Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 20:24

L'épisode de la condamnation du papa qui a donné la fessée à son fils m'inspire.Né en 1946, j'ai eu la chance de traverser une des périodes les plus fastes de l'histoire mais aussi une période pendant laquelle on a vu se déliter l'autorité.

Tout permettre à ses enfants ne leur rend pas service comme d'ailleurs le fait de les défendre bec et ongles par exemple pendant la période scolaire.

Je ne vais pas vous raconter ma vie et dire que c'était mieux avant mais je voudrai vous donner 2 exemples:

tout d'abord le mien:mes parents étaient modernes et j'ai pu faire à peu près tout ce que j'ai voulu mais à une seule condition : celle de travailler à l'école et d'être poli.Je suis parti en Angleterre , main dans la main avec ma soeur, à l'âge de 14 ans,avec un billet pour traverser la Manche,sans adresse et avec peu d'argent.Vous voyez que la permissivité de mes parents était au zénith , mais c'était une autre époque.Mais je vais aussi vous montrer comment se passait l'école ainsi que le bulletin scolaire.J'ai retrouvé mon livret scolaire de CE2 qui m'a vraiment beaucoup amusé.

Je vous met quelques photocopies de mon livret scolaire;vous pouvez voir que j'étais premier au début(en octobre)puis cela se dégrade ,deuxième puis troisième puis septième et  ma Maman inscrit alors sur le livret qu'elle va me punir sévérement; le mois d'après j'étais redevenu premier.La séquence va se répéter sur tous mes livrets scolaires et je remercie mes parents pour leur autorité et les punitions qui m'ont remis les idées en place.(vous remarquerez mes notes de conduite)

Regardez !! attention,on ne rit pas !!

Numeriser.jpeg

Numériser 2

Numériser 3

Ces 3 photocopies sont révélatrices, de moi bien sûr et mon esprit dissipé,mais aussi de l'importance de l'autorité et de l'éducation des parents ,ce qui va à vau-l'eau de nos jours.Chahuter,faire des farces, OUI, mais manquer de respect aux autres,NON,mes chers parents n'auraient pas supporté.

Le deuxième exemple vient de mon fils que j'avais emmené en Allemagne voir un vieux copain rencontré en Angleterre.Il avait 2 enfants à qui tout était permis et ils étaient devenus des esclaves.Au retour,mon fils qui était pourtant taquin (il avait 10 ans) me fit remarquer qu'il ne pourrait pas supporter ce genre d'enfants "rois".

Ces 2 exemples illustrent l'évolution de notre société.Nous avons vécu une période très autoritaire,sans doute trop autoritaire ( je me souviens des tornioles pris par les pions du lycée et croyez moi,pour un gamin de 11 ans qui ne rentrait chez lui que tous les 15 jours c'était dur) et puis il y a eût 2 événements importants:  MAI 68 et Françoise Dolto.Et ,insidieusement,la permissivité est entrée dans notre société,avec des parents protégeant leur progéniture et on est passé ainsi à l'enfant roi,l'enfant qui,quelquefois,terrorise les familles.Il y eût ensuite la crise et la perte de l'ascenseur social qui fit que les parents ont peur que leurs enfants fassent moins bien qu'eux ,alors ils pratiquent la protection à outrance et le coocooning.

Je comprend tout cela ,il faut que les enfants s'envolent et se frottent aux adultes et aux copains,qu'ils découvrent la vie,qu'ils s'agitent,qu'ils fassent des expériences,mais tout doit être fait dans un cadre : celui de l'éducation qui permet la vie en société qu'elle soit professionnelle ou familiale.

En réalité, Autorité,Permissivité et Education peuvent aller de pair et même doivent aller de pair pour que nos enfants et petits enfants puissent trouver leurs marques,en sachant où est la ligne rouge à ne pas franchir,tout en croquant la vie à pleines dents.L'autorité seule et arbitraire est à proscrire mais si elle se fait dans l'explication,elle est acceptée et elle est salutaire.A l'inverse trop de permissivité dénature les obligations du rapport humain mais dans tous les cas il doit y avoir un dénominateur commun : l'éducation des parents.

 

Rien de rehausse l'autorité mieux que le silence, splendeur et refuge des faibles.

 

                         Charles de Gaulle

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju