Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 11:51
Nos parents sont souvent un modèle pour nous. Ce modèle peut être social , philosophique , politique , mais aussi familial , relationnel , sportif et quelquefois religieux.
Quand on est petit , ils représentent l'amour et l'autorité . Ce sont des guides  qui nous enseignent les bases de la vie : apprendre à marcher , à faire du vélo , à bien se tenir à table , à ranger , avec une relation amoureuse indiscutable.
Les relations deviennent un peu plus difficile avec l'école. Les parents ont une mission : la réussite scolaire et l'ascenseur social. Ceci est encore bien plus valable de nos jours , le spectre du chômage planant sur nous comme une chape de plomb.Les parents savent tous que la réussite sociale , l'épanouissement d'un esprit cultivé passe par l'école , en dehors des autodidactes. Ils ont une certaine pression qu'ils transmettent à leurs enfants . Ceci sera valable pour tout le parcours scolaire , allant en s'accentuant jusqu'au fameux baccalauréat . Ensuite l'ado étant devenu un adulte , la confiance s'installe  ou essaie de s'installer entre les deux parties .
Les relations se tendent à l'adolescence , la représentation de l'autorité que sont les parents s'émoussant et le vent de liberté et de contestation de la société rôdant autour de la puberté.
La fille devient femme et le garçon qui se cherche encore un peu va suivre le même chemin.
Les conflits apparaissent , scolaires , mais aussi familiaux , le modèle de la famille et de la société idéale étant recherché par l'ado et n'étant pas souvent celui des parents.
Puis , après avoir trouvé son chemin social , ce jeune adulte évolue vers sa vie personnelle et quelquefois familiale.Les parents sont un peu oubliés , en tous cas momentanément.
L'idéal est qu'ils restent un guide par leur expérience . En réalité les chemins divergent .
Jusqu'où ?
J'ai eu personnellement beaucoup de difficultés à voir partir mon père à 77 ans , en pleine forme, du jour au lendemain, sans lui avoir rendu tout ce qu'il m'avait donné.C'est encore difficile 10 ans après.Je n'ai pas eu la même sensation avec ma mère car elle avait 85 ans , et les vacances qu'on avait passé ensemble à Puget m'avaient apaisé.
Sans aucune étude , Mon père en avait bavé et sa vie n'a pas été une promenade tranquille. Mais il est parti en me laissant un sentiment de bonté et de générosité , envers sa famille , ses voisins , les "vieux" du village.J'ai oublié tout le reste .La résilience de Cyrulnik a bien fonctionné.

Montherlant a dit cette phrase que je reprend à mon compte:" chacun est devenu tout à fait soi-même que le jour où ses parents sont morts"
J'ajouterai : malheureusement

                                             

Partager cet article

Repost0

commentaires

nicole sanson 25/03/2007 21:10

C'est avec plaisir que je viens de lire l'article "les parents" ; je ne vais pas plagier ce qui a été écrit ; à l'aube de ma retraite , les idées exprimées dans cet article rejoignent les miennes ; en ce qui concerne les enfants et la façon de"les faire grandir" le mieux possible , je me contenterai d'ajouter une phrase que je viens de lire( en anglais : sorry but as an English teacher, reading in English is part of what I enjoy doing )
CHILDREN AREN T COLOURING BOOKS .YOU DON T GET TO FILL THEM WITH YOUR FAVOURITE COLOURS .
C'est bien le plus difficile ; les enfants ne sont pas des livres de coloriage ; le tout est de réusir à trouver les couleurs justes à leur donner ;
Cette phrase est dans le livre de Khaled Hosseini : The kite runner qui enfcs est je crois traduit sous le titre LES CERFS VOLANTS DE KHABOUL ;
 
 

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju