Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 10:31
Gamin , j'ai été pêcheur à la ligne .J'aimais ces petits matins brumeux , dans la barque avec mon père.Un silence assourdissant nous envahissait et les petits poissons s'accumulaient dans notre vivier.Que dire du "vif" , petite ablette que l'on mettait , hameçonné , au bout de la ligne à brochet ?
Jamais un instant je ne me suis posé la question de savoir si un poisson pouvait souffir.
Plus tard j'ai appris qu'ils n'avaient pas de cortex et donc qu'ils n'avaient pas la même sensibilité que les hommes.
Et puis il y a quelque jours ,je me suis posé la question d'emmener mes petits enfants à la pêche!!!!!!!!!!!
J'ai donc fait des recherches avec internet et j'ai trouvé beaucoup d'expériences montrant que le poisson souffrait .
Un jour, Paul McCartney était à la pêche en train de remonter un poisson lorsque soudain : «Il y a eu un déclic en moi. En regardant ce poisson suffoquer, j’ai réalisé que sa vie lui était aussi importante que la mienne l’était pour moi.»Il devint végétarien.
Moi , j'adore le poisson , revenu à l'huile d'olive avec quelques herbes aromatiques.C'est donc très embêtant.
En France c'est surtout l'Ifremer de Brest qui étudie le stress des poissons.
Peu importe désormais les termes employés : les acteurs de la pisciculture, sont soucieux de connaître pour chaque espèce les bonnes pratiques (densité d’élevage, alimentation, etc.) puisque c’est dans leur intérêt. Les pêcheurs sont plus réticents, pour le moins. Faudra-t-il un jour euthanasier les poissons dès la sortie du chalut, au lieu de les laisser suffoquer sur le pont ? Faudra-t-il arrêter la pêche aux espèces des grands fonds (empereur, sabre, grenadier, siki) parce que la remontée brutale provoque une décompression qui leur fait éclater la vessie et surgir les yeux des orbites ? Déjà aux prises avec la raréfaction de la ressource et l’explosion du prix du gas-oil, l’industrie de la pêche semble rigoler rien qu’à l’idée qu’on veuille lui donner des cours sur le bien-être des poissons.
Je me fais du souci pour emmener mes petits enfants à la pêche à la truite.
Eux , sans doute nullement , comme moi quand j'était petit !!




La douleur d'un homme intelligent fait plus mal à voir que celle d'un imbécile (et d'un poisson....)

                                        Jules Renard

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju