Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 17:13

Je suis toujours frappé par les certitudes des uns et des autres.Ces gens là doivent être particulièrement heureux puisqu'ils ne se posent aucune question et qu'ils sont persuadés d'avoir toujours raison.

Mais la vie est souvent plus compliquée que l'on se l'imagine et,après avoir traversé le désert des certitudes de la jeunesse,la période de l'apaisement de l'adulte vient la période du doute ,cette période "du bout de la ficelle" comme je le dis souvent.

Pourquoi me direz-vous ? et bien c'est simple: il y a deux questions importantes qui se posent à l'esprit tourmenté:la première est:ai-je bien tout fait ou n'ai-je rien raté ? et la deuxième est:où vais-je ?

Et ce sont ces deux questions qui introduisent le doute.Bien entendu je ne parle là que du doute existentiel car il existe aussi le doute quotidien qui,lui, peut être pathologique quand il est permanent.

Nous sommes tous confrontés au doute mais le Médecin l'est peut être un peu plus car se planter peut entraîner des conséquences désastreuses sur le patient.Or la médecine n'est pas cartésienne comme peut l'être une machine car il y a une différence importante , c'est le cerveau que l'on ne maîtrise que très difficilement et qui "parasite" le corps en permanence.

Alors le doute est-il une qualité ou un défaut me direz-vous ? et bien je ne sais que répondre car cela dépend du sujet,cela dépend si on parle de valeur humaine ou de valeur matérielle.La relation humaine est tellement difficile et les caractères sont tellement différents qu'avant la confiance s'installent souvent les questions qui introduisent le doute.Personnellement cela va assez vite car j'accroche ou je n'accroche pas et il a été rare dans ma vie que je me trompe même si cela a pu arriver de temps en temps.Je vous ai déjà raconté que,au début de mon installation,jeune médecin voyant arriver de nouveaux malades,je savais au bout de 10 minutes si j'allais garder le patient ou pas.La sympathie,la connivence aidant , il y a alors un véritable courant qui s'installe, des ondes qui flottent dans l'atmosphère qui nous emmènent dans une relation durable.C'est d'ailleurs la même chose avec les amis .

Et puis il y a le doute personnel c'est à dire douter de soi,douter de ses qualités,et c'est souvent l'apanage de l'inexpérience quand ce n'est pas pathologique,auquel cas ce doute persistera toute la vie s'il n'est pas accompagné par un psychologue.

Mais que dire aussi des certitudes,de tous ces gens qui,en politique,en économie,sur la religion,sur la vie,sur l'immigration,sur le mariage gay ont une certitude ? je dirai:"tant mieux pour eux "car ils doivent ainsi être apaisés mais il est souvent difficile d'entamer une discussion avec ce genre d'individu car il a un problème réccurent: il n'écoute pas ,il avance comme un rouleau compresseur avec ses idées qu'il croit gravées dans le marbre et cela est pour moi difficile.

J'aime le débat mais il doit être juste avec l'écoute réciproque et ensuite chacun se fait son opinion avec ou sans doute selon l'individu.

Le contraire du doute n'est pas la confiance en soi comme on pourrait le penser car on peut avoir confiance en soi mais se poser des questions,non je pense que le contraire du doute c'est la certitude perpétuelle qui finit par agacer car sur l'humain,personne ne détient la vérité.

Pour terminer,ayant déjà fait un article il y a longtemps sur le doute mais que je trouve fort différent (là j'ai un doute !!) je retranscris quand même ma dernière phrase que longtemps après je continue d'approuver:

Si donc la vérité existe, ce qui en soi-même est douteux, elle n'est en tout cas pas accessible à la raison humaine et si certains pêchent par excès de confiance,j'avoue avoir un faible pour ceux qui doutent mais sans s'enfermer dans l'incertitude,tous ceux qui en font un moyen,une méthode ou un cheminement vers leur vérité.

Doutez,si vous voulez,de celui qui vous aime,

D'une femme ou d'un chien,mais non de l'amour même.

               Alfred de Musset

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju