Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 09:01
Nous fûmes une cinquantaine à assisté hier à une conférence sur l'arrivée les Protestants et les Vaudois sur le territoire de Puget . Très instructif.
Voici quelques repères pour mes amis du Nord qui ne savent pas forcément que nous vivons à Puget dans le berceau des Vaudois.

C'est à Lyon, au 12e siècle, que débute l'épopée des Vaudois. Un riche marchand Pierre Valdo, outré de la magnificence du clergé, donne ses biens aux pauvres et part sur les chemins se consacrer à la prédication de l'évangile. Il fait des disciples dans le Midi de la France, dans les Alpes, en Italie : le valdéisme est né.
Très vite, l'Eglise jette l'anathème sur les Vaudois, qui prônent la pauvreté, la modestie, le travail.... Ceux-ci forment une communauté éclatée. Trois grands groupes se dessinent : dans les Alpes, l'Italie du Sud et en Luberon. La communauté vaudoise du Luberon, peut-être présente dès l'origine du valdéisme est à coup sûr grossie par les flots d'immigrés piémontais et dauphinois qui, fuyant les persécutions, affluent à la fin du 15e et au début du 16 siècle. On les trouve surtout à Murs, Roquefure, Gignac, Joucas, Lourmarin, Cabrières d'Aigues, Mérindol, La Motte d'Aigues, St-Martin de la Brasque, Peypin d'Aigues et Villelaure.

L'inquisition débute à Apt.

En 1532, un incident mit le feu aux poudres entre Catholiques et Vaudois. Des soldats catholiques importunent de jeunes Vaudoises, les pères de celles-ci s'interposent : ils sont emprisonnés. Un véritable commando de Vaudois, sous la conduite d'Eustache Maron, les délivre avant de prendre le maquis. Le Parlement de Provence lance alors contre les Vaudois un avis d'expulsion, et d'arrestation contre 450 réputés les plus dangereux. Les Vaudois sont de plus en plus nombreux à prendre le maquis.Après diverses péripéties plus ou moins sanglantes, en 1540, le Parlement prend un nouvel arrêt : il ordonne que soient brûlés sur le bûcher les Vaudois de Mérindol (près de Puget), et le village rasé. Le baron Meynier d'Oppède prend la tête de la répression. Avec lui, 6.000 hommes se préparent à la curée, une soldatesque avide de vols, de viols et de tuerie.
Devant la colonne en marche, les Vaudois s'enfuient. En vain. Le 16 avril 1644 commence le massacre. Loin de s'en tenir au seul village de Mérindol, le soldats s'en prennent à tout ce qui se trouve sur leur passage, sans trop regarder à la religion.
En vallée d'Aygues, Cabrières, la Motte, Peypin et Saint-Martin-de-la-Brasque sont tour à tour pillés et incendiés. Dans les bois, la chasse à l'homme s'organise. On tue, on viole, on torture ; des prisonniers sont pris pour être envoyés aux galères.

Puis les Vaudois du Nord du Luberon sont systématiquement massacrés.

Combien de Vaudois périrent durant ces journées ? Des milliers sans doute. Le valdéisme du Luberon ne s'en relèvera pas. Ceux qui n'ont pas été exterminés se sont enfuis, vers les Alpes et l'Italie.

J'ai  retenu que notre village était désert jusqu'en 1540 (en témoigne les archives départementales) et que l'on fit venir des agriculteurs en 1545. Tous les habitants de Puget venaient des  territoires alentours et des Alpes.

Aujourd'hui il en est de même , 95% des Pugétains viennent d'ailleurs et dans l'assistance il y avait des habitants de Puget originaires de toute la France mais venant également de Belgique , des Pays Bas , d'Ecosse , des Etats Unis , de Suisse d'Allemagne , et même d'Australie !
Ce qui fait de notre village un vrai village du Monde.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju