de 50 ans un chou qui veille sur moi mais aussi qui compte sur moi; alors traçons une route commune , une route qui nous permettra de nous épanouir encore un peu par la découverte,par l'apprentissage de l'inconnu et le rêve lointain.

Brel chantait dans la quête une chanson qui me va bien:(je vous rappelle,pour ceux qui n'aurait pas lu cet épisode, que j'ai fait le mur du pensionnat à 16 ans pour le voir,c'est dire l'admiration que je lui ai toujours portée)

"Rêver un impossible rêve
Porter le chagrin des départs
Brûler d'une possible fièvre
Partir où personne ne part"

et il continuait en disant:

"Aimer jusqu'à la déchirure
Aimer, même trop, même mal,
Tenter, sans force et sans armure,
D'atteindre l'inaccessible étoile"

Voilà,cette inaccessible étoile me tente et je suis sur les starting blocks.

PS:je vous mets Brel en prime.Écoutez bien,mais seulement après avoir écouter Julien Clerc

 

 

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2019 7 08 /12 /décembre /2019 23:36

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais j'ai eu dans le passé,j'ai aujourd'hui ,et j'aurai je l'espère encore demain ,toujours les mêmes moments de grâce qui jalonnent ma vie et ces moments sont toujours d'une extraordinaire simplicité :

- Il y a d'abord les promenades dans la nature,que ce soit en automne avec les feuilles dorées et rougies ,lumineuses au soleil rasant,mais également en été ,à l'ombre des chênes et des pins d'Alep,accompagné des odeurs de thym et de romarin,mais aussi au printemps,quand les fleurs bordent les fossés et les chemins mais encore en hiver quand le froid sec nous engourdit et que nos paroles s'accompagnent de fumées à chaque respiration devant un paysage dépouillé et silencieux.

- L'hiver à la montagne,en promenade ,bien chaussés ou en raquettes,le sac à dos ficelé solidement avec le sandwich et la thermos,les gants réchauffant nos mains accrochées et même soudées aux bâtons,s'arrêter pour regarder le paysage et nous apaiser,l'émotion à chaque fois renouvelée nous envahit tant la beauté des montagnes enneigées et sauvages nous saisit et nous remet à notre place de minuscule terrien.Dîtes-moi,qui n'a pas été saisi et pétrifié d'admiration devant un paysage montagneux?je me souviens de ces 10 années passées à escalader tous les massifs du Mont Blanc (dont je vous ai déjà parler) et le ressenti indescriptible devant l'immensité des ces massifs hostiles enneigés.La Montagne,ça vous gagne,dit la PUB,et moi je dirais plus que cela:"la Montagne,c'est sauvage " mais que c'est beau et propice à l'introspection.

- Un repas avec des amis,les vrais,ceux avec qui on s'en paye une bonne tranche mais qui sont aussi ceux avec qui on va au fond des choses,les amis qui se soucient de vous et dont vous connaissez tout de leurs problèmes,que vous aidez quand ils sont dans la panade et qui vous le rendent bien,avec des échanges spontanés,ceux avec qui on peut plaisanter devant une bonne bière ou un bon verre de vin toujours partagés.

- Une partie de golf est pour moi toujours un moment d'oubli car nous sommes dans un magnifique décor,un parcours magnifique quelquefois gâché par une petite balle blanche.

- La félicité du tandem avec cette sensation étrange de faire équipage, avec les arrêts ponctués d'admiration des collines verdoyantes,des villages perchés qui nous tendent les bras,des maisons en pierres recouvertes de vignes vierges sauvages et incontrôlées,des châteaux qui paraissent inatteignables (mais que nous atteignons) ,des rivières sauvages qui me rappellent mon enfance avec l'Aisne,des vignes de toutes les couleurs selon les saisons,des tournesols éblouis par le soleil ,des champs de coquelicots disparaissant progressivement avec le glyphosate,mais aussi les petits chemins que nous prenons à l'improviste et qui nous conduisent quelques fois à un cul de sac mais si beaux que la récompense égale le détour.La pomme que l'on croque,pleine de sucre,qui nous permet de souffler,le pique nique ,assis sur le bord de la rivière longtemps à regarder et à écouter le ruissellement de l'eau,cette sensation unique de faire un grand voyage en osmose alors que la destination n'est pas toujours très éloignée.

- Une soirée près du feu dans le poêle à bois avec la flamme qui danse et qui chauffe après une belle journée ensoleillée,un bon bouquin à la main,avec un canapé qui nous tend les bras et une soupe accompagnée de croûtons frottés à l'ail qui souvent nous suffit.

- Écrire un article à l'ordinateur dans le calme de la nuit accompagné de ma playlist et de mon chat qui squatte mon bureau mais aussi mon bras.(photo)

- Cultiver mon jardin , au figuré comme au sens propre,mettre les mains dans la terre au printemps,sans gant,quand elle devient suffisamment chaude pour recevoir la petite graine,voir avec patience les semis faire route et admirer ensuite les salades,les tomates et les fleurs qui les accompagnent.

- Prendre la mer,s'éloigner du rivage et admirer les calanques,constater sa propre solitude toute émue devant ce paysage,qui,comme la montagne,change en permanence,avec le soleil,le vent,les risées et les ombres des rares cumulus de passage.Un rêve qui va devenir réalité.

- Rester coi devant un coucher de soleil qui met le feu à l'horizon mais aussi à l'âme.

- Faire une partie d'échec avec ma petite fille et la regarder réfléchir.Je me demande toujours ce qui se passe dans une tête de 10 ans mais le mystère perdure.

- Aider une personne en difficulté peut rendre soucieux mais avoir l'impression d'avoir servi,un tout petit peu,à apaiser l'autre,donne à l'esprit une certaine félicité ou plutôt une félicité certaine.Que la vieillesse est injuste et inégale !!

- Manger avec les anciens du village et le CCAS et les voir rire et parler.Voir toutes les belles rides s'animer avec bonheur et les yeux s'illuminer lors d'évocations de vieux souvenirs.

- Dernièrement,la visite du Panthéon et plus particulièrement la tombe de Simone Veil m'a rempli d'émotion.Mais il est vrai que la visite d'un musée peut aussi me mettre en extase,même si cela est plus difficile mais une seule toile peut valoir le détour.

- Enfin ,au summum ,sans être dans l'hypnose ni en "lévitation transcendantale " comme disait Francis Blanche,un concert peut m'atteindre au plus profond de moi-même,dégageant une émotion incontrôlée et incontrôlable ,comme Les Méditations de Thaïs de Massenet peuvent et savent le faire et c'est sans doute la réminiscence d'une soirée passée "jadis"avec Ivry Gitlis qui en est la cause.(merci à Olivier qui a récidivé lors de mon anniversaire)

Vous voyez,les amis,rien dans tout cela n'est extraordinaire,rien n'est impossible et cela pourrait se résumer à la nature,le sport,l'art et les amis.C'est en réalité ce qui nous entoure au plus près qui peut nous rendre heureux,en particulier dans les moments difficiles que nous traversons lors de notre existence.

Sans doute en vieillissant se détache t-on progressivement du "matériel" et très certainement que les plaisirs simples deviennent suffisant pour nous aider à vivre et oublier.

 

Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie
Les plaisirs simples de la vie

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2019 7 01 /12 /décembre /2019 16:37
Charlie et ses drôles de dames.De gauche à droite:Christelle Fernandez,actuellement adjointe,Amélie Jean,postulante au poste de Maire,Suzanne Bouchet,Vice-Présidente du Département,Viviane Rossi,actuellement adjointe et Charlie.

Charlie et ses drôles de dames.De gauche à droite:Christelle Fernandez,actuellement adjointe,Amélie Jean,postulante au poste de Maire,Suzanne Bouchet,Vice-Présidente du Département,Viviane Rossi,actuellement adjointe et Charlie.

Et oui mes amis,ça vient et je sens venir la fin après 12 années passées avec mes compagnes et compagnons de route.Sans regret,sans nostalgie mais avec le sentiment d'avoir fait bouger les choses et d'avoir modernisé le village avec l'aide de mon équipe municipale.

Ce furent 12 très belles années,passionnantes ,attachantes,quelquefois angoissantes,mais déterminantes pour notre village.Il y eut aussi des moments très difficiles avec le décès de mon ami Jean Daniel puis celui de Danielle,des moments de chagrin et de désespoir.

Je dis toujours que pour être Maire d'un petit village, c'est exactement comme pour être médecin généraliste en campagne ou plutôt médecin de famille comme je l'ai été pendant plus de 30 ans en Picardie,et également comme mon activité à Médecins Du Monde pratiquée à Marseille,car la similitude existe en dehors des actes techniques car dans toutes ces activités ,il y a un point commun, il faut aimer les gens.Je ne voudrai pas pour diriger ma commune de quelqu'un qu'on ne voit jamais dans le village,qui n'a jamais participé à rien,à aucune festivité,qui ne fait partie d'aucune association,qui n'a jamais été bénévole et qui viendrait seulement pour la place.

Je suis arrivé à Puget,en Provence , en 2003,mes enfants ayant élu domicile dans le sud.Peut-être que s'ils s'étaient installés dans le Nord,je serai resté dans Ch'Nord.Personnellement ,j'aime la montagne,et je voulais m'installer près d'Annecy,une ville et une région que j'adore.Les enfants en ont décidé autrement mais je ne regrette pas et l'intégration a été immédiate,le Luberon étant ma montagne au soleil.

Quand je suis arrivé en 2003 ,ayant toute ma vie fait partie d'associations diverses,j'ai créé une association, appelée Puget Loisirs,qui est florissante aujourd'hui,association qui a été développée par les Présidents successifs et dans laquelle on peut pratiquer absolument toutes les activités et j'ai l'habitude de dire que je ne vois vraiment pas d'activité qui n'existe pas dans notre village.Très vite,on m'a demandé de me présenter à La Mairie et,même si ce n'était pas mon voeu le plus cher,j'ai accepté après un malaxage de neurones, et une rude bataille s'est alors enclenchée car un gars du Nord qui arrive et qui prend les clés de la Mairie ,ce n'était pas bien vu par tout le monde.Mais l'élection fut gagnée au premier tour,sur un projet qui est totalement terminé 12 ans après,un projet ambitieux que je détaillerai dans un prochain article.

Je dis souvent que j'étais un pur clinicien car notre génération de médecins n'avons pas été élevés au biberon des échographies, dopplers, scanners,IRM,etc  mais,en devenant Maire,je me suis aperçu que , en dehors de la médecine qui m'a polarisée, j'étais ignare sur beaucoup de choses et en particulier sur la gestion d'une commune et être Maire m'a tout appris: les finances d'une collectivité (un autre langage),la construction de l'école point par point et même prise par prise (électrique)...,l'urbanisme,les relations avec les services de l'état,la gestion de la plaine agricole,les relations avec le Département,la Région,l'Europe,les subventions (ça c'est mon dada et je saute sur tout ce qui bouge et,en dehors de la construction de l'école,tous les investissements ont été subventionnés à au moins 70% et la commune n'a toujours qu'un seul emprunt,non toxique,emprunt dû à l'école).Bref cette période m'a passionnée.

Nous n'avons pas tout réussi mais le bilan global est extraordinaire pour tous ceux qui me disent avoir connu Puget avant et après.

L'heure de passer le témoin est arrivée et j'ai demandé à une jeune femme de 41 ans,Amélie Jean, de me succéder et de se présenter à ma succession.Cette jeune femme a été celle qui a dirigé le centre de loisirs de Puget que nous avions créé en début de mandat et elle a été parmi nous de 2009 à 2015 , avec un succès indéniable puisque tous les villages environnants venaient nous confier leurs mômes.J'avais déjà,à cette époque,beaucoup de considération pour elle et même beaucoup d'affection.

Ce centre de loisirs , j'y tenais,comme je l'avais fait en Picardie (avec ma compagne Andrée ?),car ,pour moi,l'école et le centre de loisirs sont le moteur du village,la vie du futur mais c'est aussi le lieu où les enfants apprennent la vie en collectivité et où on leur inculque les valeurs du partage et de la bienveillance. Amélie ,habitant à l'époque Lauris,a parfaitement réussi le pari.Elle est venue ensuite vivre à Puget avec son mari et sa fille,puis est devenue chef de service enfance jeunesse pour les villages de Puget Lauris et Puyvert .Elle dirige les centres de loisirs mais aussi les espaces jeunes,les cantines,les écoles et donc,connait parfaitement le fonctionnement d'une collectivité et ses contraintes.

Mais ce n'est pas pour ces raisons que j'ai demandé à Amélie de se présenter à ma succession,c'est avant tout parce qu'elle a la même philosophie du village que moi,qu'elle aime les gens,qu'elle est fraternelle et bienveillante , tout en étant très rigoureuse et qu'elle a des idées nouvelles concernant l'évolution d'un village à l'époque du développement durable.Je suis persuadé qu'elle fera de Puget un merveilleux village où il fera toujours bon vivre et je sais que sa rigueur au travail n'a d'égale que son sourire bienveillant. Amel,comme je l'appelle,c'est une fille bien.

Elle va être aidée,entre autres, par 3 dames déjà très impliquées dans le présent conseil,à savoir Suzanne Bouchet,Vice-Présidente du Département,élément indispensable de stabilité et de relation avec notre plus gros financeur,Christelle Fernandez,travailleuse indépendante,une bosseuse déterminée qui a pris en charge toute l'école et le centre de loisirs et plus encore(je ne peux tout détailler) et Viviane Rossi,arrivée comme un spoutnik de Moselle,élue après le décès de Jean Daniel,travailleuse acharnée et infirmière scolaire à Cadenet.

Bien entendu ces "drôles de dames "qui , je l'espère,succèderont à Charlie (votre serviteur),seront entourées d'un conseil équilibré,déjà au complet,avec la parité car rassurez-vous il y aura des hommes,avec des moins jeunes et des plus jeunes(dont Sylvain Meyssard,un enfant du pays déjà dans le Conseil),toutes et tous en phase avec Amélie et qui seront présentés au début de l'année,après un très gros travail sur le programme des années à venir.

Je vais les soutenir et les parrainer car je crois en eux mais je leur ficherai la paix car il faut savoir tourner la page définitivement et je dois m'adapter à mon nouveau statut.Il me reste tant de choses à faire et cela presse car à 73 ans et demi .........les années comptent.

J'ai compté,il me reste cent jours à occuper le siège de Maire avec encore quelques innovations qui vont arriver en décembre et janvier: tout d'abord un panneaux lumineux d'information couplé avec les smartphones des Pugétains pour les infos urgentes, ensuite les plantations du centre village à terminer, l'aménagement de l'espace vert près du stade multisports avec jeux,bancs,tables et l'aménagement du chemin des Beaumes Relenques , près du chemin du Coulet pour être en conformité avec le Plan de Prévention des Risques d'Incendie de Forêts.Ouf !!

Enfin viendra le moment du repos,enfin pas tout à fait car d'autres projets personnels m'attendent et je vous raconterai cela en temps voulu.(je parle surtout à 90% de mes abonnés qui sont mes anciens patients et à qui j'avais promis de donner de mes nouvelles et qui me le rendent bien 16 ans après).Une passion inopinée est venue ,tout à fait par hasard,me taquiner et j'ai hâte de concrétiser.

Cet article est un article personnel qui n'engage que moi et aucunement tout le Conseil Municipal actuel,mais tous les Pugétaines et Pugétains qui m'ont toujours fait confiance sauront ce qu'elles ou qu'ils devront faire devant l'urne le 15 mars prochain.

Bon vent à ces 15 personnes et particulièrement à Amélie,Charlie prépare ses valises.

Ma dernière ligne droite en tant que Maire de Puget et mon parrainage (tranche de vie)

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 18:40

Le prétexte de ce voyage a été le congrès des Maires,dont je me balance comme de ma première chemise car tout en haut,ils n'apporteront jamais de solutions à ceux qui sont tout en bas,mais ce voyage va me permettre d'avoir l'occasion de visiter les lieux de pouvoir.Pour les grincheux,rassurez-vous,j'ai tout payé de ma poche !!!

Nous sommes donc partis mon épouse et votre serviteur le lundi de bon matin à Avignon.Notre TGV nous a conduit en 2h 40 dans le centre de Paris.Quelle merveille que cette invention....quand elle n'est pas en grève.

Nous avions trouvé un hôtel dans le quartier latin (à conseiller rue Cujas),près du Panthéon que nous sommes allés visiter,près de la Sorbone,du Lycée Henri IV etc..

Notre première sortie a été pour Notre Dame et nous fûmes envahis de compassion pour cette vieille dame en voyant son corps martyrisé par les flammes (photos).C'est une blessure historique et moi,le mécréant,j'en fus tout chamboulé.

Dès 14 h nous étions au Louvre que nous connaissons bien,pour nous rafraîchir la mémoire: quelle réalisation ! je suis sur le cul à chacune de mes visites.Bravo à l'architecte de cette pyramide tant décriée lors de sa construction,l'élément central pour visiter ce musée,un des plus beaux du monde.À 16h Léonard de Vinci nous attendait avec ses rares toiles mais surtout ,pour moi,avec tous ses livres d'anatomie ,d'astrophysique,de dynamique des fluides,d'optique...... ouf,j'ai eu l'impression d'être fasciné par cet homme ,excellent sur tout,et dont les écrits,étalés sous les vitres protectrices m'ont hypnotisées indiscutablement.Léonard était pour moi jusqu'à ce jour de novembre le peintre de la Joconde et il est maintenant bien plus,beaucoup plus,une sorte de nimbus savant sans équivalent.(photos)

Le soir superbe resto quai de Rivoli en tête à tête avec ma belle et retour à pied par l'île de la cité.J'adore flâner dans ces rues parisiennes et regarder à la fois l'architecture des immeubles mais aussi regarder vivre les Parisiens,toujours avec le feu au derrière mais avec le smartphone branché,soit à l'oreille directement,soit avec des écouteurs,ce qui fait que les gens marchent en donnant l'impression de parler tout seul.Je me souviens ,dans un temps très ancien,avant l'ère du numérique,quand les gens lisaient le journal dans le métro.

Le mardi a été justement une véritable partie de Métro en allant tout d'abord visiter l'Assemblée Nationale de fond en comble et j'ai été très impressionné par la bibliothèque , ne sachant pas encore que je verrai encore mieux au Sénat.Cette visite a été placée sous le signe de la sécurité et ceci m'a semblé normal mais je ne m'attendais pas à une telle différence avec le Sénat,beaucoup plus cool. Notre Député nous a ensuite invité à manger au restaurant de l'Assemblée Nationale et ce fut un moment convivial très sympa avec l'aperçu de quelques députés célèbres et de ministres de passage.(surtout dans la salle des pas perdus où les journalistes s'en donnent à coeur joie)(photos)

Nous avons filé vers la porte de Versailles pour écouter le Président de la République mais ma surprise a été totale car 4000 places et 12000 personnes!! vous voyez le "bordel" !! J'ai fini par sortir pour écouter le discours à la radio,discours où je n'ai absolument rien appris car j'ai eu l'impression que les petites communes de moins de 1000 habitants sont absolument incomprises.(j'ai entendu parler d'aide pour créer des postes de policiers municipaux !! vraiment ils ne connaissent pas notre budget,ils ne savent pas que les Maires des petites communes donnent la main pour tout et rien,à l'école,le dimanche quand un arbre est arraché par le vent et la pluie comme ce matin,quand il faut annoncer un décès accidentel,quand il faut distribuer des repas aux personnes âgées et qu'il y a un employé d'absent etc etc... comment voulez-vous qu'ils comprennent ?).

Je suis allé visité les stands qui m'intéressaient pour la communes puis nous avons filé vers le Sénat pour une visite très amicale et cool,visite faite par les 3 Sénateurs du Vaucluse que je connais très bien.L'ambiance fut très familiale,et la sécurité soft .Quelle bibliothèque,et quel hémicycle !!  (photos)Après un bon repas  nous sommes rentrés au quartier latin en flânant et c'est toujours un moment délicieux,le meilleur moment pour visiter Paris,une ville merveilleuse,la plus belle du monde,sans chauvinisme,les surprises architecturales nous surprenant à chaque coin de rue en levant la tête.

Le mercredi  à 10 heures nous étions au Grand Palais pour l'exposition sur Gréco ,une pure merveille,même si ce n'est pas la peinture que je préfère(photos) et nous n'étions pas au bout de notre émerveillement puisque nous avons enchaîné sur l'expo Toulouse Lautrec,un peintre que j'adore par sa modernité et ses couleurs joyeuses et son côté libertin.

Les pieds commençaient à chauffer mais nous n'étions pas au bout de nos pas puisque nous avons enchaîné sur la visite de l'Opéra Garnier,de fond en comble,un pur joyau dû à l'architecte du même nom,Charles Garnier,un joyau gâché,à mon avis,par un sinistre archi qui a voulu faire dans l'originalité mal placée en installant des pneus de tracteur dans l'escalier central !! quel malheur ! on croit rêver.(photos)

J'ai ensuite filé à L'Elysée où Monsieur Macron nous a reçu royalement avec moult buffets mais je n'ai pas eu le plaisir de voir Brigitte.La visite vaut le coup d'oeil ! que de dorures!! ça doit être sympa de vivre sous les ors de la République et d'avoir nombre de serviteurs qui courent dans tous les coins pour vous servir.Mais je vous avoue que je préfère ma place de petit Maire,au contact permanent de vrais gens (comme dit un certain député) et moins isolé que le Président dans ce château doré (photos)

Ensuite dîner avec nos sympathiques trois sénateurs et retour au bercail,rue Cujas,crevé mais satisfait.

Enfin,le dernier jour a été encore une course effrénée avec tout d'abord la visite du Panthéon et les tombes de Hugo,Dumas,....mais surtout de Simone Veil qui est pour moi une femme admirable,une femme comme il n'en existe peu et qui reste pour moi un totem.Puis nous avons enchaîné sur la merveilleuse église Sainte Geneviève ,la Sainte Chapelle et ses vitraux absolument uniques et éblouissants de beauté pour aboutir au musée d'Orsay que j'adore pour l'expo Degas à l'Opéra puis sur les impressionnistes et nous avons revu toutes les toiles les plus célèbres de Renoir,Monet,Cézanne, etc etc  encore et toujours une merveille!! (photos)

Avant d'aller prendre notre TGV gare de Lyon , nous sommes allés sur les grands boulevards pour voir les illuminations des Galeries Lafayette et du Printemps ainsi que les vitrines animées et nous avons alors retrouvé notre âme d'enfant pendant quelques heures.

Le TGV nous attendait à 20 h et à 22h40 nous étions arrivés,heureux mais fourbus.

Paris est vraiment magique !! (sauf au foot car ils se neymardisent)

Que retirer de ces 4 jours hyperactifs ?

Tout d'abord l'impression que nos politiques vivent dans des cages dorées mais ....on s'habitue.Mais il faut aussi penser et dire que tout ceci fait partie du patrimoine historique de la France,à conserver,à faire vivre et il y a peu de pays qui peuvent se targuer de posséder autant de "vestiges" historiques du passé.

Et puis,que la ville est magnifique,même en dehors des monuments car il suffit de lever les yeux  au détour des rues pour découvrir des éléments architecturaux magnifiques,des portes sculptées,des balcons originaux,et puis,la Seine et ses ponts est propice à la flânerie bucolique avec ses quais et ses bouquinistes heureusement toujours présents .Enfin que de patrimoine artistique,que de peintres et sculpteurs féconds dans ce qui est décidément une ville riche en art.

 

Notre Dame blessée
Notre Dame blessée
Notre Dame blessée
Notre Dame blessée
Notre Dame blessée
Notre Dame blessée

Notre Dame blessée

Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault
Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault

Léonard de Vinci avec les deux tableaux du Louvre que j'adore à savoir "La liberté guidant le peuple "de Delacroix et "le radeau de la méduse " de Géricault

L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet
L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet

L'Assemblée Nationale et notre Député,Jean Claude Bouchet

Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut
Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut

Le Sénat et un de nos trois Sénateurs , Alain Duffaut

Gréco
Gréco
Gréco
Gréco

Gréco

Toulouse Lautrec
Toulouse Lautrec
Toulouse Lautrec
Toulouse Lautrec
Toulouse Lautrec
Toulouse Lautrec
Toulouse Lautrec

Toulouse Lautrec

L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur
L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur

L'Opéra Garnier et ses merveilleux pneux de tracteur

L'Elysée
L'Elysée
L'Elysée
L'Elysée
L'Elysée

L'Elysée

Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle
Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle
Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle
Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle
Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle
Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle

Le Pathéon avec la tombe de Simone Veil,l'église Sainte Geneviève et la Sainte Chapelle

Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay
Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay

Degas à l'Opéra et les impressionnistes dans le magnifique Musée d'Orsay

Les illuminations et vitrines des grands boulevards
Les illuminations et vitrines des grands boulevards
Les illuminations et vitrines des grands boulevards
Les illuminations et vitrines des grands boulevards
Les illuminations et vitrines des grands boulevards
Les illuminations et vitrines des grands boulevards
Les illuminations et vitrines des grands boulevards

Les illuminations et vitrines des grands boulevards

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 08:21
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et
Que l'homme peut être con (tome 2 sic)Et

Donc nous avions hérité d'une planète,bleue,mais aussi verte ,nourricière sur son sol et dans son sous-sol,avec de la pluie,des neiges et des glaciers,de belles montagnes,des eaux ,des rivières et des mers poissonneuses,et on y a installé symboliquement (ne t'inquiète pas Darwin,je ne trahis pas) un mec et une nana et ça a commencé à déconner.

Dès qu'il y a eu deux gars,ils se sont disputés pour leur petit bout de terre comme le font les chats qui font leur territoire en pissant ,et, gare à celui qui dépasse les gouttes d'albumine.La société capitaliste était née !

Dès qu'il y a eu deux femmes,elles se sont crêpées le chignon pour garder leur mec et pour protéger leurs progénitures.Il y avait quelques excès mais MeToo n'était pas encore là.

Les gamins jouaient dehors car les smartphones ne les avaient pas encore intoxiqués,,mais aussi travaillaient et se promenaient dans la forêt sans crainte pour les parents.Pas de vol de mobylette ou de trottinette électrique (mdr)

Petit à petit les "gros" ont exploité les "petits",les blancs ont exploité les colorés,on a vécu le temps des seigneurs,des cerfs et des esclaves,et c'était déjà au nom d'un Dieu jamais cité qui s'appelait le fric.Les plus futés ont inventé les punitions du ciel pour tenir les gens en respect,au nom de quelque chose ou de quelqu'un qu'on n'a jamais vu,un juge suprême invisible qui a engendré des guerres tout au long de l'histoire de l'humanité et qui continue de déchirer toutes les sociétés.

L'Homme a ainsi vécu jusqu'à la révolution industrielle du début du siècle précédent et,ce que certains ont appelé "le progrès" , et il a commencé à permettre tout et n'importe quoi,et ainsi de commencer à casser notre belle planète,en polluant à qui mieux mieux,en vidant les mers des poissons avec des bateaux monstrueux et la surpêche,avec  l'empoisonnement de la terre et des champs avec des pesticides que nous ingérons ou respirons quotidiennement etc etc ,je ne vais pas faire un catalogue car j'y serai encore demain.

Bref,l'homme s'est mis à casser son jouet ,mais attention,seulement au nom du profit !!!le pauvre plouc qui n'avait pas de voiture,qui n'avait pas de chauffage,avec des étoiles sur les vitres les matins d'hiver,qui cultivait ses salades avec ses excréments comme seul engrais (quel recyclage excessivement moderne) ,non,ce pauvre plouc ne polluait pas.Mais quand le progrès technique au service d'un capitalisme fou  a poussé notre plouc bien aimé à avoir une voiture,un smartphone,une télé bien sûr avec ses émissions débiles entourées de pub tentantes,les banques qui vous mettent des crédits accrochés à votre cou pendant 30 ans ou même plus,enfin tout cela a conduit notre Sain plouc à polluer (et il n'y a pas de faute à sain!!) pour devenir ce qu'on appelle couramment un consommateur.

Nous sommes dans la position d'un enfant qui vient d'avoir un très beau cadeau pour Noël  et qui le casse,engendrant un désespoir et un chagrin durable.

L'incivisme peut être conscient ou inconscient.Que dire quand , en voiture,on voit la bagnole qui vous précède ouvrir la fenêtre et balancer une bouteille plastique  dans le fossé??? problème d' éducation ? méchanceté ? inconscience ? j'ai beaucoup de mal à comprendre.

Mais quand la pollution est au nom du profit poussé à l'excès,pourquoi la tolérance existe t-elle ? c'est sans doute parce que cela donne du boulot au plus grand nombre ? d'autre part,quand le soja transgénique ou les pesticides envahissent nos assiettes alors que les politiques sont sans réaction,que doit-on faire?

On casse en choeur mais sans coeur notre jouet,en toute conscience et en toute impunité si ce n'est la solution finale !je ne suis pas "collapsologue" mais je m'inquiète,non pour moi mais pour mes petits enfants.

Décidément,l'Homme avec un grand H est insaisissable ,même si j'ai l'impression qu'une grande partie de la population commence à avoir peur en voyant les maladies proliférer avec les allergies,les cancers,les insuffisances respiratoires,mais aussi avec le réchauffement climatique,la disparition des oiseaux,des poissons,des insectes, des ours blancs,des félins sauvages,des éléphants ....bon j'arrête car je vais être obligé de me mettre sous antidépresseurs.

 

Partager cet article

Repost0

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju