Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 09:50


Un murmure arrive à mes oreilles et gagne tout le Luberon : les moulins à huile ouvrent leurs portes.
Aussitôt  , c'est le branle-bas dans la campagne. En effet tous les particuliers ont leurs oliviers , essayant au minimum d'avoir leur consommation de l'année.Certains , comme moi , cueillent à la main , d'autres avec des peignes .
C'est un moment important dans notre région , comme une cérémonie , un rituel annuel , un peu comme les vendanges . C'est aussi un repaire saisonnier : nous allons entrer dans une saison ou les journées sont ensoleillées  avec les repas pris sur la terrasse et les nuits froides et étoilées imposant une petite flambée.
J'aime cueillir les olives , toucher ce petit fruit un peu gras , vert ou déjà un peu mûr , se cachant dans ce feuillage si léger qui frémit à la moindre brise . Sans doute cet amour pour l'olivier n'est pas étranger au fait qu'il soit le symbole de la paix . Mais comment ne pas aimer ces champs , d'un vert si changeant au gré du vent , qui agrémente notre Luberon.
Cette année j'ai trouvé de la main d'oeuvre bon marché pour m'aider , comme vous pouvez le constater sur la photo. Ma petite fille avait à coeur de remplir sa caisse plus vite que moi. Mon petit fils était moins assidû mais il ajoutait quelques cailloux .Il ne me reste plus qu'à aller au moulin , ressentir l'agitation qui gagne  notre Provence et goûter ma nouvelle huile.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Picard Brigitte 04/11/2008 21:02

14 années que je suis à Manosque et je ne connaissais pas ce rituel pourtant évident. Vous me donnez vraiment envie d'aller dans un moulin même si je n'ai pas d'olives à presser. Je pourrai toujours avec bonheur humer le parfum de celles des autres..

gueit 29/11/2006 18:42

La cueillette des olives une année comme celle que nous vivons ça peut être passionnant surtout avec l'aide de tes "pitchouns" mais où en es tu aujourd'hui des "olivades" Est ce que l'huile est bonne et surtout as tu bien profité de l'odeur. D'abord de l'odeur du moulin et ensuite de l'odeur de l'huile nouvelle dans une soupe de légumes, dans une salade verte (sans vinaigre ou autres) ou sans une salade de légumes secs. Personnellement je trouve que cette odeur est très particulière des olivades ; on ne la sent que dans la chaleur doucâtre du moulin et seulement les premiers jours à l'utilisation de l'huile nouvelle ; elle se perd ensuite pour ne laisser aux amateurs que nous sommes que son goût certes incontournable dans une bonne salade à l'ail. Voilà ma pensée du jour. Bises, à plus........  Roselyne G

chantal 05/11/2006 19:00

ce n'est que du bonheur à l'état pur, mais le bonheur est un astre volage, qui s'enfuit à l'appel de bien des rendez-vous, quand on croit qu'il est loin, il est là tout près de nous, alors continues de nous faire redécouvrir les moments simples de la vie , c'est si bon biz chantal   

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju