Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 09:29

J'ai été frappé en voyant hier un documentaire sur la 5 décrivant la vie des singes:les "white face" que j'ai vu au Costa Rica en grand nombre (que l'on appelle Capucin en Amazonie)et les tamarins.Les "white face" ne supportent aucun autre singe sur leur territoire,sauf les Tamarins qui ressemblent à des chats.Pourquoi ?

Tout bêtement parceque les Tamarins n'ont pas la même alimentation que les "white face".Ceux-ci sont végétariens alors que les Tamarins mangent en majorité des sauterelles.Ceci explique cela.

Mon esprit s'est alors égaré en voyant ces singes ,en voyant le mâle aider la femelle à l'accouchement et prendre le petit immédiatement pour qu'il ne tombe pas de la branche:les hommes sont si semblables,en particulier pour leur territoire.

Le mot territoire lorsqu'il est défini comme une portion d'espace approprié, avec conscience ou sentiment de son appropriation est proche du sens de patrie, de nation . La notion de territoire est à la fois juridique, sociale, culturelle et affective. Elle implique toujours une appropriation de l'espace. Les sentiments d'appartenance ( je suis de là) et d'appropriation ( c'est à moi, c'est ma terre , mon domaine) constituent la spécificité du territoire qui n'est pas que de l'espace. C'est sur le territoire que se cristallisent les représentations collectives et les symboles. Il peut être de nature individuelle, familiale, mais il relève le plus souvent de la socialisation de l'espace.

Je m'explique : Les hommes préhistoriques gardaient déjà jalousement leur territoire et se battaient pour lui.mais cela a continué depuis la nuit des temps: toutes les guerres depuis la guerre de cent ans jusqu'à 39/45 en passant par Napoléon etc etc .Toutes ces guerres ont été faites pour le territoire.Il en est de même pour Israël et la Palestine,pour toutes les tribus et les peuples africains,pour les colonisations,les grands navigateurs,les Huns etc.. etc..

Mais on voit cela aussi dans notre monde moderne avec le commerce:l'envahissement de la planète par les produits chinois.Nous assistons bien sûr à une guerre commerciale mais celle-ci a lieu pour gagner des territoires.

Que dire également des résistances à l'Europe fédérale car il faut alors perdre son territoire et le mettre en commun et cela n'est pas acceptable pour beaucoup.

On voit aussi la guerre pour les territoires que sont les communes,les départements,les régions mais on voit aussi cela quand un "estranger" arrive en Provence ,venant du nord de la France (ou inversement),bien que j'avoue avoir été très bien accueilli (ils m'ont quand même laissé les clés de la Mairie et cela ce n'était pas donné au départ).

Même ici,un petit gars du village voisin n'est pas apparenté à son territoire.

Et tout cela revient à mon dada c'est à dire la tolérance.Car qui dit territoire dit frontière.Dans ce sens-là , la frontière est fermeture, repli sur soi, séparation, division, obstacle aux échanges. Elle prend le risque de développer un nationalisme agressif, une peur de l'étranger, un refus de l'inconnu, un souci de maintenir l'intégrité de  « notre » territoire ou de « notre » identité.

Un débat pourrait s'ouvrir entre ces deux conceptions de la frontière. La première aboutit au nationalisme, au protectionnisme, à l'amour de la patrie, de la famille , de soi. Ainsi faut-il rester chez soi, entre soi, et reconduire à la frontière tous ceux qui la transgressent ; il ne faut rien vouloir pour les autres, ni bien , ni mal. La condition étant qu'ils restent chez eux.

La seconde conception peut déboucher sur l'universalisme, le cosmopolitisme, l'internationalisme.

L'abolition ou l'ouverture des frontières à l'œuvre aujourd'hui dans maintes parties de l'espace mondial ( mondialisation des échanges , migrations , nouvelles technologies de la communication et de l'information) s'accompagne-t-elle du développement d'une humanité sans frontières comme on parle sur le plan de l'aide humanitaire de « Médecins du Monde » ?

Comme dans toutes les décisions,il y a des positions fermes mais tolérantes ,médianes qui doivent être mises en oeuvre.L'idéaliste que je suis rêve d'un monde fraternel;Bien sûr ,on est loin du compte mais essayons de progresser à notre niveau:notre entourage,notre commune,et plus si affinité.(la deuxième photo est la mienne ,un white face étant arrivé sur le toit de ma chambre)

6a010535647bf3970b014e5fb02fd2970c-500wi.jpg

P1170192.JPG


Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju