Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 08:35
Faut-il économiser sa liberté et son amour ?

Le temps est court et c'est seulement en prenant de l'âge qu'on s'en rend compte.Petit à petit les avatars de la vie nous montrent qu'il faut la braver et surtout ne jamais baisser les bras devant les petits malheurs et bien entendu devant les "cons".

Alors je mets à votre disposition quelques conseils que j'ai toujours essayé de m'appliquer,très souvent bénéfiques de bonne humeur:

-Il ne faut jamais ignorer les plaisirs des rencontres,il faut toujours prendre son temps pour écouter ceux que vous appréciez.J'ai toujours été fasciné par les parcours et cela n'a jamais été de la curiosité malsaine mais plutôt de la nourriture de vie.

-Il faut faire la fête quand elle se présente et ne pas passer à côté d'une soirée de fou-rire.Ne rentrons pas à la maison frustré par obligation du lendemain.

-Il faut prendre le temps de regarder et même de détailler ce que vous aimez,que ce soit un être qui vous inspire mais aussi une nuit étoilée ou encore un paysage que vous découvrez au détour d'un sentier ou d'un virage.Arrêtez-vous,ne dites pas que vous n'avez pas le temps car le plaisir c'est maintenant. Profitez des couchers de soleil en inspirant longuement et en oubliant la vie,votre vie,car la vraie vie elle est devant vous.

-Il faut ne pas rester sourd aux plaisirs des sons,que ce soit de la musique ou des oiseaux par un beau matin de printemps ou d'été.

-Il faut prendre son temps pour lire et encore lire en s'imbibant des histoires des autres et de leurs aventures,mais aussi de lire le monde tel qu'il est et ses avatars,vous vous sentirez moins seuls.

-Il faut ne pas capituler face à vos projets qui peuvent devenir  réalité si vous n'avez pas par ambition de toucher le ciel et qui vous procureront un bonheur quotidien,quand vous les mijoterez,quand vous passerez à l'acte puis quand vous aurez réussi.Et puis si vous ratez..projetez-en d'autres.

-Il faut ne pas rester insensible à un beau plat cuisiné avec un peu de "gras" , sans écouter pour une fois votre médecin (sic)  et boire et goûter un bon verre de vin fait avec de beaux raisins mûris au soleil de France.

-Il ne faut pas fermer la porte quand vos enfants ou vos petits enfants font trop de bruit,quand les bruits des rires vous perturbent et,au contraire, profiter de leur sourire et de la naïveté de leur âge.

-Il ne faut pas vivre sans aimer ,un compagnon,une compagne,un ami ou une amie très chère.votre famille,un collègue de travail ou votre chat!!! car l' amour ,même si cela provoque nombre de désespoir,offre des passages inoubliables de votre vie qui faneront comme une rose sans eau.

Car les amis,si vous ne vous arrêtez pas,si vous ne prenez pas un peu de votre temps pour tout cela,et bien , mes chers amis,après,toujours après,il sera trop tard : les copains seront partis,la beauté des paysages sera passée,le plat sera refroidi ,le vin sera devenu vinaigre ,vous ne pourrez plus réaliser vos projets car il sera trop tard, vos amours ne seront alors que des fantasmes ou des souvenirs tristes et les petits auront grandis.

Soyez libres et vivez la vie que votre imagination a espérée,sinon vous vieillirez avec de la frustration et vous ne serez pas "solaire " mais  "lunaire".

De temps en temps,quand j'oublie la Mairie et Médecins Du Monde,je me fais cette réflexion :  " ai-je vécu comme je le désirai" et je réponds toujours oui,ou à peu de chose près oui.Et c'est ce que j'ai toujours essayé d'inculquer à tous mes patients en difficulté mais aussi à mes amis dans le souci.

Il ne faut pas hésiter à foncer et à se moquer du "qu'en- dira t-on" .Les gens doivent vous accepter tels que vous êtes ou passer leur chemin.J'ai toujours appliqué cette notion et j'ai toujours aimer profiter de tous mes sens,pour écouter,regarder,sentir,déguster et aimer.

Certains me diront qu'il faut avoir aussi un peu de chance! c'est vrai ,mais on a toujours à un moment de sa vie un peu de chance jusqu'à l'apparition des problèmes ou des drames et il ne faut pas la laisser passer et il faut braver la vie .Mon premier malheur a été la mort de mon père et il a fallu l'intégrer dans la peine et la douleur.La mort fait partie de la vie ,tout a un début et une fin et pour moi qui ai vu tant de gens partir la seule chose inacceptable reste la douleur physique.Le reste , je le compare à une roue qui tourne depuis la nuit des temps et qui écrase tous les Hommes sur son passage ; seule ,la nature résiste.

Alors mes amis,profitez de votre vie,de vos amis,de vos sens,de votre famille et profitez en aujourd'hui car demain reste un inconnu.Acceptez le moment présent comme si vous l'aviez choisi.Camus,notre Lourmarinois disait que la vraie générosité envers l'avenir est de tout donner au présent et il avait 1000 fois raison.

Apprendre à vivre le moment présent est un vrai projet de joie et de bonheur car ne sommes nous pas en permanence parasités par les pensées du passé mais aussi celles de l'avenir ?

Bises à toutes et à tous.

 

En nous établissant dans l’instant présent, nous pouvons voir toutes les beautés et les merveilles qui nous entourent. Nous pouvons être heureux simplement en étant conscients de ce qui est sous nos yeux.

 

                         Thich Nhat Hanh

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 15:29

Il se trouvera toujours des Esquimaux pour donner aux habitants du Congo des instructions sur la façon de lutter contre les grandes chaleurs.

 

                 Nouvelles Pensées Échevelées

Dès les premiers jours de juin et même souvent un peu plus tôt,mi-mai,la chaleur nous enrobe d'une sensation particulière,une impression de respirer près d'un radiateur,impression souvent déplaisante pour les gens comme moi,qui viennent du Nord.

C'est surtout le matin  que nous sentons la différence car la fraîcheur matinale nous donne une espèce d'énergie,avec le corps que l'on adore laisser libre et qui semble respirer de toutes ses pores ,cela donnant une véritable impression de liberté et de vacances.

C'est cette sensation que j'ai eu chaque matin de Mai,Juin,Juillet,Août et Septembre depuis 2003 et que j'ai encore,14 ans après.

Je me souviens que beaucoup me traitaient de fou quand nous partions jouer au golf dès 5h et demie le matin,mais quel régal ,tout en tripotant le balle à l'aube,de voir le roi soleil monter dans le ciel azur et nous éblouir jusqu'à perdre de vue notre petite balle blanche que nous espérons retrouver en marchant vers le green.Maintenant,les amis m'accompagnent dans une véritable randonnée golfique,où le jeu alterne avec le plaisir du matin mais aussi avec des vues superbes sur les montagnes toutes proches.

Faire une petite dizaine de kilomètres le matin,mais aussi jardiner,arroser,bricoler,tout ceci à la fraîche ,est un véritable bonheur tous les jours renouvelé.

Dîner tard le soir,voir arriver la lune et les étoiles ,sentir la température qui ,baissant progressivement ,nous permet de faire un barbecue accompagné d'un petit rosé bien frais , tout cela me rappelle les bonnes heures des vacances passées.

La chaleur du zénith ne m'incommode plus du tout car j'ai compris qu'il fallait l'accepter,sans nervosité,sans mouvement intempestif,et attendre que le carillon sonne 17h pour reprendre ses activités.

Pour affronter le midi-seize heures,il y a quelques règles à respecter: manger peu,ne pas boire d'alcool,ne pas s'énerver ni s'agiter et faire la sieste une bonne heure à l'ombre et si possible dans un endroit ventilé.Ces quatre heures de cagnard ,il faut les gérer "tranquilou",au frais,pourquoi pas sur l'ordinateur,où devant le Tour de France,ou encore à méditer sur les bonheurs passées mais aussi sur les projets du futur.Avez-vous remarqué que les Provençaux sont tout blancs alors que les touristes sont tous dorés et plus encore ? cela m'a toujours amusé,moi qui ne s'expose jamais au soleil en dehors du sport et du jardin.

Cette vie inhabituelle me paraissait surréaliste en 2003 mais évident en 2017.Dormir de minuit à 6heures plus une heure de bonne sieste récupère autant que 7 heures d'affilée, l'expérience le prouve.

Ah,j'oubliais,tout ceci est plus facile avec l'eau bleue du bassin qui miroite sous les rayons de notre étoile personnelle ,eau qui nous rafraichît le corps et l'âme qui s'échauffent sur le coup de midi,si on ne les laisse pas tous les deux tranquilles et nonchalants.

Bises ensoleillées et bien chaudes.

PS: cette photo ne correspond pas aux incendies actuels mais à un merveilleux coucher de soleil,un véritable embrasement de l'horizon,vu de mon canapé.

L'été en Provence

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 07:10

Vous vous souvenez tous,enfin surtout pour ceux qui habitaient dans un village, de la fête communale,avec ses manèges,ses flonflons,et ses petits bals publics.

Pour moi c'est la fête à Beaurieux,sur la place,qui était un jour attendu,ainsi que par mes copains.Il y avait la confiserie,le" tir",le pousse-pousse, et les auto-tamponneuses .

Les bêtises des gamins consistaient à lancer des pétard ou des "oignons" qui claquaient ça et là,mais aussi à embêter les filles en faisant des farces derrière les stands.A cette époque il n'y avait pas d'alcool chez les ados et bien entendu pas de shit.Seulement quelques cigarettes fumées en cachette:des P4 ou même du sureau.Une autre époque !

Le défilé était traditionnel le dimanche et la course cycliste le lundi,une course extraordinaire car la côte de Beaurieux,cette fameuse côte à 11% était montée 10 ou 11 fois et la sélection était terrible.Deux enfants du pays avaient gagné cette course ,un Ferrand et un Moreau: on était aux anges.

Après il y a eu la fête à Lesdins pour mes enfants et maintenant la fête à Puget pour mes petits enfants.Même si les temps ont changés,l'imaginaire de l'enfant reste le même,car les couleurs,la musique,les flonflons,la liberté et le plaisir momentanés,tout cela reste identique pour les petits.Tous vivront à l'âge adulte avec ce souvenir et c'est la raison pour laquelle il faut entretenir cette fête,la pérenniser et même l'améliorer pour que le souvenir et la cicatrice soit définitive.

Il faut entretenir les souvenirs de jeunesse,il faut que les petits qui vivent en dehors des problèmes du monde,qui n'imaginent pas les soucis des adultes,il faut que cette fête soit LA journée de joie pour des petits qui se souviendront plus tard de ces jours heureux.

Enfin il y a une chose très importante,c'est la répétition annuelle de cette fête,le retour périodique qui fait qu'elle est attendue et qu'elle imprègne de beaux souvenirs quand elle est passée.Et puis,l'enfant a un an de plus chaque année et cette fête va prendre une autre dimension,les jeux ne sont plus les mêmes,les attraits diffèrent pour aboutir à avoir une copine dans les bras et à un baiser volé qui va encore plus marqué la vie de l'adolescent.

Tout cela est un marqueur très fort de l'enfance,que les adultes doivent prendre en compte et entretenir pour que ces journées restent un rêve à venir puis un souvenir inoubliable et inoublié.

Ce week end c'est la fête à Puget,les enfants vont s'en donner à coeur joie car nous avons organisé une fête uniquement pour eux: pas de manège adulte,tout pour les petits.Il est vrai que le bar est devenu l'amusement des adultes mais il y aura aussi les DJ pendant ces 3 jours pendant lesquels la pompe à bière va chauffer,les oreilles bourdonner et les boules s'entrechoquer.

La vie est souvent difficile et même très compliquée pour certains ; alors les souvenirs adoucissent les journées et se retremper dedans au x moments pénibles peut être une manière de s'évader de notre monde violent et quelquefois cruel.

Vive la fête à Neuneu !!

Il n'y a pas de fête sans lendemain

La fête à Neuneu

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 21:06
Pourquoi il faut donner à "Médecins Du Monde"

Tel donne à pleines mains qui n'oblige personne

La façon de donner vaut mieux que ce qu'on donne.

 

                             Corneille

J'entends souvent ça et là les critiques sur les dons aux associations et les différents scandales qui sont survenus ces dernières années ne sont pas étrangers à ces critiques.

Certains se gaveraient  ou utiliseraient ces dons à des fins privées !! je n'ose le croire.

Médecins Du Monde (MDM pour les intimes) échappe à ces déviances car MDM comprend 97% de bénévoles et 3 % de salariés .Pas mal,non ?

Les bénévoles de Médecins Du Monde viennent de tous horizons : des professions de santé,bien entendu,comme les médecins,les pharmaciens,les infirmières et les chirurgiens dentistes,mais aussi des accueillants venant de tous les milieux sociaux et bien entendu,tous les âges se côtoient,ce qui rajeunit les retraités présents en nombre.

A MDM Marseille,il n'y a pas de différence entre les bénévoles,il n'y a pas de hiérarchie.Tout le monde rame dans le même sens pour aider les plus précaires,tous ceux qui n'ont aucun droit et qui ont des soucis de santé,mais aussi des problèmes sociaux ou encore des problèmes de logement.

Tous,nous avons l'indignation chevillée au corps quand on voit arriver des mineurs,quelques fois de 15 ans,qui dorment dans la rue,souvent près de la gare Saint Charles,pour plus de sécurité.Comment ne pas être indigné par ces enfants souvent torturés lors de leur passage en Libye (pour obtenir des rançons de leur famille)et qui ont quitté la famille depuis de longs mois et même souvent plusieurs années.Et si c'était vous ????

Comment ne pas être indignés de voir des pathologies chroniques non traitées ? des plaies suppurées sans médicament ?

A MDM Marseille,nous sommes une soixantaine de bénévoles et j'ai sincèrement l'admiration qui emplit mon âme à chaque vacation.

Bien sûr,mon "boulot" de Maire,la distance (160 km aller et retour) m'empêche de m'y rendre aussi souvent que je le souhaiterais mais j'avoue qu'une journée à MDM me remplit de joie et que je reviens presque toujours en sifflotant,alors que la Mairie me devient de plus en plus pénible par les" pinailleries" administratives et le changement de la société qui se radicalise et "s'égoïstise" (sic) en laissant de côté la bienveillance si chère à mon coeur et tout ceci me rend les journées difficiles.

Être accueillant à MDM,c'est participer à l'insertion des gens en difficulté,c'est écouter,c'est accompagner,c'est témoigner.

Si vous avez un peu de temps,si vous avez compris mon message,vous pouvez nous rejoindre,même s'il faudra vous former car l'apprentissage est nécessaire,ou bien vous pouvez faire un don et l'appel de Médecins Du Monde France paraît souvent dans la petite lucarne.

Notre Centre d'Accueil,de Soins et d'Orientation (CASO) est une véritable "Issue de Secours"

 

Quand je paye une dette,c'est un devoir que je remplis; quand je fais un don,c'est un plaisir que je me donne.

 

                             Jean Jacques Rousseau

Pourquoi il faut donner à "Médecins Du Monde"

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 07:31
Le coeur du Médecin

Je suppose que beaucoup se demandent comment un médecin peut rentrer normalement chez lui le soir ,revenir à une vie familiale normale,en oubliant les drames de la journée,les malades en fin de vie,les décès, et es accidents graves de la vie.

Je vais essayer de vous expliquer mon cas personnel ,comment je me suis construit,comment est apparue  ma schizophrénie "sensible "quotidienne.

Cela a débuté en première année de médecine,quand je me suis retrouvé très jeune dans une salle toute blanche en présence de 6 cadavres qu'il allait falloir disséquer.Des copines faisaient des malaises,des copains devenaient tout blanc et moi-même je ne me sentais pas très bien.

Mais il fallait avoir la tête haute et nous sommes allés tous "au charbon" et ce fut sans doute la première fois que l'on bravait la mort.

Je vous l'avoue et je n'en suis pas fier (mais tous les apprentis médecins se souviennent),pour faire le "fiérot" la première chose découpée chez les hommes était toujours la verge mais,pire,les petits doigts étaient pris comme des trophées. Vous aurez peut être du mal à comprendre ces comportements mais il faut se trouver entre jeunes soi-disant "debout face à la mort" pour comprendre.

La suite,je l'ai vécu en neurochirurgie et,pendant 6 mois j'ai vu des des enfants,des jeunes adultes,en pleine santé apparente,joyeux la veille de leur intervention pour tumeur cérébrale, discutant et riant avec moi qui savait qu'ils allaient à l'abattoir car ,à cette époque,80% de ces opérations échouaient ( n'oubliez pas que c'était avant 68 et heureusement les progrès ont été fabuleux depuis ). Alors,on se "blinde "on se forge un caractère qui,même si l'émotion est toujours là,nous permet de se cacher et de braver.

Ensuite,pour payer mes études,outre mon poste de "pion " au Lycée Clemenceau de Reims,je passais mes nuits à garder des comas.Vers 22 heures,je me retrouvais seul,dans une grande salle commune , avec 40 comas (et oui,c'était une autre époque).J'avais 20 ans.

Il fallait les aspirer,les bouger,enfin,les surveiller car j'abrège mes mauvais souvenirs.Il y en avait qui mouraient,j'en ai vu se réveiller,assez peu,mais c'était très impressionnant.

Je le répète , j'avais 20 ans ! je pense que vous commencez à imaginer un caractère qui se durcit et , même si j'ai une âme très sensible,vous comprendrez que j'ai eu l'habitude de faire face et je continuerai de faire face.

Et puis il y a eu ma médecine de famille,les drames,les morts,des jeunes mais aussi des plus âgés que j'aimais aussi beaucoup car ils étaient quelquefois mes grands pères ou mes grands mères,mais le plus souvent,sans le savoir,mes amis.

Lors des obsèques de Blaise,les larmes ont coulées mais,très vite,j'ai remplacé ma sensibilité par des images et des souvenirs que j'avais en commun avec lui.Il en  a été de même lors du décès de mes parents,chose la plus difficile que j'ai eu à affronter, mais ma philosophie de la vie, "le passage" qu'il est pour moi important de marquer au service des autres , a repris très vite le dessus mais toujours en gardant le souvenir ému.

Voilà les amis,comment je me suis forgé une carapace qui a toujours été poreuse car l'âme du mec reste très sensible et c'est sans doute pour cela que , 14 ans après,je reste très attaché à mes patients de Lesdins et d'ailleurs qui me le rendent bien par leurs petits mots,leurs faire-parts et leurs mails.

Alors continuons ensemble,même si nous sommes éloignés,car notre parcours commun a impliqué l'accumulation de souvenirs.

Le coeur du Médecin

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 12:58

Blaise,

 

Tu nous avais habitué à tes balades Lourmarinoises en short,été comme hiver ; tu faisais la cuisine le mardi soir avec les grands chefs ; tu étais un bosseur extraordinaire qui nous avait tous étonnés.

La CCPL (Communauté de Communes des Portes du Luberon ) te doit énormément et tous les Maires ,mais aussi tous les habitants de nos villages te portent une reconnaissance mais aussi une admiration car tu as été leur leader.

Et que dire des viticulteurs qui perdent un de leur principaux défenseur.

Mais c'est surtout Lourmarin,ce petit village de 1200 habitants qui va pleurer son Maire .Un Lourmarin transformé,un Lourmarin devenu la coqueluche du sud Luberon.Je fais souvent le tour du Luberon en vélo en passant par tous les villages connus et c'est TON Lourmarin qui remporte la palme du village le plus fréquenté.Le Marché du vendredi matin est devenue sans doute le must  des marchés de PACA.Et que dire de la Fruitière Numérique devenue un lieu habituel de rassemblement de toutes les entreprises , avec ses imprimantes 3D et ses innombrables ordinateurs qui nous tendent les bras.Les travaux continuent d'ailleurs avec une grande salle de spectacle qui était devenue nécessaire par la fréquentation.

Le petit marché du mardi soir va être bien triste sans toi,Blaise,son aide-cuistot bien aimé.

C'est pour nous tous,tous ceux qui sont ici une catastrophe et je suis très triste ce soir.

Puisque tu es parti,Blaise,je peux raconter le repas que nous avons fait en tête-à-tête avant que tu ne sois très malade, il y a quelques mois,repas qui m'a marqué.

Tu m'as surtout raconté ton Sénégal,le pays où tu te sentais vraiment bien le pays que tu espérais rejoindre ; tu m'as raconté comment tu espérais marcher dans la brousse , combien tu aimais le calme de ce pays ; tu m'as dit que tu aimerais retourner au Sénégal quand tes enfants n'auront plus besoin de toi et y rester.

Tu m'as raconté ton enfance,tu m'as raconté l'empreinte extraordinaire de la saga familiale.

Tu m'as expliqué et décrit toute la famille  avec bien entendu Blaise , ton grand père , premier député noir de l'Assemblée Nationale et c'était un grand honneur ,tout noir comme tu as aimé en plaisanter, mais aussi ton oncle Raoul grand footeux et enfin,bien entendu,Adolphe,ton père,médecin militaire ayant fait une carrière extraordinaire que tu tairas le plus souvent.

Petit à petit ,au cours du repas,en regardant tes cheveux bouclés,je t'ai dit que tu étais le seul véritable Africain blanc que je connaissais,avec sa cordialité,avec son sens du partage,avec sa tempérance et sa familiarité.

Je relis les messages que nous avons échangé et je vois que je t'ai écrit que tu étais un vrai noir tout blanc et tu as apprécié ,tu en as été heureux et tu me l'as dit car l'Afrique résonnait en toi.

Blaise,tu as été un modèle pour moi, et j'avais l'habitude de te demander des conseils et sans doute il en est ainsi des autres magistrats et,même si tu avait un caractère tranché,tu as toujours privilégié le collectif à l'individuel.Ta force, c'est celle de n'avoir jamais eu aucune ambition.

Nous avons ,tous les deux l'habitude depuis des dizaines d'années de lire"le Canard enchainé " et nous en discutions avec humour.C'était ton côté contestataire que j'adorais.

Pour toi,l'administration était un frein à l'esprit d'entreprendre mais aussi au développement d'un village.Tu as fait de Lourmarin un lieu où il fait bon vivre ?Je dis toujours à mes amis du Nord ou plutôt des Hauts de France que j'habite près de Lourmarin et tout le monde connait  ce lieu et c'est grâce à toi.

Tes enfants et tes petits enfants peuvent être fiers d'avoir eu de tels phénomènes dans la famille et un tel père.Pour nous les Maires,même si nous sommes très heureux de t'avoir croisé,nous sommes  en deuil d'un être généreux et déterminé,d'un être tellement novateur , dynamique mais aussi bienveillant et cordial ,et pour moi, d'un autodidacte exceptionnel.

Adieu Blaise

Blaise
Blaise
Blaise

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 08:51

Le choc de la mort de Simone Veil est général et ,moi-même,j'avoue avoir été très triste d'apprendre la nouvelle.

Depuis quelques années ,il ne se passait pas un mois sans que je pense à elle ,en me demandant ce qu'elle devenait,comment préparait-elle sa mort,quelles étaient ses journées,que pensait-elle des élections présidentielles,elle,un modèle de sagesse.

Mais pourquoi ? pourquoi sommes-nous tous touchés par cette disparition ? qu'avait cette femme pour nous fasciner ? tout a été dit,tout a été décrit,on a tout entendu mais je voudrai vous donner mes raisons personnelles de cette fascination.

On parle beaucoup de son parcours,de sa survie aux camps de concentration qui est au-delà ce ce que peut admettre notre imagination,mais il y en a eu quelques autres qui sont revenus,certes,très peu mais ils sont retombés dans l'anonymat.

Elle a légalisé l'IVG ,et elle a été attaquée par tous les crocodiles de l'assemblée (9 femmes seulement à cette époque),elle a su résister,becs et ongles.

Elle a été la première Présidente de l'Europe,puis ce fut le Conseil Constitutionnel et l'Académie enfin l'a couronnée.

Mais pourquoi me fascinait-elle ainsi ? Pourquoi était-elle la personnalité préférée des Français,de droite comme de gauche ? Je ne m'étais jamais posé la question et c'est ce que je vais essayer de vous transmettre.

Je pense que j'ai admiré chez elle ce que j'ai essayé modestement de transmettre dans mon blog depuis quelques années,c'est à dire l'humanité et la bienveillance.On aurait pu penser qu'un monument de ce type avec un tel parcours était une femme qui avait écarté tout ce qui se présentait devant elle comme le font les hommes politiques pour arriver au sommet,et bien non,car même si elle avait des accès de colère,elle s'excusait ensuite,et retrouvait son sourire bienveillant,en recherchant toujours la compréhension.

Cette femme avait ensuite une chose qu'on ne retrouve que très rarement chez ces icônes, c'est l'humilité,l'humilité devant le monde,le peuple de France,tous les gens qu'elle rencontrait.Je n'ai jamais vu d'interview de Simone Veil qui ne montrait pas sa modestie , mais aussi sa réflexion très juste sur tous les sujets et beaucoup de bon sens.Elle transformait ses interviews en leçon de vie.

Le mot qui peut aussi le définir est le mot courage.Elle avait beaucoup de courage,lors de son internement en camp bien sûr,mais aussi pour avoir fait son parcours dans un monde où les hommes ne cédaient aucun pouce de leur territoire.

C'était une femme libre.Elle ne s'était pas gênée de critiquer le ministère de l'identité nationale alors qu'elle était ministre du Président de l'époque.Elle était une femme politique mais je n'ai jamais senti chez elle de sectarisme.

Vous noterez enfin qu'aucune tâche politico-financière n'est venue casser son image et cela devient rare de nos jours.

Oui,elle a eu un parcours extraordinaire mais ce sont surtout ses qualités humaines qui nous l'ont fait aimer: la bienveillance,l'humanité,la liberté,le courage,l'honnêteté et l'humilité.

Cherchez en vite un ou une autre dans notre bon vieux pays pour que l'on puisse se dire que dans les hautes sphères de la France , il existe encore des femmes et des hommes qui puissent être notre phare,notre lumière et notre exemple,comme elle l'était.

Au revoir Madame.

 

 

Pour finir,je voudrai vous transmettre moult citations de Simone Veil et vous comprendrez mon admiration transmise par le langage.

Je vous donne pour au moins une semaine de réflexion:

 

“Toutes les tragédies que l’on peut imaginer reviennent à une seule et unique tragédie : l’écoulement du temps.”

 

On pense aujourd’hui à la révolution, non comme à une solution des problèmes posés par l’actualité, mais comme à un miracle dispensant de résoudre les problèmes.”

 

“La religion en tant que source de consolation est un obstacle à la véritable foi, et en ce sens l'athéisme est une purification. ”

 

“On peut, si on veut, ramener tout l'art de vivre à un bon usage du langage.”

 

“La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme.”

 

“Entre deux hommes qui n'ont pas l'expérience de Dieu, celui qui le nie en est peut-être le plus près.”

 

“La beauté, c'est l'harmonie du hasard et du bien.”

 

“Mort. Etat instantané, sans passé ni avenir. Indispensable pour l'accès à l'éternité.”

 

“Le mal est à l'amour ce que le mystère est à l'intelligence.”

 

“L'obéissance à un homme dont l'autorité n'est pas illuminée de légitimité, c'est un cauchemar.”

 

“On dit souvent que la force est impuissante à dompter la pensée ; mais pour que soit vrai, il faut qu'il y ait pensée. Là où les opinions irraisonnées tiennent lieu d'idées, la force peut tout.”

 

“Le temps est notre supplice. L'homme ne cherche qu'à y échapper, c'est-à-dire échapper au passé et à l'avenir en s'enfonçant dans le présent, ou se fabriquer un passé ou un avenir à sa guise.”

 

“L’avenir ne nous apporte rien, ne nous donne rien ; c’est nous qui, pour le construire, devons tout lui donner, lui donner notre vie elle-même.”

 

“Dans le domaine de l'intelligence, la vertu d'humilité n'est pas autre chose que le pouvoir d'attention.”

 

“La joie est notre évasion hors du temps.”

 

“Aimer un être, c'est tout simplement reconnaître qu'il existe autant que vous.”

 

“Argent, machinisme, algèbre ; les trois monstres de la civilisation actuelle.”

 

 

Simone , N° 78651
Simone , N° 78651
Simone , N° 78651
Simone , N° 78651
Simone , N° 78651
Simone , N° 78651

Partager cet article

Repost0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 21:58

Encore un petit effort.Des lampadaires , une belle fontaine provençale, un peu de peinture,un beau parvis en pierres d'Espeil ,des bancs ,la crépissette,un peu de déco et nous aurons fini par y arriver malgré tous les obstacles et les complications qui se sont successivement présentées .

Un commerce va ouvrir, un vrai commerce polyactivités avec épicerie, pain, journaux, gaz et bien entendu café et petit restau pour en-cas. En plus , un salon de coiffure permettra de reconstituer ce que j'ai connu pendant mon enfance c'est à dire le " café-coiffeur" que les jeunes ne peuvent pas connaitre mais qui a bercé toute ma jeunesse. 

Un vrai espace ouvert et contemporain pour les Pugétains et plus si affinités.

De plus , nous allons avoir une très belle Mairie,et cela va nous changer car nous travaillons actuellement dans 40m2 .Avec les filles, comme j'appelle les secrétaires avec amitié, nous allons nous chercher .

Ce projet qui est sur le point d'aboutir va changer l'image du village et lui donner une véritable identité.

La réalisation n'a été possible que grâce à toutes les subventions accordées à droite comme à gauche mais aussi grâce à des personnes  qui ont cru à cette transformation spectaculaire  .

Il y a quelques mois, ce lieu était abandonné avec un bâtiment en demie ruine , une vieille école délabrée et la magie s'est opérée pour faire place à ce que vous voyez sur la photo Et ce n'est pas fini. Huit appartements viendront en complément pour les personnes âgées et 11 villas viendront compléter et terminer le projet.

Regardez bien le platane que nous avons transplanté,23 tonnes au bout d'une grue spéciale, c'est vraiment impressionnant et je surveille sa reprise tous les jours et il ne me déçoit pas..

Après notre merveilleuse école HQE et toute numérique, notre centre de loisirs très prisé, notre  stade multisports, l'aire de jeux pour enfants,la magnifique salle des fêtes et le temple rénové pour concerts et expo ,le ou plutôt les PLU , Puget aura terriblement changé. (et j'oublie des quantités de petites choses comme le Relais Information Service,l'extension derrière la salle des fêtes,un local très chic pour les employés,une cantine circuits courts,les enrobés,le cimetière etc etc)

Tout cet étalage ne correspond pas à une pré campagne électorale puisque je laisserai la place à un (ou une) Maire heureux lors des prochaines élections car il trouvera un beau village transformé en quelques années.Il faut savoir s'arrêter et les "emmerdes " ça suffit. 99% des gens sont gentils et attachants mais les 1% qui restent sont de bien mauvaises personnes qui n'ont de plaisir que dans la critique , la méchanceté  et la manipulation .Mes collègues Maires et voisins ont les mêmes,mais "dans ce coin du monde qu'est un village,il y a à peu près toute l'humanité" disait Jules Renard !!

Tous mes adjoints, tous mes conseillers se sont donnés à fond toutes ces années et je les remercie .

Nous aurons parcouru ensemble une belle tranche de vie nous aurons eu une magnifique aventure collective et j'en suis ravi car le collectif est ce que j'aime par dessus tout.

Cela fait 9 ans que nous sommes ensemble et , dans l'ensemble, pour un conseil aussi disparate mais paritaire, cela s'est bien passé .

L'inauguration est prévue , en principe,s'il n'y a pas de retard , pour le 8 septembre Et je pense que je vais avoir une liste de remerciements longue comme le bras . En effet, il est important de reconnaître et de citer au final tous ceux qui ont participé à cette aventure passionnante .

S'occuper d'un village c'est de la politique , mais avec un grand P , et c'est tout le contraire des décisions à courte vue car c'est imaginer le village 10 ans après et en 2008,le Conseil Municipal a eu cette vision.Bravo et Merci les amis.

Il me restera Médecins Du Monde car la médecine  reste ma passion (et là,les 1% disparaissent car 100% sont dans le besoin ) mais  j'ai appris tant de choses à la Mairie et puis son ambiance me manquera.

Je vous ferai un reportage photo sur cette création du centre prochainement.prochainement.

 

 

Le Nouveau Centre Village de Puget se termine

Partager cet article

Repost0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 17:04

Chaque jour qui passe à la campagne amène un petit bonheur : un bouton de fleur qui annonce son éclosion,une tige qui s'envole vers le ciel,des arbustes qu'il faudra tailler et domestiquer,un arbre qui montre ses premières feuilles au vert tendre,les tomates qu'il va falloir pincer,les lavandes qui parfument les allées,les aubergines qui brunissent de bonheur,les jasmins étoilés qui embaument la terrasse,les mûriers platanes qui s'allongent pour nous donner cette ombre salvatrice,les fleurs de courgettes appétissantes pour les beignets,les romarins et le thym qui nous enivrent et..et..et..  je ne pourrais jamais m'arrêter tant la félicité me gagne quand je me promène au travers des allées à la tombée du soleil ou vers 6 heures du matin quand mes poules dorment encore et que l'humidité accentue les odeurs.

Mais c'est surtout quand je vais en ville que je me rends compte de ma chance,quand je poireaute dans les bouchons,quand je prends des vapeurs de diesel dans les narines et quand la pierre chaude malodorante me rappelle combien la terre absorbe les rayons les plus chauds.

On courre en ville,on se promène en campagne,on est seul en ville,on est accompagné par la nature en campagne.Les rues,les carrefours,les regards fixes et moroses qui avancent ,les voitures qui klaxonnent,les bruits de fond,tout cela devrait être provisoire pour l'Homme,une exposition nécessaire pour mieux apprécier l'espace et l'atmosphère des campagnes.

Je sais , tout le monde ne peut pas habiter en campagne et je sais aussi que je suis privilégié mais tous les habitants des provinces et des villages le savent-ils qu'ils sont privilégiés aussi ?

J'ai le souvenir d'un petit village Africain où nous étions arrivés en VTT,mon épouse et moi,et ce fut curieux de rencontrer des jeunes et moins jeunes qui s'ennuyaient.Ils avaient pourtant tout,des cultures,des élevages de poules,des chèvres,et ne manquaient de rien.Quand,toujours en VTT nous sommes arrivés dans une grande ville,les jeunes et les moins jeunes nous ont dit combien ils étaient malheureux depuis qu'ils étaient partis de leur brousse.

En France les fameux "rurbains",tous ces habitants des villes venus habiter à la campagne,n'ont pas l'air de se rendre compte de leur chance.J'ai toujours déploré,en Picardie comme en Provence que le carré de pelouse n'ai pas été remplacé par un petit potager gratifiant qui apprend la nature aux enfants et qui rempli le bas du frigo.

Comme je le répète souvent,je suis né à la campagne,j'ai exercé la médecine aussi dans un village et maintenant,pour boucler la boucle,je respire les odeurs provençales accompagnées du chant des cigales.

Et puis,l'automne fera une folie des couleurs et la monotonie de la vie hivernale permettra de se ressourcer.

La campagne,elle , a toujours existé,et c'est l'homme,lui,qui a créé la ville pour se regrouper,comme s'il avait peur d'être seul.

Vivre à la campagne ne consiste pas à embellir la nature,non,cela consiste simplement à la regarder.

Pourvu que la campagne sur terre soit le purgatoire d'une autre planète !!!

PJ:Je vous mets un petit coquelicot au flanc de la montagne.

Pour certains citadins la campagne est intolérable parce que son silence rejoint leur vide intérieur.

                    Ferdinand Bac

Mais comment font les citadins ?

Partager cet article

Repost0
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 20:20

Chaque année,en tant que Maire de Puget,je remets les dicos aux enfants qui passent en 6ième et , chaque année,je viens avec le mien,avec celui que mon maître d'école m'a remis après mon CM2.Une relique que je garde précieusement car il représente beaucoup pour moi.

Mon maître d'école,vous savez c'est celui que je vais voir dès que je remonte en Picardie,celui qui m'a sauvé d'un avenir médiocre en obligeant mes parents à continuer mes études,celui pour qui le boursier que j'étais est aujourd'hui plein de reconnaissance.

J'ai , comme vous,entendu que la langue française s'était enrichie cette année de 150 nouveaux mots et ,après les avoir étudiés,je vous en livre quelques uns !!

Quelle "cramine"! On n'a pas envie de quitter sa "douillette", sinon pour avaler une "mique", voire un "cromesquis". Du mal à suivre? Il est temps d'ouvrir le millésime 2018 du Petit Larousse.

Bien entendu ,le numérique est entré en force avec "l'hacktivisme" qui n'est autre que l'activisme numérique qui détruit quelques fois "les gameurs" ,c'est à dire les passionnés de jeux vidéos et bien entendu il y a aussi les "fablab" qui font un tabac actuellement.

On peut en croquer pour la "ciabatta" (autre spécialité italienne), le "combava" (autre agrume) et le "cromesquis" (boulettes au fromage) qui peuvent évidemment convenir à un "flexitarien" (qui limite sa consommation de viande). Le tout accompagné d'un "spritz" (cocktail italien).Je ne parle pas des "vegan" qui vous décourageront de manger de la viande si vous n'êtes pas déjà un "viandard" et il vaut mieux être un "flexitarien",plus modéré,ou essayez aussi les "yuzus" et autres "phô" ou "wrap" qui vous feront peut être saliver.

Bien entendu "l'uberisation "est partout pour le malheur ou le bonheur de certains d'entre vous comme d'ailleurs le "burkini",grand sujet de l'été dernier.

On "ambiancera "pour certaines occasions on on pourra demander à sa partenaire de "bisser" c'est à dire l'inviter à danser, ce qui peut-être une bonne raison de "faroter" (frimer).

J'avoue que j'adore toutes les expressions et les mots qui viennent du Québec.J'avais été séduit lors de ma période golfique intense de 83 à 93 par l'expression "Trappe à sable " qui désignait les "bunkers "(bac de sable piégeant) et qui était beaucoup plus imagée.Les Canadiens Francophones ont des expressions métaphoriques que j'adore et très peu d'anglicisme qui parsèment maintenant notre langue française à mon grand désespoir.

On peu citer "courir la galipote " ou "courir la prétrentaine " qui parle de la recherche de conquêtes amoureuses.

"Selfie" qui fait aussi son apparition dans les régionalismes sous sa forme québécoise "egoportrait" et vous pourrez trouver que mon article est "capillotracté" c'est à dire tiré par les cheveux.

Je ne vais pas "spoiler" la fin de cet article et j'avoue humblement que l'ancien "saperlipopette "ou "la poudre de perlimpinpin" qui revient à la mode me plaisait aussi "bigrement ".

Mais ainsi va la vie,ainsi va ce qu'on appelle le progrès et le vocabulaire qui va avec et je me coule dans le moule assez facilement,surtout si ce progrès fait le bonheur des hommes.La langue française est d'une richesse inouïe et a traversée les siècles avec quelques adaptations mais est restée malgré tout la plus belle.Les poètes ne s'y sont jamais trompés.Les textos et autres twitter en 140 signes auront bon y faire ,notre langue ne perdra jamais de son imagination et de sa lumière.Nous avons une langue qui chante,une langue imagée,une langue que les écrivains du monde entier regardent et écoutent.Sachons là transmettre à nos enfants et petits enfants sans qu'elle soit trop délabrée.

Essayez donc de me transmettre une phrase avec ces nouveaux mots ,cela vous mettra dans le coup et vous donnera un coup de jeune !!

N'oublions jamais que le dictionnaire n'est là que pour donner les mots que nous utilisons dans notre langage habituel.

Alors,vous pouvez "liker" Si vous ne " youtubez " pas!!

Les nouveaux mots du Petit Larousse

Partager cet article

Repost0
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 21:24

Il a fait beau mais pas trop chaud.La brise de mer venait nous caresser le visage.Notre maison d'hôtes était dans la campagne au milieu des chevaux camarguais , si beaux et si gentils.

La première surprise est venue lors de notre visite aux Saintes Maries de la Mer:c'était le week end du rassemblement des gitans de toute la France pour célébrer leurs Saintes,les sortir de l'église, leur faire prendre un bain et  les ramener lors d'une belle procession.

La ville était en fête et les chants gitans nous ont accompagnés pendant 2 jours,à tous les coins de rue,toujours improvisés et repris par les uns et par les autres avec un certain talent.

Nous n'étions pas venu pour cela mais ce fut indiscutablement un bonus de joie bienveillante.

Pendant 3 jours nous avons pédalé sur toutes les pistes,les digues,les chemins tortueux, toujours avec des panoramas splendides,des bras de mer,des salicornes,des marais salants,des manades de taureaux,des chevaux camarguais par bandes,des flamants roses,bien sûr,mais aussi des aigrettes,des cormorans,des hérons,des bécassines,des chevaliers,des sarcelles et j'en passe...

Je suis retourné à Beauduc que j'avais fréquenté il y a 30 ans avec ses cabanons et ses poissons grillés ; tout a disparu et la plage a été rendue aux touristes et aux kitesurfeurs.Mais que la digue est belle,tournicotant dans les étangs,elle nous donne une grande impression de liberté et surtout d'être seuls au monde.En effet,nous étions seuls,vraiment seuls,un we de l'ascension,ce qui paraît inimaginable car la ville était bondée et les touristes nombreux.

Nous sommes allés à l'est , visiter Aigues-Mortes,la ville carrée plantée au milieu des marais,nous sommes allés baptiser le bateau d'un couple de Pugétains,bateau qu'ils construisent depuis plus de 20 ans:une belle leçon de vie,une belle leçon d'abnégation.Nous nous sommes perdus dans les chemins menant aux manades de taureaux (mais pas trop près),nous nous sommes approchés des bandes de flamants roses qui se sont désintéressés de notre présence et qui ont continué à sonder le fond à la recherche de ces fameuses crevettes qui leur donnent "les joues roses",bref,nous avons exploré la région,même si nous la connaissions déjà très bien mais c'est toujours un bonheur quand il souffle un petit mistral de liberté.

Bien sûr,nous avons testé le soir les gardiannes de taureau,les paëllas,les marmites du pêcheur et autres parilladas.C'était la récompense des 100 km quotidiens.

Et puis le quatrième jour,(je suis plus paresseux que le" Bon Dieu" qui s'est reposé le septième jour) nous nous sommes reposés en allant re re re visiter Arles la magnifique Romaine et nous avons ajouté à notre circuit habituel la Fondation Van Gogh que nous ne connaissions pas car elle est récente et nous vous conseillons de voir ce beau lieu avec quelques toiles du maître mais aussi une expo curieuse et surprenante d'Alice Neel.(tableau ci-joint)

Ces Week End permettent de décrocher,de s'évader,de s'oublier et,si la mère nature nous remet toujours à notre place,elle nous permet aussi de savoir que l'homme ne fera toujours que l'accompagner.              

Bien entendu,je vous joins une petite série de photos.                                      

Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue
Quatre jours en Camargue

Partager cet article

Repost0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 08:08
qui suis-je ? Dans quel état j'erre ?

Et oui,je me demande souvent , en voyant avec délectation tout s'agiter autour de moi,je me demande dans quel état j'erre et où cours-je ?

Comment se fais-ce , me direz-vous ?(pas mal mon cher Jacques !) et bien,mon presque double mètre,à quelques dix centimètres près si vous pinaillez ,me permet sans aucun doute,d'avoir un regard acéré (acerbitas me direz-vous ? ) , que dis-je,pénétrant (défense de rire)  sur tous les humains qui sont,qu'ils le veulent ou pas,des compagnons d'autoroute.(c'est sans doute dû au modernisme,et mieux c'est une bi-route pour les amateurs de sémantique)

Qui suis-je,pourtant ?

Vais-je dire ce que je pense être ? Ce que je pense de moi ? Ce serait éviter la question car il est douteux que l’on soit réellement ce que l’on pense être.(je commence à avoir une migraine)
On sera au moins honnête en affirmant ne pas savoir qui l’on est : chacun se trouve différent au gré des situations et des perspectives adoptées par sa conscience troublée, toujours en construction,même si la ligne de conduite ramène souvent vers le centre (n'est-ce pas Emmanuel !)

M'appartiens-je ? (hum) ne pas s'appartenir,ne pas pouvoir se scruter,c'est vraiment inacceptable et j'en arrive quelques fois à douter d'être moi-même.(j'ai déjà pris 3 doliprane)

Là où ça se corse (chef-lieu... Bastia , c'est bien connu)c'est que  je ne sais même pas où je vais. Je comprends vaguement que l’humanité évolue, que je suis un homme (dis-je en baissant la tête), que je suis cette évolution (quelle chance ont mes contemporains)

Dans quel état j’erre ? dans quelle étagère suis-je ? Celle du haut ? Me voilà un parvenu ! Celle du bas ? Me voilà atterré et je finirai par être enterré !

Je suis une histoire. Je suis le résultat d’évolutions formidablement complexes, j’ai des milliards d’années et je ne les fais pas(enfin , c'est ce qu'on dit). Je suis un chromosome sans fin ,avec des télomères en forme de doigt d'honneur (vous savez ce qu'ils vous disent mes télomères ?) Car je suis tout jeune, comme un miroir dans ce présent (car je réfléchis). Mon passé me permet-il d’indiquer ma direction future ? Même pas.(quelle déception;il me manque le don de la voyance)

Comme disait Gainsbarre,je vais et je viens au creux des reins de la vie et j'en ai tiré pas mal de jouissances , jusqu'au 17 septembre dernier.

Je n'arriverai jamais à savoir qui je suis puisque  chaque jour je deviens,chaque jour j'évolue et je passe mon temps à courir après moi (même au marathon de New-York je n'ai pas réussi à me rattraper).Cela a fini par me fatiguer et c'est pourquoi j'ai électrifié mon vélo (là je m'égare)

Longtemps , je me suis pris pour untel,puis l'autre,et encore pour quelqu'un,cela a fini par me fatiguer , alors je me suis pris pour moi.C'est ainsi que j'ai retrouvé ma route,mais que c'est dur,la vie !!

qui suis-je ? Dans quel état j'erre ? qui suis-je ? Dans quel état j'erre ?

Partager cet article

Repost0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 11:28

On ne sait jamais qui a raison ou qui a tort …..
C’est difficile de juger.
Moi, j’ai longtemps donne raison à tout ce monde.
Jusqu’au jour ou je me suis aperçu que la plupart des gens à qui je donnais raison
avaient tort !
Donc, j’avais raison !
Par conséquent, j’avais tort !
‘Tort de donner raison à des gens qui avaient Ce tort de croire qu’ils avaient raison.
C’est-a-dire que moi qui n’avais pas tort, je n’aurais aucune raison de ne pas
donner tort à des gens qui prétendaient avoir raison, alors qu’ils avaient tort !
J’ai raison, non? Puis qu’ils avaient tort!  Et sans raison, encore!
La, j’insiste, parce que … moi aussi, il arrive que j’aie tort.
Mais quand j’ai tort, j’ai mes raisons, que je ne donne pas.
Ce serait reconnaître mes torts!!! J’ai raison, non?
Remarquez … il m’arrive aussi de donner raison à des gens qui ont raison aussi.
Mais, la encore, c’est un tort.
C’est comme si je donnais tort à des gens qui ont tort.
Il n’y a pas de raison!
En résume, je crois qu’on a toujours tort
d’essayer d’avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons
de croire qu’ils n’ont pas tort !

 

                                           A tort ou à raison- Devos

Trouvé affiché sur une boîte à lettres !!! il reste des gens biens , ne désespéront pas !!

Trouvé affiché sur une boîte à lettres !!! il reste des gens biens , ne désespéront pas !!

Partager cet article

Repost0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 07:34
Plus je vois cette campagne électorale et plus j'aime mes poules

Plus je vois cette campagne électorale et plus j'aime mes poules

La dérive haineuse que je constatais et que je prédisais dans un article précédent que vous pouvez relire (en faisant un copier-coller  ou en cliquant sur le lien situé en bas de cet article)  et bien cette haine est bien présente plus que jamais aujourd'hui ,à la fois chez certains politiques mais surtout dans une frange de la population crédule qui se laisse embarquer dans ses pulsions les plus basses.

http://alain.sage.over-blog.com/2017/03/la-haine-monte-toujours-lors-des-campagnes-electorales.html

Quelle misère ! quelle décadence intellectuelle ! il serait tellement simple d'avoir seulement une confrontation d'idées.J'ai connu cela en 2008 en me présentant à la Mairie de Puget et les insultes à mon encontre venant des opposants avaient fusées.Vous pensez bien que si un petit village peut être secoué en période électorale,style Clochemerle, il ne peut en être autrement quand il s'agit de voter pour les dirigeants de notre pays.L'être humain reprend alors toujours ses vieilles pulsions:accuser l'autre,celui qui pense différemment ,mais aussi celui qui vient d'ailleurs,celui-là même qui est souvent le plus faible et le plus exploité.Fernand Raynaud parlait de ceux qui viennent manger le pain des Français,vous voyez,cela ne nous rajeunit pas.

Petite anecdote:nous construisons actuellement beaucoup d'infrastructures publiques à Puget et toutes les entreprises utilisent beaucoup d'étrangers.Je me suis surpris à interroger le patron sur ce fait.

"je ne trouve pas de Français pour les travaux difficiles de terrassement ou de maçonnerie ", me suis-je vu répondre.

Je suis allé jusqu'au bout en vérifiant la paye: plus de 2000  euros pour les maçons ,il est vrai,avec des heures supplémentaires.Mais quelle surprise !! je pense qu'il faut dire les choses quand on est en prise directe avec la société.

Cette expérience ,renseignez-vous,peut être souvent répétée ,même si les travailleurs détachés existent,je le sais, (mais pas à Puget) et il faudra sans aucun doute harmoniser cela avec une vraie Europe sociale.(bougez vous ,les élus)

Bien entendu,j'ai eu des réflexions sur ces ouvriers étrangers (qui viennent manger le pain des Français ??),même si l'appel d'offres a été respecté à la lettre.Les ouvriers me disent avoir été souvent insultés sur d'autres chantiers .J'ai même un administré qui a craché à la tête d'un ouvrier en lui disant de retourner chez lui.(la stupidité existe partout,même à Puget !!)Certains politiques sont responsables de ces agissements par leurs discours et leurs comportements ,état qui va toujours en s'aggravant par des surenchères successives.

Pour ceux qui sont curieux,étudiez la sociologie des votes  ainsi que le niveau culturel.Cela donne des indications et surtout des explications très intéressantes sur notre France.

Il faudra ,dans l'avenir ,que le ou la nouvelle Présidente,mise beaucoup sur l'école Républicaine qui m'a sauvée et qui doit redresser la barre d'un navire qui prend l'eau  ainsi que sur la formation professionnelle,ce gâchis monstrueux qui nous coûte un bras et qui permettrait des remises à niveau permanentes.

Élever le niveau en apprenant à lire (des livres,des journaux mais aussi de la littérature) ,à écrire (peut être la souffrance des précaires et des sans logement), et à compter (que sur soi-même ?) est un beau challenge pour l'après 7 mai.

Que les Politiques se calment,qu'ils ne parlent que de leur projet,que les Français rangent leur haine dans leur placard et mettent de l'anti-mites(ou plutôt de l'anti-haine) et notre pays s'en portera mieux.

Je suis né en 1946 (une grande année , mon cher Jacques) ,j'ai joué sur les décombres des deux guerres sans me rendre compte de mon bonheur ,le bonheur du gamin qui traverse une autoroute sans se rendre compte du danger . L'Europe n'est pas parfaite,loin de là et il y a du boulot pour la transformer,mais quand je vois s'agiter la Crimée,les Balkans,quand je vois les pays de l'est et Orban,quand je vois les tensions du monde,le terrorisme,la guerre économique,alors je me dis que fracturer l'Europe est d'une responsabilité historique,bien sûr,mais aussi très dangereuse.

Il y a deux projets très différents,comparez et VOTEZ.

 

 

 

En balade dans le Luberon.Un vélo,deux jambes, et vous atteignez une certaine forme de bonheur

En balade dans le Luberon.Un vélo,deux jambes, et vous atteignez une certaine forme de bonheur

Partager cet article

Repost0
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 14:49

Nous venons de passer quelques mois difficiles avec les  élections pestillentielles ,comme aurait dit Coluche qui nous a manqué et qui aurait fait bien entendu un carton.

Je me suis intéressé au début de cette campagne  puis j'ai levé les yeux au ciel de désespoir.Désespoir des affaires ,désespoir des idées mais aussi  désespoir du sectarisme.

Alors , en levant mes yeux au ciel,j'ai vu passer le soir Thomas Pesquet dans la station spatiale internationale,l'ISS qui,de temps en temps trace son chemin en une trentaine de secondes dans le ciel de Provence.A l'aide d'un logiciel,je  guette son passage et je pense bien à lui.Je l'imagine dans sa cabine qu'il ne quittera qu'en juin,nous regarder d'en haut,sans mépris mais sans concession,regarder les Français qui se battent pour élire leur "roi" souvent avec beaucoup de mauvaise foi.

Thomas Pesquet m'étonne toujours,lors de ses duplex avec la terre  par sa gentillesse et son humilité.Il réalise pourtant un exploit autrement difficile que de se présenter à la présidence de la République Française.Il a été choisi mondialement pour ses qualités,lui ce brillant sportif, érudit de l'espace.

Pendant 15 jours je vais encore le guetter pour embellir les tristes soirées d'informations électorales où les vilains mots vont fuser sur Twitter ou Facebook.

Mais ainsi va la vie des hommes,rythmée par ces combats dégradants ou plutôt,dégradés.

 

 

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet

Et puis,après ces quelques mois il y a eu l'attentat contre les policiers sur les Champs-Elysées  et je me suis intéressé à ce policier tué .J'ai découvert un mec bien,mort pour la patrie,un gars de Province qui a gravi tous les échelons de la hiérarchie policière,un flic qui était déjà au Bataclan pour sécuriser les lieux,qui était dans cette même salle lors du concert de Sting ,bref , Xavier Jugelé était dans tous les coups.

Il était pacsé  et ne se cachait pas de ses collègues,au contraire,c'était un associatif,un gars comme je les aime.

Il était à la mauvaise place au mauvais moment.Malheureusement,tout le monde ou presque l'aura oublié dans quelques jours car la campagne va reprendre avec fureur mais, heureusement, Thomas Pesquet va continuer d'illuminer mes nuits.

 

Xavier Jugelé

Xavier Jugelé

Thomas Pesquet ,vous pouvez le suivre sur les sites  qui suivent avec des images formidables et vous pouvez avoir des alertes pour savoir si l'ISS va passer au dessus de chez vous ,à quelle heure exacte et dans quelle direction.Elle passe 16 fois par jour mais pas souvent au-dessus de ma tête et n'est visible que par une belle nuit étoilée.

Mais la voir passer me fait rêver ,rêver d'un autre monde,un monde où l'on prend de la hauteur de vue mais aussi de la hauteur d'esprit.

A propos,je  n'ai jamais entendu,pendant la campagne,aucun candidat faire de louanges de la France,un des plus beaux pays par sa diversité entre mer,campagne et montagne,un pays avec un patrimoine extraordinaire,un pays démocratique,un pays où l'on peut être malade sans souci des soins,un pays avec des retraites,un pays où l'on mange bien,un pays où les terrasses sont pleines,etc etc

Certes,il reste beaucoup de choses à faire pour les plus démunis mais arrêtons l'auto-flagellation permanente.Pensons aux autres,à ceux qui n'ont rien,qui n'ont pas de toit,qui vivent en guerre permanente , aidons-les,arrêtons de nous plaindre et VOTONS.

Partager cet article

Repost0

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju