Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 13:10
a grippe A (H1N1) livre peu à peu ses secrets. Comme on le voit en ces premiers jours de juillet, sa propagation dans l’hémisphère Nord ne semble nullement affectée par la montée des températures comme on l’observe au cours de la grippe saisonnière et comme cela avait été le cas lors de la grande pandémie de grippe espagnole en 1918.
Avant toute chose il faut savoir que la complication principale de la grippe H1N1 est la pneumopathie (anciennement appellée pneumonie)

En ce qui concerne les formes graves, nous en savons plus aujourd’hui avec la publication par une équipe américano-mexicaine dans le New England Journal of Medicine d’une étude épidémiologique sur les premiers cas sévères survenus au Mexique au début du printemps avant même que le virus ne soit isolé en Californie . 

Du 24 mars au 29 avril 2009, 2 155 cas de pneumopathies graves ont été rapportés au ministère de la santé mexicain ce qui correspondait à une très forte augmentation de la fréquence de ce type de pathologies. Durant la même période 2 582 prélèvements nasopharyngés se sont révélés positifs pour le virus A (H1N1) ce qui laisse penser qu’un très grand pourcentage de ces pneumopathies sévères était lié au nouveau virus .

Ces pneumopathies grippales graves frappaient des populations très différentes par rapport à  la grippe saisonnière. Alors qu’au cours des épidémies de grippe des hivers 2005 à 2008, les tranches d’âge les plus touchées par les pneumopathies graves étaient les enfants de moins de 4 ans et les sujets de plus de 65 ans, lors de ce début de pandémie le pic de fréquence des formes sévères a été observé entre 25 et 44 ans. Ainsi, par exemple si les sujets de plus de 75 ans représentent habituellement 51 % des décès par pneumopathie au cours des épidémies de grippe saisonnière, ils ne comptent plus ici que pour 5 % des morts

Ces données confirment donc celles recueillies aux Etats-Unis il y a quelques semaines sur les premiers cas graves de grippe A (H1N1). 

Pour les auteurs, cette relative immunité des sujets de plus de 60 ans s’explique probablement par un contact préalable avec un virus A (H1N1) qui circulait dans la population avant l’épisode pandémique de 1957 lié à un virus A (H2N2). 

Contrairement à ce qui était recommandé jusqu’ici, les sujets jeunes (et non les plus de 65 ans) devront donc être vaccinés en priorité lorsque nous disposerons d’un vaccin, c'est-à-dire probablement cet automne à condition que le virus ne mute pas (c'est à dire que son génôme ne change pas).Dans ce cas précis le vaccin deviendrait inefficace.

En résumé les personnes âgées ont sans doute déjà été en contact avec ce virus ,et sont donc immunisés,et tous les autres devront être vaccinés

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

MADELENAT Jean 30/08/2009 21:58

Le fait d'avoir été contaminé par le virus H1N1 nous immunise-t-il pour l'avenir? Ne peut-on pas rechuter? sauf mutation du virus, bien sûr.

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju