Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 11:24
Le temps passe et nous file entre les doigts.Comment comprendre notre côté éphémère mais si long quand on débute notre jeunesse et si rapide quand on avance vers la mort.
Notre activité peut être la même mais la notion de temps n'est pas la même.Peut être que nos neurones qui se sont multipliés mettent notre cerveau en surchauffe et que toutes nos pensées ajoutées à notre activité déroutent notre horloge interne.
Je pense que les veillées au coin du feu , à une autre époque, sans télé et sans ordinateur devaient avoir une autre dimension.On lisait et relisait une lettre d'amour;maintenant on envoie un texto qui sera bien vite remplacé par un autre.
La vie que je qualifierai de moderne perd des secondes et même des minutes au fil du temps.Mais ne fait-on pas plus de chose et notre cerveau n'est-il pas en permanence en alerte.Ne sommes-nous pas tout le temps dans la zone rouge.
Je pense à tout cela car aujourd'hui est un après-midi triste:le ciel est gris et bas et le feu de cheminée réchauffe les âmes.La lecture est au rendez-vous,bien sûr mais je trouve cette journée bien longue et sans saveur.Il nous manque le soleil qui nous permet de sortir et de se ventiler les synapses.
J'essaie d'y touver le plaisir des veillées d'antan mais le coeur n'y est pas et la langueur s'empare de moi.
Décidément je ne suis pas fait pour les siècles précédents;en tout cas , sans doute comme vous,je ne suis pas formaté pour cela.
Mon immobilité partielle est sans doute également responsable de cet état de fait.Alors vivement la quille  et sus aux béquilles que je retrouve plaisir aux journées froides d'hiver.mais vraiment depuis ma retraite les journées ensoleillées me vont décidément beaucoup mieux.Heureusement elles sont nombreuses!!!!!

Les temps sont courts à celui qui pense,et interminables à celui qui désire.

                         Alain

Partager cet article

Repost0

commentaires

M-ILLUMINO-D-IMMENSO 13/12/2009 18:44


C'est le temps qui passe et le temps qu'il fait qui nous incitent à porter ce regard...
Mais il y a tant  de belles choses à faire et à vivre...encore
Et puis après les froides journées brumeuses...viendra le solein du printemps, notamment dans le Luberon.
Amitiés
Alain


Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju