Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 16:00

Quel est l'intérêt des vacances ? c'est avant tout ,sans doute, le changement de vie et le repos.C'est une période de la vie qui permet d'avoir une vie libre,une tenue décontractée ,des
rencontres,un changement de cadre,et souvent plus de bonne humeur.
Mais pour avoir tout cela ,est-on obligé de partir ? Pourquoi les vacances ne s'installent-elles pas spontanément quand on a quitté le travail et que l'on est rentré chez soi ? Il existe un
paramètre indispensable qui est le soleil nécessaire à la vie au grand air mais ce n'est pas tout: il y a aussi un aspect psychologique très important qui nous conditionne.Tout comme il faut
réussir le réveillon du jour de l'an , on ne peux pas rater ses vacances qui ne reviendront le plus souvent que dans un an.Rater ses vacances n'est souvent pas avouable et c'est sans doute pour
cette raison que nombre de nos compatriotes font recto-verso sur la plage : pour pouvoir exhiber le bronzage qui de nos jours est un témoin de vacances réussies.
J'ai été frappé en arrivant en Provence où je vis maintenant depuis 10 ans,de voir les autochtones "tout blanc" et se protégeant toujours du soleil en marchant à l'ombre.Un Provençal ne se met
jamais au soleil car son capital serait vite entamé .
Je me souviens de mes vacances enfant : elles consistaient à faire de la bicyclette mais aussi et surtout de passer les après midi au bord de la rivière qui serpentait n'en bas de
Beaurieux.L'Aisne était magnifique,parsemée de nénuphars et de roseaux avec lesquels mon père m'avait fait une botte pour apprendre à nager.On ne partait pas en vacances mais on était heureux.Il
n'y avait pas un quelconque voisin pour comparer nos vacances puisque personne ne partait.Le vélo,la pêche,les copains et les copines,la rivière,tout notre bonheur était là.La maudite télé
n'était pas là pour passer le temps par un défilé interminable d'images,elle ne nous montrait pas que les vacances existaient chez les autres et on était heureux,joyeux et espiègles.
Le cache cache dans les bottes de paille toutes fraîches de la moisson remplaçaient les dessins animés ,les concours de plongeon déchaînaient les passions autant que les centres aquatiques que
L'on rencontre aujourd'hui où tout est marchandise.
Loin de moi de dire que c'était mieux avant,non,car les enfants de 2013 ont sans doute plus de possibilités que de notre temps,mais que c'est mal exploité, que la joie est éphémère ,négociée et
mercantile.Tout ceci s'explique:
Nous faisons partie de la génération la plus gâtée du vingtième siècle,la génération de la réussite et de la croissance et nous avons peur pour nos enfants et petits enfants car très consciemment
nous savons tous que cela va être très dur pour eux;alors , nous lâchons du lest car ce sera toujours du bonheur de pris.Ce qui est vrai pour les vacances est vrai pour l'éducation : les parents
ne supportent pas que leurs enfants réussissent moins bien qu'eux et la pression sur l'enseignant devient étonnante.
Alors revenons aux vacances; bien sûr,j'aime comme vous le dépaysement ,la découverte,le sports,les rencontres de gens très intéressants,mais pas de façon artificielle .Non ce que j'aime c'est la
découverte d'une région de notre magnifique France où d'un pays étranger ,mais de façon ludique en essayant de communiquer avec les gens du pays.Cela nous enrichit et provoque toujours une
réflexion bénéfique sur notre mode de vie.Car nous ne sommes pas le centre du monde mais une minuscule épingle dans cette extraordinaire botte de foin qu'est la planète bleue.
Alors bonnes vacances à toutes et à tous et pensez à rechercher le petit bonheur simple,le bonheur de la rivière !!!!!


Je vous joins une photo de ma dernière plus belle rencontre: c'était en début d'année au Costa Rica avec un vieux médecin indien de 84 ans qui exerce encore et un médecin anglais. Une journée passée ensemble m'a
beaucoup appris .Et très prés du camp des indiens coulait une rivière:la rivière du bonheur.



Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

sage alain 01/08/2013 22:48


Merci Bruno.Merci également de me faire revoir sur votre blog ma région et mes patients Remaucourtois auxquels j'étais tant attaché

Bruno 31/07/2013 22:44


Qu'il est bon de vous lire !


Merci


Bruno

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju