Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 19:46

En ce jour de rentrée des classes j'essaie de me souvenir de mes rentrées.Elles n'ont jamais été vraiment désirées ,ni en primaire,ni à fortiori au lycée.En primaire,j'avais mes copains dans le village et je n'avais aucune raison de vouloir retourner à l'école,préférant traîner à la rivière ,dans les bois et me balader en vélo.Je pense que la société a changé ,les parents ne pouvant plus laisser aller les enfants jouer dehors sans contrôle, inquiétude oblige.Je n'ai jamais envié les enfants des villes et je revendique le bonheur de mon enfance passée à Beaurieux,joli petit village de Picardie , proche de la Champagne pouilleuse et situé au bord du chemin des Dames.Le bonheur de la moisson,le bonheur des jeux et de la pêche au bord de la rivière(l'Aisne) dont je vous ai déjà parlé,le bonheur des champignons et surtout le bonheur des copains.

Ce fut très différent quand je suis rentré en sixième et là,j'ai été longtemps frappé par le blues du dimanche soir.Après être rentré au village le samedi après-midi je repartais à Reims par "l'autocar",vers 18h(mon dimanche après-midi était foutu) pour entamer une quinzaine toujours difficile.Nous n'avions pas le droit de parler au dortoir ni aux lavabos,ni bien sûr en étude.C'était la période des brimades,brimades des pions qui nous tapaient de temps en temps,brimades des grands qui ,le premier jour,m'avaient coupé les boutons de mon blazer neuf.Quinze jours d'internat sévère et,comme je n'étais pas un ange,la "colle" du week end ne me permettait de rentrer chez moi très souvent que tous les mois:dur,dur quand on a 11 ans et que l'on vient d'un village tranquille qui nous a appris la sérénité.Je me souviens que mon dimanche après midi était amputé par la préparation de ce départ car il fallait faire sa valise pour 15 jours,mager un sandwich et aller à pied à l'arrêt de bus pour aller à Reims avec un bus qui mettait une heure pour faire 30 km et regagner en marchant 3/4 d'heure le lycée pour rentrer dans ce qui me paraissait etre une prison.On voit,à postériori, qu'un gamin peut avoir des cycles marqués par son enfance,car cela a continué ensuite jusqu'à ma retraite , où ce blues du dimanche soir s'est ensuite dissipé,car en retraite on ne sait plus vraiment quel jour on est..On dit que ce blues est important quand le travail est contraignant mais ce n'était pas pour moi la reprise du lundi dans mon cabinet médical qui en était la cause car j'adorais mon travail et je prenais beaucoup de plaisir à retrouver mes patients ( j'ai pu souvent remarquer que j'avais également ce blues en vacances).Non,je crois avoir été marqué par ces 7 années passées au lycée.Et comme si je n'en avais pas assez,j'ai été ensuite pion dans le même lycée pendant toutes mes études de médecine.Quand on aime on ne compte pas!!

J'ai l'impression que les enfants de 2013 s'ennuient en vacances,ils sont isolés car la société se cloisonne et ils sont donc contents de retrouver leurs copains qu'ils ne voient plus pendant les vacances.Nous ne sommes plus dans le même monde,bien que les enfants de Puget ,privilégiés,se retrouvent souvent lors des différentes fêtes organisées par les associations et à l'excellent centre de loisirs.Je ne résiste pas à vous montrer une photo de classe d'il y a... très longtemps,trop longtemps!!

Et il est où le grand Sage ????

IMG.jpg

 

Ecole de Beaurieux en 1956.Instituteur:Mr Dochez avec qui je suis toujours en relation téléphonique.Je peux mettre un nom sur tous les visage de cette classe.Et on était 34 !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

clovis simard 22/10/2013 13:43


QUAND LE FOU PARLE LE SAGE
ÉCOUTE.fermaton.over-blog.com

BIER 05/09/2013 12:20


Ouij'avais compris!


à 11 ans interne!!


c'etait un peu jeune quand meme!


bises


et bon voyage dans cette belle région.

sage alain 05/09/2013 08:13


Non,Marie France,d'abord pensionnaire de la sixième à la terminale,puis surveillant d'internat pendant toutes mes études de médecine soit 14 ans passées au lycée Clémenceau à Reims. Bises


Alain

BIER 05/09/2013 06:23


Encore trés beau !!!


ah cette riviére à Beaurieux!!!


11 ans interne?


 


Moi j'ai été interne 4 ans mais de la seconde à la terminael et je peux dire que ces années ont été les plus belles de ma Vie!!!


 


Bises

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju