Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 08:45

Comment ressort-on après 6 ans de captivité dans la jungle ?
C'est du cas psychologique  que je parle et non du fait divers récent.
Nous sommes tous prisonniers de nous-même mais la barrière physique qui limite son déplacement et sa parole , c'est autre chose.
Il est démontré que très vite le sujet prisonnier devient apathique et seul survivent  psychologiquement ceux qui restent cérébralement actifs.
Ce doit-êttre un long moment d'introspection de mise au point de soi-même mais aussi de son entourage et pour finir du monde et de l'existence d'un Dieu.
La rebellion permanente permet de tomber dans l'indifférence et l'abattement.C'est sans doute ce qui a sauvé la captive et qui a sauvé les différents otages allant d'Aubenas à Kauffman..Reprendre le cours de sa vie comme si rien ne s’était passé… Jean Paul Kauffmann n’a pu s’y résoudre. Il part donc à la recherche d’une nouvelle terre, d’un nouveau lieu de vie.Il est revenu brisé.N'oublions pas que son compagnon de cellule Seurat a été exécuté.Cela donnee à penser et à broyer du noir.Dans son dernier livre « La maison du retour »,  Jean-Paul Kauffmann évoque avec beaucoup de pudeur et de justesse son retour en France et l’existence qu’il voudra désormais y mener loin de l’agitation du monde et du commerce des hommes.
Souhaitons que les otages récemment libérés d'Ingrid Betancourt  aux  Américains et autres otages reviennent dans notre monde sans trop de cicatrices psychologiques.


La liberté jamqis ne mourut au fond des prisons

                               Maurice Druon

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alrisha 03/07/2008 21:37

Je crois qu'ils auront chacun ou chacune à leur manière, selon leur sensibilité des cicatrices psychologiques.Ingris Bétancourt a encore des enfants adolescents et doit encore beaucoup s'investir pour eux; elle ressentira peut-être moins que les autres les méfaits de sa captvité.Bonne fin de soirée Alain et à +

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju