Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 09:27

J'ai toujours eu une passion pour le potager. Cela doit me venir de mon père qui y passait beaucoup de temps
Nombre de jardiniers ne sont jamais contents. Pis encore, ils sont devenus esclaves de leur passion. Il ne suffit donc pas de jardiner pour trouver luxe, calme et volupté ? Fort heureusement, la réponse est oui. Mais à une condition : que l’on décide de se libérer de l’exigence irréalisable de la perfection. Il faut donc avoir des rituels:
On commence donc par jurer solennellement sur la tête de sa salade préférée de se promener au moins deux fois par jour les mains vides (couteaux et sécateurs restent au vestiaire) sans jamais se baisser pour ramasser une feuille morte,  sans jamais retirer une herbe, etc. On fait serment, puis on passe à l’exécution.
Ne croyez pas que ce genre de militantisme soit à la portée de n’importe qui. Eprouver une admiration satisfaite en contemplant l’œuvre accomplie, si modeste soit-elle, demande beaucoup d’effort. Il faut, pendant l’exercice, apprendre à admirer sans pâlir d’envie les camélias de la  voisine, passer sans les voir les herbes qui envahissent les salades , éviter du regard les limaces qui se régalent dans votre potager , ignorer superbement les touffes de gazon qui poussent là où l’on ne veut absolument pas d’elles (parmi les rosiers, par exemple ),traiter par le dédain les énormes découpes qui signalent l’arrivée de cétoines  dans le tendre feuillage des rosiers . En ai-je dit assez ?
Après cela, quand s’achève, dans le calme, la petite balade, il reste à se mettre au travail pour corriger ce qui ne va pas, courir sus aux cétoines, mettre l'anti-limace ou caqueter du sécateur (clac ! clac !) sans retenue aucune.
Loin du monde
Le jardin dresse un rempart entre moi et les contrariétés, les sollicitations, les encombrements de tout ordre qui sont le lot inévitable de l’existence. A la place qu’habituellement occupent dans mon esprit quelques préoccupations envahissantes, s’installe un sentiment de détachement somptueux, un luxe rare. Je suis bien.
Quand j'étais en exercice , alors que j'avais peu de temps le midi , pour rien au monde je n'aurai raté cette vue extraordinaire de mes salades , de mes échalottes , de mes oignons , de mes radis "faisant route" au printemps. Ah , "faire route" , beaucoup ne connaissent pas cette expression typique des jardiniers .Que dire de l'extase éprouvée devant les délicates fleurs d'abricotiers? Tous ceux qui n'ont pas connu ces joies simples , ce bonheur de la terre ont certainement un manque , mais ils ne le savent pas.Le jardin est un compagnon d'intimité.
Jardiner , seul , un matin  de printemps est un bonheur sans pareil , un moment d'introspection , d'analyse sur ce que je pense être et sur ce que je peux devenir , mais aussi sur la difficile condition des citadins , habitant des HLM et qui travaillent en usine. Quel luxe pour moi , même si ce luxe ne  coûte que quelques paquets de graines.
Alors , mes amis , tous à semis!!!
Voici une des quatre parcelles de mon royaume.Tout est en avance.Bien sûr j'ai mis quelques abris.Tricheur???


Un jardin , même tout petit , c'est la porte du paradis

          Marie Angel (vivre avec les fleurs)

   

   

Partager cet article

Repost0

commentaires

le-jardin-de-juliette.over-blog.com 03/04/2010 09:35



Bonjour,


Pour moi aussi, le jardin potager est un rempart à tout le reste...


J'ai bien eu qq expériences de potager, mais je ne m'y interessais que superficiellement. Et puis suite à un Xème déménagement, et tout ce qui en découle, j'ai eu envie d'avoir mon "Tara" à moi!
Depuis le 28 février, j'ai en ma possession un jardin familial, je découvre sa vie, son fonctionnement et les travaux à y faire et je me régale... A bientôt!



marie 19/03/2010 21:25


dans un jardin, on respire le bonheur, celui de voir tout pousser,
que la nature est belle, 
respectons au mieux toute vie autour de nous quelle qu'elle soit,
soyez comblé,
bien à vous et à vos proches,
marie


Alai-anjalika 24/03/2008 12:14

Bonjour!!!depuis le temps que je te croise chez Chrisalain, je profite de ce jour férié pour faire une tournée de quelques  blogs!!Le jardin, il n'y a que ça de vrai!!! J'aimerai bien y passer plus de temps et quel plaisir de récolter ses légumes, ses fruits. Il n'y a pas que la récolte, mais le plaisir qu'on éprouve à voir pousser, à être avec la nature.Bon lundi de Pâques

noel 25/04/2007 06:12

il ne faut pas oublier le mal aux reins lorsque tu as fini,mais apres quelques instants de repos tu te sent bien,et te dire oui j'exsiste d'autres n'ont pas eu cette chance à mon âge.

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju