Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 07:41

Je suis maintenant parfaitement intégré dans cette institution qu'est Médecins Du Monde,où l'ambiance est conviviale,le sourire spontané,l'entraide naturelle et où les croissants accompagnent le café.

Mais je n'avais encore jamais tourné avec le "camion" dans les rues de Marseille pour aller au devant de ceux qui vivent sur le trottoir et qui ne viennent pas au centre.

Dominique m'attendait vers 17 heures;elle m'a d'abord expliqué le fonctionnement et décrit la population ciblée.Nous sommes ensuite partis à la rencontre d'une population d'exilés du monde:exilés de leur pays car souvent persécutés et sans logis chez nous avec une vie difficile.Nous sommes arrivés près d'une passerelle que je connais bien,endroit où je suis passé de multiples fois sans savoir que la détresse était sous mes pneus.

J'ai d'abord vu des enfants,des enfants avec un beau sourire,des enfants qui n'ont jamais connu autre chose que la rue ,des enfants chez qui on ne lit pas encore la détresse que j'ai vu chez les adultes.Ces adultes ont tous été très sympas mais tous m'ont fait comprendre que cela tournait dans leur tête avec l'inquiétude de l'avenir et l'angoisse était toujours sous-jacente.Il est sûr que tous ces gens sont anxieux et quelques fois dépressifs.Et puis le diagnostic global fut un vieillissement précoce de cette population qui vit dans des conditions difficiles.

Notre accompagnatrice connait bien toutes ces populations en allant vers elles avec douceur et avec le sourire bienveillant;car c'est aussi un certain "job" que de tourner le soir à la recherche de ces gens en difficulté,de les cibler,de les suivre dans leur parcours dans la ville,de gagner leur confiance afin de les soigner.

Cette soirée fut pour moi une découverte,la découverte d'un monde qui nous est inconnu,celui où les enfants vivent dans la rue.Une honte pour notre "civilisation"!!

 

La misère d'un enfant intéresse une mère,la misère d'un jeune homme intéresse une jeune fille,la misère d'un vieillard n'intéresse personne.

 

               Victor Hugo

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju