Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:57

Je l'ai rencontré à l'INSEP de Paris ,près du bois de Vincennes.Nous attendions tous les deux quelqu'un,dans la même pièce,et nous avions le nez dans un journal.Quand je l'ai reconnu,j'ai frissonné et mon coeur s'est accéléré.C'était en 2002 et il avait déjà 81 ans.Je n'ai pu m'empêcher d'attaquer la conversation en disant : " vous êtes bien monsieur Mimoun ?" et là,j'ai déclenché une mécanique ,un débit de paroles sensées,avec cette petite voix et cet accent qui le caractérisaient:

"et oui je suis Mimoun,j'ai 81 ans et je cours tous les jours dix kilomètres"

Je lui ai alors dit que j'étais un modeste coureur de marathon et il m'a répondu du tac au tac qu'il n'existait pas de "modestes" coureurs de marathon car pour lui,il y avait les marathonniens et il y avaient les autres.

Je me suis pincé car j'étais en conversation avec le champion olympique de Melbourne de 1956 et la sympathie fut immédiate .Car Alain Mimoun est toujours resté très accessible et très ouvert:l'antithèse d'une star que sont devenus les sportifs d'aujourd'hui.Mes impressions sur le marathon étaient les mêmes que les siennes.Je l'ai écouté comme certains écoutent le Messie.

Sa victoire olympique était son premier marathon ; il a connu le mur du 30ième km avec une défaillance qu'il a réussi à gérer en s'insultant et en se traitant de "mauviette" comme il m'a dit;il avait 36 ans et venait de connaître la gloire.

Mimoun m'a dit qu'il avait 2 dieux : la course à pied ,bien sûr mais également le Général de Gaulle.

Je suis revenu chez moi ému par cette rencontre.Bien entendu sa mort m'a rappelé ce souvenir,le souvenir d'un être sensible,dont la finalité du sport n'était pas l'argent mais d'un grand serviteur de la France puisqu'il a été blessé en 1944 en Italie et sa jambe martyrisée n'a été sauvée que par la rencontre avec un chirurgien inspiré,le souvenir d'un homme qui discutait il y a 10 ans avec moi comme avec un copain et dont on sentait à 81 ans encore la passion du sport.

Bye bye Monsieur Mimoun.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain - dans alain.sage
commenter cet article

commentaires

M-ILLUMINO-D-IMMENSO 30/06/2013 22:34


C'est un très beau et émouvant souvenir !

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju