Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 20:55

Comme je suis au repos forcé,j'ai avalé aujourd'hui le dernier livre de Beigbeder,"Oona et Salinger".

J'avais lu ,en son temps, le best seller de Frédéric Beigbeder , "99 francs",très particulier mais qui m'avait interpellé.J'ai ensuite lu "Windows on the worl " puis bien entendu "Un roman français" prix Renaudot.

La première partie de "Oona et Salinger" est intéressante mais la deuxième parti est passionnante.Pour ceux qui ne connaissent pas le genèse de ce livre je vous fais un petit résumé,les faits étant réels:

Nous sommes à NYC (USA) avant la guerre 39/45.Oona est la fille (petite et joli nymphette) d'un grand écrivain américain(O'Neill) ;elle vit à New York une vie facile mais sérieuse ,abandonnée par ses parents mais assez riche,pour être tous les soirs avec ses copines dans un cabaret,alors qu'elle n'a que 15 ans.Truman Capote fait partie de la bande (il publiera "De sang froid",son seul livre connu)

Salinger qui deviendra un très grand écrivain américain plus tard mais qui n'a que 25 ans et est encore inconnu est amoureux d'Oona.Il l'a dans la peau avec un amour non consommé.

Cet amour est relaté dans la première partie mais ce qui est passionnant c'est que Salinger,caractère triste et malheureux,est dépité par la vie d'Oona.Il s'engagera pour partir à la guerre,débarquera en Normandie,fera partie des soldats qui ont libéré le camps de concentration de Dachau et participera à la libération totale de la France mais aussi de l'Allemagne.Il continue d'écrire à Oona pendant toute cette période car elle reste sa muse,et pendant ce temps là celle-ci rencontrera Charlie Chaplin,l'épousera et en aura 8 enfants.

Les deux récits de leur vie se superposent dans le livre et je dois dire que les passages sur la guerre sont magnifiquement décrits.La condition du soldat de base qu'était Salinger sont d'un réalisme fascinant,tant pendant le débarquement,que quand il découvre le camp de concentration.C'est un reportage,caméra sur le casque,avec en plus les états d'âme de Salinger.

Extraits philosophiques de sa pensée de la guerre:"La guerre est une situation étrange.Un pays en attaque un autre par surprise.Il le massacre au lance-flammes,pille ses richesse et s'installe dans ses maisons.Un autre pays arrive à la rescousse.Survient alors la situation étrange dont je te parle (Salinger écrit à Oona):Jim mitraille Hans qui lacère Bob lequel éventre Kurt.Ces quatre jeunes gens ne se connaissent pas.Peu-être que,s'ils avaient été présentés dans un salon,ils se seraient appréciés et auraient bu des bières ensembles.Mais cela n'a pas été possible : ils se coupent les bras et ne s'en remettront pas.Même s'ils survivent à leurs blessures physiques,ils ne penseront jamais plus à autre chose qu'à ce jour là.Sans parler des petits-enfants de Jim,Hans,Bob et Kurt". C'est cela aussi l'absurdité de la guerre.

J'ai eu l'impression de lire un reportage sur les pensées d'un "débarquant" de 44 avec toute la crudité de la guerre,ses atrocités et la fragilité psychologique qui en suivra chez ceux qui l'ont fait.Car leur angoisse ne disparaitra jamais et Salinger restera reclus jusqu'à sa mort dans une maison dans la forêt en écrivant.Le passage sur la découverte du camp est impressionante et poignante.

Quand à Charlot et Oona (la maman de Géraldine Chaplin)on voit leur vie qui passe à côté de la guerre,sans doute en détournant le regard.

Je me suis mis de ce fait à lire "L'attrape-coeurs" et les "Nouvelles "de Salinger ainsi que le roman de Truman Capote.

J'ai cherché aussi sur Youtube à voir Oona et Chalot.Voici le lien pour ceux que cela intéresse:

<iframe width="420" height="315" src="//www.youtube.com/embed/comtYS3eQwg" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>

Je termine en vous montrant un petit essai de film d'Oona qui ne fera pas carrière mais qui deviendra une bonne mère de famille par la suite et qui mourra alcoolique à 66 ans.

 

                                                             
Vous verrez le visage de Salinger dans la vidéo ci-dessous.Il n'y a aucune photo d'Oona et Salinger ensemble.Il n'y a que des lettres.....
Pourquoi ce livre de Beigbeder me direz-vous ? et bien la fille d'un écrivain célèbre,flirtant à 15 ans avec un futur grand écrivain et héros de la guerre et se mariant ensuite à Charlie Chaplin était effectivement un bon sujet.Tout y est:l'amour,la mort,et bien entendu un peu de Beigbeder (ce qui énervera ses détracteurs)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju