Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:14

images.jpg

Quand les Beatles sont arrivés aux USA,en 1964,et ont inondé la planète entière avec "A Hard Days Night",en juillet de la même année,j'étais parti tout l'été en stop en Angleterre avec un ami (à qui je pense fort aujourd'hui car il est récemment disparu).Nous passions nos soirées dans une boîte de nuit appelée "Le Starlight",dans la bonne ville de Brighton(si quelqu'un a ces mêmes souvenirs,prière de m'appeler) et la chanson passait en boucle en alternance avec "Jezebel".

Les Beatles m'ont ensuite accompagné pendant de longues années avec des rebondissements pour "Help","Yesterday" et le fameux album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, qui est souvent considéré comme le meilleur album de rock jamais fait.

Pour les plus jeunes ,je voudrai rappeler comment sont nés les Beatles.Leurs débuts n'ont pas été aussi simples que leur succés.Je vous résume:

Tout commence en 1957 alors que John Lennon (né en 40)et Paul Mc Cartney(né en 42) sont tous les deux à l'école Quarry Bank School où ils étudient les beaux-arts.

Pendant le mois de mars 57, John décide de former un groupe  avec son ami Pete Shotton, ce sera les Quarry Men.
Le 6 juillet 1957, les Quarry Men jouent durant la kermesse de St Peter, l'église paroissiale de Woolton. Peu après, Ivan Vaughan lui présente alors Paul Mc cartney. Après plusieurs semaines de répétition, John finit par l'accepter dans son groupe pour la bonne raison (sic) qu'il connaît par cœur tous les accords de Be-Bop-A-Lula de Gene Vincent.(on croit rêver!!)

Le 6 février 1958, George Harrison fait connaissance de John et Paul. Il sera peu après invité à se joindre aux Quarry Men.

En janvier 1960, Stuart Stucliffe, qui s'était inscrit aux beaux-arts avec John, devient bassiste du groupe. Bassiste moyen, c'est parce qu'il aimait beaucoup le rock que Lennon l'a accepté dans le groupe dont le nom n'arrête pas de changer: Johnny and the Moondogs, les Silver Beats, les Silver Beetles, les Beetles.

Le 10 mai 1960, Les Silver Beetles passent une audition devant Larry Parnes, le plus célèbre manager de rock d'Angleterre, mais leur candidature ne sera pas retenue.

Le 12 août, le batteur Pete Best passe une audition devant le groupe.
Il rejoint les Silver Beetles cinq jours plus tard.
Le 17 août, ils ont enfin trouvé leur nom : Les Beatles.

Après avoir joué à Hambourg pendant toute la dernière moitié de l'année 1960, les Beatles jouent pour la première fois au Cavern Club à Liverpool, le 9 février 1961.
Le 12 mai de la même année, les Beatles enregistrent avec Tony Sheridan sous le nom des Beat Brothers. L'album sortira en août.

Le 1er janvier 1962, les Beatles passent une audition chez Decca et enregistrent 15 morceaux.
Ils ne seront pas retenus sous prétexte que les groupes de guitares étaient dépassés. Dommage pour Decca.

Le 24 janvier 1962, les Beatles signent alors un contrat de management avec Brian Epstein.(Epstein va être décisif à plusieurs niveaux, sur la route de la popularité planétaire à laquelle les Beatles accèdent à partir de 1963 : en gommant leur image de rockers sauvages pour leur faire porter des complets-vestons, tout d'abord, en courant les maisons de disques londoniennes  ensuite)
Le 10 avril, Stuart Stucliffe meurt d'une hémorragie cérébrale et ayant besoin d'un bassiste, Paul qui jouait de la guitare, fut l'heureux élu.
Le 4 juin 62, les Beatles signent un contrat avec EMI et commencent à enregistrer le 6 juin avec le producteur George Martin, (qu'on appelera bientôt le 5ème Beatles) qui produira et enregistrera les Beatles jusqu'en 1969 .

Le 16 août, chambardement au sein du groupe. Pete Best est renvoyé et Ringo Starr est engagé deux jours plus tard.
Les Beatles n'ayant rien d'enregistré officiellement, Brian Epstein fait une pression sur EMI pour qu'ils fassent un 45 tours.
Ils commencent donc le 03 septembre. Leur 1er 45 tours Love Me Do sort le 05 octobre.

Le 22 mars 63, Please Please Me sort et reste 8 mois dans les bacs, puis, huit mois jour pour jour, c'est l'album With The Beatles.

Le 13 octobre, le concert pour un show télévisé Sunday night at the Palladium marque le début de la Beatlemania.

Ce sera ensuite le succès avec ce fameux voyage aux States.

Il y aura en 68 la période de méditation transcendantale(avec LSD)puis en 69 l'enregistrement de "let it be" .

Ce furent dix années de succès fous qui inondèrent la totalité de la planète et j'avoue n'avoir pas été insensible à cette "beatlemania".

Le 8 décembre 1980, à 22 h 52, un certain Mark David Chapman logeait deux balles dans le dos et deux autres dans l'épaule de John Lennon, âgé de quarante ans et deux mois. La scène se déroulait devant le Dakota building, un immeuble de Central Park West où Roman Polanski avait situé des scènes de Rosemary's Baby,film que j'espère , vous vez tous vu. L'assassin portait sur lui quatorze heures d'enregistrements des Beatles, une bible et 2 000 dollars. Une époque ouverte le 6 juillet 1957 à Liverpool par la rencontre  Lennon-McCartney s'achevait à New York. Désormais, la saga du groupe le plus célèbre des années 1960 prenait fin.

«Le monde était un endroit plus bourgeois avant que les Beatles n'arrivent», a dit un jour Paul McCartney. C'est sans doute une clef pour une époque qui allait sacraliser les icônes et les légendes populaires. Lorsque l'on regarde les photos où les glorieux Beatles posent à côté d'Elvis Presley, de Mick Jagger ou de Liz Taylor, on dirait des personnages d'Andy Warhol sortis du tableau. Toute une décennie se fédère autour de ce quatuor magique. C'était la touche magique de la jeunesse. Les quatre garçons dans le vent.

Au début de cette aventure mondiale, il y a la rage de quatre adolescents un peu orphelins. John Lennon et Paul McCartney ont précocement perdu leur mère. Chez les Beatles, la part d'enfance sera toujours prédominante, et c'est peut-être là le coeur de leur musique : dans un titre comme Penny Lane, ils évoquent les figures ordinaires d'une enfance urbaine(c'est un nom de rue), tandis que John Lennon pleurera sa mère disparue dans des chansons telles que Julia ou Mother. Comme chez les Rolling Stones, leurs rivaux de toujours, il y a aussi l'âpreté de très jeunes musiciens qui ont pris le risque d'avoir faim. A Liverpool puis à Hambourg, dans le quartier chaud de la Reeperbahn, le groupe joue dans des caves enfumées au milieu de marins ivres et de prostituées.

Le nom «The Beatles» est un jeu de mots entre «the beetles», les scarabées, et«the beat», le rythme.

Le crépuscule survient alors que ces êtres de légende n'ont pas encore 30 ans. Le 10 avril 1970, un communiqué laconique annonce la dissolution du groupe. La rupture fige les Beatles dans une éternelle jeunesse. Aussitôt, Paul McCartney publie son premier album solo. Les années 60 s'achèvent. Et, comme le chanterait plus tard John Lennon, le rêve était fini. Cette fin avait un parfum de vie ordinaire : un groupe post-adolescent galvanisé par le succès se brise sur les écueils de la maturité, des mariages, de l'ego.

En novembre 2001 ,la mort de Georges Harisson sonna comme une seconde mort des Beatles.

On ne peut penser à John sans penser à son formidable "Imagine"  avec les paroles ci-dessous:
Imagine tous les gens,
Partageant tout le monde...
Tu peux dire que je suis un rêveur,
Mais je ne suis pas le seul,
J'espère qu'un jour tu nous rejoindra,
Et que le monde vivra uni

Que reste t-il aujourd'hui de ces "quatre garçons dans le vent " ?

Ringo Starr sombra dans le luxe et l'alcool:cigarettes,whisky et petites pépées,et Paul Mac Cartney fut anobli par la Reine d'Angleterre,il a désormais dépassé cet âge de 64 ans qui lui semblait irréel quand il chantait "When I'm Sixty-Four"

En même temps que j'écris cet article,j'écoute l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band,et j'avoue que je continue d'adorer.Ils auront marqué ma jeunesse ,peut être comme la vôtre et sans doute rythmé l'histoire de pas mal de gens,même de ceux qui ne les aimaient pas;mais existe t-il des gens qui n'ont pas du tout aimé,John,Paul,Georges et Ringo ???

Je vous joins le fameux concert sur le toit (RoofTop Concert) et leur "Get Back"

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju