Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 18:01
Depuis 5 ans que je suis dans le sud , c'est la première fois que je vois autant d'humidité.J'ai l'impression d'être revenu dans ma Picardie natale.Le problème est que je n'ai plus l'habitude de la pluie , de l'air humide ,du tout mouillé, des phares en plein jour,des essuies glaces,du parapluie,et la seule solution que j'ai trouvé en dehors de mon jaccuzi est la couette , accompagnée d'un bon bouquin,ou d'une introspection sur mon parcours:
Ce que j'aurai dû faire , ce que j'aurai dû éviter de faire , la part d'amour et de reconnaissance que j'ai donné à mes parents,le manque d'informations recueillies sur leur jeunesse , leur rencontre , leurs difficultés , leur joies et leurs peines.
Ce que je n'ai pas donné à mes enfants, et tout ce que j'ai fait avec eux etc..etc..
Ce que je n'ai pas réussi à accomplir dans mon parcours , ce qui m'a rempli de joie,les sommets et les creux.
La couette ,cela me sert à faire le point puis à sombrer dans les bras de Morphée pendant quelque minutes qui retapent son homme.
Actuellement je suis dans le duel Houellbecq-BHL,et j'avoue que j'y prend du plaisir car j'ai l'impression de lire un livre écrit sous la couette!!!! tout en introspection et critique de soi.
Sous la couette j'attend le soleil qui ne saurait tarder , un bon coup de mistral étant nécessaire pour balayer tous ces nuages.
Je sais que nous sommes en déficit d'eau et que c'est nécessaire alors faisons le dos rond sous la couette , révassons , faisons le point ou regardons la pensée des autres au travers d'un bouquin.


Dans le deuil,dans le noir et le vide des rues
La Pluie;elle s'égoutte à travers nos remords
Comme les pleurs muets des choses disparues,
Comme les pleurs tombant de l'oeil fermé des morts,
Dans le deuil, dans le noir et le vide des rues!


                       Rodenbach


Partager cet article

Repost0

commentaires

Picard 04/11/2008 20:41

Que de questionnements..ça me fait gentiment sourire...et ça me fait penser à un ami que j'aime beaucoup, dont c'est d'ailleurs l'anniversaire aujourd'hui. Pour ma part, je tends à penser que les choses se sont passées comme elles devaient se passer et voilà tout...en fonction de ce que nous étions, de ce que les autres étaient, et du contexte extérieur. Pas de regrets, pas de remords, pas non plus de nostalgie...le présent est si riche et l'avenir est à bâtirJe n'ai pas spécialement envie d'en savoir davantage sur la jeunesse de mes parents et les circonstances de leur rencontre. Je crois que cette période leur appartient et il y'a ensuite eu tellement d'autres moments en commun, des moments en famille, souvent ordinaires, qui ont nourri mon quotidien et auxquels me référer si besoin est.Aujourd'hui je les vois peu mais je les ai souvent en ligne..et puis au delà de la présence physique, il y'a ce fil tendu..invisible..qui nous relie les uns aux autres.Bonne soirée.

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju