Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 06:56

Voici une étude qui m'a intéressé et étonné.

Les personnes issues d’un milieu défavorisé, ayant connu des périodes de précarité, ayant des parents de niveau scolaire peu élevé, avec des comportements à risque ou en mauvaise santé, ont plus de risque d’avoir un mauvais état de santé. Des chercheurs de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes) publient dans Questions d’économie de la santé des résultats de l’Enquête Santé et Protection Sociale de 2006, dans laquelle un nouveau module concerne précisément le milieu d’origine.

Dans chaque ménage tiré au sort, ce nouveau module décrit le statut économique et social, l’état de santé et les modes de vie des parents du répondant principal lorsque celui-ci avait 12 ans. Au total, 27% se déclaraient en mauvais état de santé et cet état était fortement lié aux conditions de vie connues dans l’enfance. Près de la moitié des enquêtés révélaient que leurs parents étaient gênés ou très gênés financièrement lorsqu’ils avaient 12 ans. La réussite scolaire des enquêtés est très largement déterminée par le niveau d’étude et la catégorie sociale de leurs parents et les résultats montrent un fort gradient de santé lié au niveau d’éducation.
Les auteurs retrouvent également une transmission des comportements à risque à travers les générations. En revanche, les habitudes alimentaires et le risque d’obésité sont avant tout liés au statut social de la mère.
Les analyses mettent en évidence la multiplicité des mécanismes de construction de ces inégalités de santé. Les auteurs retrouvent que le lien entre l’état de santé et le milieu d’origine est dû aux conséquences du milieu sur le niveau d’éducation et sur les modes de vie des individus. Cependant, ils montrent également un effet direct du milieu d’origine sur la santé à long terme.
Pour conclure, les auteurs soulignent l’importance de ces résultats pour mettre en place des interventions visant à réduire ces inégalités.

 

Conclusion : il vaut mieu être riche et en bonne santé que pauvre et malade comme le disait Coluche

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju