Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 07:41

Je viens de "remasteriser" complètement tout mon potager qui était devenu improductif.En effet les cailloux de Provence,les pins du Luberon rendent la terre infertile et j'avais épuisé les possibilités d'obtenir de superbes légumes,comme je les avais dans le Nord , avec mon père et avec mon mentor du jardin et mon ami:Robert Tassin,un sage de la terre au bon sens que bien des hommes feraient bien de retrouver.

J'ai donc changé toute la terre pour en mettre une bien plus prometteuse,un peu lourde et je l'ai donc allégé avec du terreau et un peu de tourbe et enfin,et c'est le but de mon article,j'ai ajouté du fumier de cheval, beaucoup de fumier que je suis allé cherché au centre équestre,bien frais,prometteur,et c'est alors que je me suis assis pour méditer un peu sur mes souvenirs d'enfance.

J'ai vécu toute mon enfance à Beaurieux,village Picard proche du "chemin des dames" bien connu actuellement, dans une petite maison où je n'avais pas "ma" chambre,mais surtout avec les WC situés au fond du jardin.C'était une vieille cabane en bois toute grinçante ,posée sur un trou que je creusais avec mon père dans la terre meuble du jardin. Régulièrement,en recreusant à nouveau quelques mètres à côté,nous déplacions la cabane et c'est là que mes souvenirs ressurgissent du fond de ma mémoire: avant ce déplacement mon père avait alors préparé les trous pour planter les tomates ,une bonne cinquantaine de plants,et j'avais la tâche d'aller dans ce fameux trou béant,laissé à l'air par le déplacement de la cabane et,avec un seau et une pelle,je remplissais les trous de tomates avec les excréments accumulés depuis quelques mois.Cet article peut vous choquer,mais c'est ainsi et cela a marqué l'enfant que j'étais.

Ce souvenir ne remonte pas à deux siècles,non,il date des années 50 ,et vous imaginez le minot que j'étais faisant ce travail en ayant des nausées et du dégoût .J'en avais l'habitude mais je me posais toujours les questions que tout gamin faisant cela aurait pu se poser : "le caca va sans doute  aller dans les tomates et je vais devoir les manger" et mon père avait beau me rassurer en me racontant le cycle alimentaire et la qualité de l'engrais que nous mettions, ce n'était pas évident pour moi.Ce souvenir m'est toujours revenu en mémoire à chaque fois,de façon naturelle, que je mets du fumier dans le jardin,et je me dis maintenant qu'en réalité la vie continue et que le cycle de l'homme (ou des animaux) correspond au cycle de la terre.Car quelle est vraiment la différence avec les fumiers d'animaux ?

Ce cycle extraordinaire qui va de la cellule humaine(le fameux cycle de Krebs pour les initiés) au renouvellement permanent de l'écosystème depuis l'apparition du Bing Bang m'étonnera toujours et la cabane au fond du jardin y est peut être pour quelque chose.

Certains vont rire car ils auront du mal à comprendre un tel article qui n'est qu'un témoignage de pauvres sbires qui essayaient de s'en sortir en utilisant les moyens du bord mais pour moi qui l'ai vécu cela fait partie des souvenirs structurants,vous savez ces moments de l'enfance qui vous rendent plus fort car vous avez vaincu votre peur ou votre dégoût.J'ai beaucoup de souvenirs identiques que je ne vous relaterai pas car plus personnels mais je concluerai en disant qu'être pauvre donne beaucoup de richesse dans le coeur et je dois avouer que,contrairement à Eddy Bellegueule (pour les connaisseurs des sorties littéraires) je ne me souviens que des bons moments de cette jeunesse ou bien,tout bêtement,j'ai transformé ou positivé les moments difficiles .Cela s'appelle de l'optimisme ou de la résilience chère à Boris Cyrulnik.Les seuls souvenirsque je retiens ? mes copains et copines,l'école,les poules et les chiens,mon vélo,la rivière qui me servait de lieu de vacances,et bien sûr le potager de mon père.Vous savez ce héros que j'ai décrit dans un article précédent ,celui qui faisait souvent "le don de soi" si cher à mon coeur et qu'il a essayé de me transmettre , chemin faisant.

Vous voyez que le potager est pour moi une thérapie de l'optimisme et du souvenir mélangé.Depuis que je me suis installé dans mon village Picard de Lesdins,je n'ai jamais raté l'entame du printemps avec les semis qui "font route"  et l'éclosion des fleurs de pommiers qui restent pour moi ce qu'il y a de plus magique à regarder et à s'énivrer.

En prime,je vous mets une photo:le Maire est quand même très grand,derrière !!!!!!

Le souvenir,c'est la présence de l'invisible

 

                  Victor Hugo

CAM00021.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Marie France BIER 13/04/2014 10:51


Trés beau Alain....


Bises

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju