Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 06:52

Avant mon article sur le Périgord,je vous livre tout d'abord l'article de la revue "science" tel que je l'ai découvert et je commenterai après:

Que vous soyez riches ou pauvres... Comment les revenus affectent les fonctions cognitivesc'est à dire parasitent votre cerveau et sa pensée.

"Les préoccupations des gens pauvres accaparent les ressources de leur cerveau et diminuent leur capacité de logique et de raisonnement, indique une équipe internationale de chercheurs dans une étude publiée dans « Science »

LA PÉNURIE d’argent et ses conséquences mobilisent tellement d’énergie cérébrale chez les gens pauvres que ceux-ci ont moins de capacité intellectuelle à consacrer aux autres domaines de leur vie, déclarent des économistes et des psychologues d’universités britannique, canadienne et américaine qui ont effectué deux études complémentaires pour arriver à ce résultat. Dans la première étude, les chercheurs ont sélectionné 400 personnes fréquentant un centre commercial dans le New Jersey. Le revenu moyen de ces sujets était de 70 000 dollars (53 000 euros) par an et le revenu le plus bas de 20 000 dollars (15 000 euros) par an. Ces individus ont été répartis en deux groupes « pauvres » ou « riches » en fonction de leurs revenus. Les chercheurs leur ont ensuite soumis des scénarios concernant des problèmes financiers. Il s’agissait, par exemple, de prendre une décision dans le cas d’une réparation inattendue à faire à une voiture : paieraient-ils tout, emprunteraient-ils de l’argent ou repousseraient-ils la réparation à une date future ?

Dans un scénario « difficile », la réparation coûtait cher, 1 500 dollars (1 100 euros) ; dans un scénario « facile » la réparation ne coûtait que 150 dollars (110 euros).

Pendant que les participants réfléchissaient aux différentes options proposées, ils ont été soumis à deux séries de tests indépendants destinées à mesurer leurs fonctions cognitives. Baisse du QI de 13 points. Les groupes « pauvres » et « riches » exposés au scénario « facile », ont obtenu des résultats bons et équivalents aux tests de cognition. Mais lorsqu’ils ont été confrontés au scénario le plus coûteux, les « pauvres » ont atteint des scores beaucoup moins bons, tandis que les « riches » n’ont pas été affectés. Pour mesurer l’influence de la pauvreté dans un contexte naturel, les chercheurs se sont aussi intéressés, dans le cadre de la seconde étude, à 464 cultivateurs indiens. Pour ces fermiers, la récolte annuelle représente 60 % des revenus et n’a lieu qu’une fois par an. Ils sont donc riches après la récolte mais pauvres avant. Chaque cultivateur a été soumis aux tests de cognition avant et après la récolte. Ils ont obtenu de meilleurs résultats après la récolte qu’avant. En moyenne, un individu préoccupé par des problèmes d’argent a montré une baisse des fonctions cognitives équivalentes à une baisse de QI de 13 points ou à la perte d’une nuit entière de sommeil. Les chercheurs en concluent que la fonction cognitive est affectée par l’effort constant nécessaire pour faire face aux effets immédiats du manque d’argent que sont les privations et les emprunts. Cela laisse peu de ressources cognitives disponibles pour les autres activités de la vie, éducation, formation professionnelle et même gestion du temps. En conséquence, affirment-ils, les personnes avec des ressources financières limitées ont plus de risque de commettre des erreurs, de prendre de mauvaises décisions et de ne pas considérer les voies qui pourraient leur permettre de sortir de la pauvreté. Eldar Shafir, professeur de psychologie à l’université de Princeton, et l’un des auteurs de l’enquête, indique au Quotidien : « La révélation la plus profonde de cette étude est qu’elle constitue une indication assez claire que n’importe qui d’entre nous pourrait être affecté de la même manière dans une situation de pauvreté… Ces personnes sont capables de réussir. Ce n’est pas à cause de qui elles sont, c’est le fait de vivre dans la pauvreté. » Réduire les demandes cognitives comme on réduit les impôts. Pour remédier à cette situation les chercheurs suggèrent de réduire les demandes cognitives faites aux pauvres de la même façon que l’on réduit leurs impôts : simplifier leurs démarches, tolérer un retard ou une absence occasionnelle, rendre la garde d’enfants plus facile… « Un médecin, conseille Eldar Shafir, ne devrait pas imposer plus que le minimum au patient pauvre, il devrait préférer un médicament à prise quotidienne à celui qui doit être pris plusieurs fois par jour, envoyer des rappels pour les rendez-vous, etc. » Enfin, les chercheurs arguent que les effets de la pénurie monétaire ne sont pas un phénomène isolé. Tout déficit de temps, de rapports sociaux ou même de calories affectant les besoins des personnes, consomme de la « bande passante » qui pourrait être utilisée dans d’autres secteurs de la vie. "

 

Ceci ne fait que renforcer l'idée que j'en ai  lors de mes consultations à "Médecins du Monde" .Voir tous ces pauvres êtres se débattre pour survivre,les voir dans quelles difficultés on les met en demandant un papier,une adresse ou tout autre demande pourtant simple,confirme les tests ci-dessus.Le choc de simplification demandé pour les entreprises devrait aussi être appliqué aux formalités administratives. Vous avez sans doute tous été agacés par le côté tâtillon des services de l'administration ou de votre banque ; cela vous a inquiété certainement alors imaginez le parasitage de quelqu'un qui n'a plus de repère,pas de classement ou rangement.Dans ce cas les problèmes deviennent une Obsession qui les parasite de façon permanente.

 

Faute d'argent,c'est douleur non pareille.

 

                   Rabelais

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju