Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 12:28

Je reviens de faire 968 km en tandem avec ma chère et tendre et je vous ferai 2 articles:

-celui-ci pour vous raconter mes aventures,mes rencontres et la beauté des paysages

-le deuxième ,plus technique,servira à tous ceux qui veulement faire ce beau périple,en évitant les écueils auxquels nous avons été confrontés et en donnant des conseils pratiques pour nos amis randonneurs.

Vous pouvez regarder quelques photos en cliquant sur l'album "la Loire à vélo" situé à gauche de l'écran.

Tout d'abord je voudrai vous dire combien j'aime ces grandes randonnées qui nous mènent ves des sentiers  et des petits villages restés pour moi jusque là inconnus.J'avais déjà fait 4 ou 5 fois les châteaux de la Loire:deux fois en vélo avec les copains,une fois en moto et une fois en voiture mais l'option tandem chargé et surtout l'option "en dehors des sentiers battus" nous a fait découvrir une Loire sauvage avec de multiples ilôts et de nombreux  bancs de sable mais aussi des petits villages qui m'avaient échappé avant,ma moto étant trop puissante et les randos en vélo s'étaient faites avec "la tête dans le guidon",c'est à dire à vive allure.

La Loire a toujours été un art de vivre (vive le Saumur Champigny)et représente une certaine douceur climatique mais la Loire est avant tout un fleuve impétueux,jamais dompté malgré tous les barrages construits avec un écosystème particulier avec castors et loutres sur fonds sableux.

Les villages isolées et perdus qui dominent le fleuve ont tous un,deux,voire trois châteaux,plus petits que Chambord ou Chenonceaux mais tout aussi beaux et de nombreuses grosses demeures fleuries par les roses du printemps (j'ai vu une haie de 50 mètres de Pierre de Ronsard à couper le souffle),ces grosses demeures ,toutes en pierres,donnent une fière allure à ces communes centrées par de merveilleux clochers en pierre également.L'habitat troglodyte omniprésent nous vient du moyen âge (ah!!les belles caves !!),le vignoble est partout et les très gros et très beaux châteaux sont légions.

Alors oui,"le chemin" est beau même si cela a été difficile car faire 968 km contre le vent n'a pas été une mince affaire alors que les quelques grains de pluie que nous avons affronté ne nous ont pas du tout gêné.

Les incidents techniques ont été nombreux :deux pneux explosés , dont un sur 30 cm,14 crevaisons,un décrochage de roue arrière tellement la remorque tirait dans les chemins difficiles.Et puis,je me dois de vous raconter que je suis tombé dans un canal:vous connaissez l'histoire du mec qui prend une photo avec un ravin derrière lui et à qui on dit de se reculer pour plaisanter.Et bien votre serviteur ,après une grande discussion avec un autre cycliste sur la beauté du paysage a oublié que le canal de 1857,magnifique car sculpté,était juste derrière lui et j'ai donc reculé pour mieux cadrer ma photo et je me suis retrouvé dans le canal.Nougaro disait:"On se traite de con à peine qu'on se traite".Bon passons...

Et puis il y a aussi les rencontres entre cyclos,pas ceux qui roulent une journée,non,ceux que l'on devine venir ou aller loin.On a tout d'abord rencontré 2 Suisses qui venaient de La Baule en tandem avec remorque et qui retournaient en Suisse ,mais surtout,nous avons rencntré Jo et Huguette qui étaient partis de Lorient et qui allaient à Istanboul en Turquie en 55 étapes,chacun ayant son vélo et je ne résiste pas à vous donner leur site internet où vous pourrez suivre leurs exploits dans les jours à venir. http://maneranistanbul.canalblog.com/

Ils avaient bonne humeur,humour et convivialité et je leur souhaite un bon voyage car ils font cela pour une bonne cause:toujours ces maudites maladies orphelines.

Nous avons rencontré des pêcheurs curieux,assis sur un bout de caoutchouc et les jambes pendant dans l'eau et équipés de palmes et puis les petits artisans de la pêche à la ligne nous ont montré leurs prises dont un Sandre de plus de 6kg:quelle rencontre!!!

Alors oui,le voyage est beau et chaque jour est et reste une aventure à deux avec le pique nique du midi fait de carottes (ça rend aimable) et de fruits mais il y a aussi les nombreux arrêts pour "découvrir" la France profonde,son patrimoine,sa nature si généreuse et sauvage.Vous ne pouvez pas savoir le plaisir que l'on a en découvrant un coin sauvage pour s'assoir,manger une banane,regarder et échanger,tout ceci toujours au cours d'un effort conséquent car l'équipage faisait 220 kg et il faut les tirer.Alors,la météo,les incidents sont anecdotiques et la vie politique,les informations sont complétement oubliées:on vit dans un monde qui tout à coup n'est plus le même,étant loin du parisianisme bobcratique.

Et puis à La Baule il y avait les copains qui m'attendaient et avec qui nous avons festoyé et rigolé pendant 3 jours et l'un ne va pas sans l'autre:on a besoin de voir ses amis quand on a vécu une dizaine de jours seuls et un peu coupés du monde réel,même si la Loire et ses nombreux châteaux font partie de ce monde que l'homme a façonné depuis des siècles.

Chaque voyage où l'effort est le moteur et où la nature est la scène ressemble au rêve d'une nouvelle naissance quel que soit notre âge;le retour se fait toujours dans un état d'esprit où la déception n'a pas sa place,comme un petit enfant qui a gravi un rocher et qui est fier.

Alors oui,ce soir je suis fier de moi mais aussi de Claudine car tous ces voyages vécus ensemble ,s'ils forment la jeunesse,ils représentent aussi le ciment des souvenirs.

 

Le voyage ,comme l'amour,représente une tentative pour transformer un rêve en réalité.

P1200631

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain
commenter cet article

commentaires

claudine 29/05/2014 13:51


Que c'est agréable de vous suivre le long de la Loire !


Une petite Candice est née chez Jean-Antoine et Julie ,le 11 Mai .


Amitiés à vous deux ? Claudine

Jocelyne 27/05/2014 07:58


Je suis admirative par de périple effectué dans ma douce région et vous félicite, tous les deux, de ce bel exploit.J'ai, bien sûr, reconnu plein d'endroits de mon enfance , les bords de Loire où
mon père aimait pêchait dans sa barque à fond plat, ces bancs de sable où nous allions pique-niquer, la fameuse place Plumereau à Tours qui était un centre de ralliement des jeunes étudiants, les
sorties en vélo autour de randonnées à théme : châteaux publis ou privés,  sorties champignons etc.., les ballades en forêt d'Amboise et sa pagode de Chanteloup.


Merci d'avoir partagé ces merveilleux moments qui m'ont fait revivre ma jeunesse !!

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju