Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 22:05

Le doute,qui avait été abandonné par ma génération,celle d'après guerre,celle qui a eût 20 ans en 68,celle qui a croqué la vie à pleines dents,celle de l'insouciance,celle du plein emploi,le doute disais-je a sonné aux portes de notre jeunesse.

Bien sûr,les "sixtees" sont faits de toutes sortes de caractères : ceux qui entreprennent ,certains que leur réussite leur doit beaucoup,mais aussi les anonymes,qui se laissent conduire tout au long de leur vie sans broncher et enfin ceux qui doutent en permanence ,qui tâtonnent, qui font plusieurs essais avant de se lancer,qui regardent le ciel avec une interrogation définitive : d'où vient-on et où va t-on ?

Cela résume en quelque sorte ceux que j'ai rencontré tout au long de ma vie et j'avoue,mais vous l'aurez deviné sans mal que ceux qui doutent m'ont le plus passionné et même quelques fois fasciné.

En effet,comment être sûr de soi sur une terre qui nous amène tous les jours son lot de surprises,ses nouvelles quelques fois terrifiantes,ses découvertes scientifiques quotidiennes qui bouleversent la science mais aussi la médecine ,comment être sûr de notre origine que les savants n'ont jamais expliqué : qu'y avait-il avant le bing bang ? n'est-ce pas la plus pure expression du doute ?

Alors,c'est vrai , la confiance en soi est sans doute le premier secret du succès car croire en ses capacités physiques,mentales ou émotionnelles reste la clé de la réussite mais si ce n'est pas assaisonné avec un peu de doute, ces gens là sont terriblement énervants par leurs certitudes.

Le doute permet de questionner et de réfléchir.Ce peut être un moteur que je qualifierai de raisonnable.Alors que l'excès de confiance en soi qui engendre une réussite exemplaire peut ébranler lorsqu'une paille se met dans les rouages,le doute peut permettre de passer plusieurs étapes provisoires avant d'avoir accès au succès qui ne sera d'ailleurs jamais définitif par une remise en question permanente.

Si donc la vérité existe, ce qui en soi-même est douteux, elle n'est en tout cas pas accessible à la raison humaine et si certains pêchent par excès de confiance,j'avoue avoir un faible pour ceux qui doutent mais sans s'enfermer dans l'incertitude,tous ceux qui en font un moyen,une méthode ou un cheminement vers leur vérité.

Bref,ce soir je doute de vous avoir convaincu mais je ne doute pas de la faculté d'adaptation de l'homme .

Bonne nuit les petits

 

Douter de tout,c'est aussi douter du doute,voilà ce qui guette les incrédules.

 

                       Jean Cocteau

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju