Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 09:09
J'ai été très frappé en voyant un film ancien et magnifique de voir une jeune fille écarter les bras  avec la laine tout autour et sa mère à côté qui faisait une pelote  .Avez-vous ce souvenir précis ? j'ai pratiqué cela avec ma mère qui était un véritable as du tricot.
Ce sont de vieux gestes ,disparus de nos jours  et qui nous rendent un peu nostalgiques. Nostalgie de notre jeunesse sans doute car pour le tricot la génération montante ne saura plus du tout ce que c'est et les pulls chinois envahiront les gondoles des magasins.
Pourquoi la société a t-elle tant évolué en si peu de temps.Il y a une véritable coupure dans notre tissu social et je pense que les personnes du baby-boom en sont la charnière..Je ne veux pas dire par là qu'avant c'était mieux.C'était autre chose et la vie était plus douce et moins trépidante.Il n'y avait pas ce besoin de consommation que l'on retrouve aujourd'hui.
De nos jours j'ai vraiment l'impression que , en dehors des plus pauvres , la consommation et l'achat restent un moyen de compenser certaines vies misérables.
Quand je parle de vies misérables je parle avant tout de la misère intellectuelle qui sévit de nos jours et la télévision en est en grande partie responsable.C'est le seul moyen égalitaire de culture avec l'école (encore que les niveaux des écoles soit très différents).Il faut encourager l'absence de pub sur la télé publique à condition qu'elle devienne un véritable vecteur de culture pour tous.La culture doit être attrayante , sous forme de jeux et de reportages pas ennuyeux et sobres.
C'est ce qui peut sauver la société en devenir.
Je reviens à ma laine après avoir déliré un peu ou philosophé sur notre société et le temps qui passe. Je suis pourtant un optimiste et je crois que les générations à venir s'adapteront mais ce qui est passé sera vite oublié et ceci est dommage.

Nous n'existons dans le présent que dans la mesure où nous mettons notre foi dans le futur.

                                Paul Auster



Partager cet article

Repost0

commentaires

laure tomas 18/09/2008 14:32

Ah, oui, combien de fois n'ai-je pas tenu l'échevau de laine pour ma grand-mère tricoteuse par excellence. Mais aussi mes filles connaissent encore ces gestes et j'ai pu leur transmettre la façon de rouler une pélotte pour qu'on puisse tirer le fil de l'intérieur.On trouve encore des échevaux, donc il doit y avoir encore des bras tendus pour aider à les dérouler.J'ai deux échevaux de fil de côton, très fin. Peut-être quelqu'un un peu nostalgique (et qui prend le temps de s'arrêter un peu) veut bien venir m'aider à faire ma pélotte... peut-être je me remettrais à faire de la dentelle !!!

Alain-anjalika 16/09/2008 22:06

Bonsoir Alain!Je souscris pleinement à ton analyse et c'est vrai dans tous les domaines. Récemment un restaurateur de disait la même chose au sujet de la cuisine.Tout va très vite, trop vite; même l'économie!Bonne soirée

marie 16/09/2008 19:19

Bonjour Alain,j'ai connu aussi cette belle période du tricot,peut-être au sein d'une commune les personnes les plus âgées seraient elles heureuses de transmettre leur savoir faire dans de nombreux domaines aux jeunes qui seraient intéressés ?ne serait ce pas une proposition à soumettre pour que tous les habitants vivent en bonne harmonie ?une bonne semaine à vous,marie

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju