Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 01:23

d0b08884.gif

J'ai toujours pensé que la plus belle chose que ma maman m'ait laissé étaient mes mollets.Ils m'ont porté et je dirai même transporté pendant 68 ans à peu près partout,à pied,en courant,en vélo,en tandem,en haut des montagnes,en ski de fond et de pistes,en raquettes .... et mes mollets je les ai oublié,méprisé,je ne les ai jamais remercié car je trouvais cela naturel.Tu parles.... c'est maintenant que j'en ai un qui ressemble à Quasimodo et qui vacille que je reconnais enfin leur utilité.Quelle ingratitude!

Beaucoup d'entre vous vont dire que je déraille; pas du tout ! j'écris cela pour vous faire comprendre combien on trouve naturelle la locomotion quotidienne mais sans avoir le respect pour ce qui nous rend tant service en les chouchoutant,en les remerciant et en reconnaissant leur mérite:nos jambes .

Le corps est sans doute un TOUT mais chacun d'entre nous a des points forts et des points faibles.Il faut donc reconnaitre les point forts et les remercier et développer les point faibles pour les rendre meilleurs.C'est comme avec le cerveau,qui a ses caractères,ses qualités et aussi ses défauts.C'est quand on a besoin des défauts qu'on en reconnait les qualités!!

Alors oui,mon mollet a été massacré pour la bonne cause et je le regarde d'un air attendri,comme on regarde un handicapé,mais je ne me résigne pas et ,avec l'aide de mon fidèle kiné (n'est-ce pas Lucho !!) je vais lui redonner une forme et surtout de la vigueur.

Ce discours ou plutôt cet article essaie de mettre en valeur le corps ,bien sûr,mais surtout essaie de vous montrer la reconnaissance que vous devriez avoir(et que je n'ai pas eu) envers ce qui vous meut (et non meuh!!) et qui a répondu à toutes les sollicitations ,souvent trop intenses,que vous lui avez demandé.Même si l’on n’a pas envie d’aller jusqu’à l’ascèse et son perfectionnement spirituel, un entretien minimum de notre enveloppe charnelle, et le refus de tout ce qui l’abîme prématurément, constituent le premier pas indispensable vers un mieux-vivre.Maltraiter son corps, c’est saboter le récepteur de nos sensations.

Alors,si vous voulez reconnaitre toutes les qualités de votre corps,asseyez-vous dans votre fauteuil,mettez une musique douce,respirez et faites de la méditation de type "pleine conscience " dont j'ai déjà parlé : ressentez l'air dans votre larynx puis dans vos poumons,vos doigts posés sur les bras du fauteuil,vos jambes (décroisées) vos plantes de pied sur le sol ,etc..etc.. et vous prendrez alors conscience que vous avez un corps,et qu'il faut le chouchouter.

Faites cela avant qu'il ne soit abîmé,cela vous évitera d'être surpris quand cela arrivera,car le corps est comme tous les éléments:il est friable.Sans aller jusqu'au culte du corps allez quand même jusqu'à le remercier.

Avoir un corps,c'est la grande menace pour l'esprit.

                  Marcel Proust

can1.gif

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju