Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 08:54
Sans être hypocrite je n'aime pas ce mot.Il me fait penser à nos animaux domestiques.Bien sûr ne sommes nous pas des animaux domestiques ?
J'ai été confronté à ce problème pendant ma vie professionnelle et j'ai toujours assez bien géré ce problème.
Il y a plusieurs cas:
le premier est celui de la personne en bout de course et qui souffre.Nous avons des médicaments suffisamment efficaces pour y remédier.Ces médicaments permettent à l'entourage de profiter du mourrant dans ses derniers instants dans des conditions apaisantes.Ils ont le temps de parler , de parler et toujours de parler.C'est très important.Quand on s'est tout dit ,on peut partir apaisé et l'entourage l'est également.
Plus complexe est le problème de la personne qui veut mourrir parce qu'elle a une maladie incurable et qu'elle ne se sent pas la force d'affronter la fin de vie.Je pense que l'entourage , le médecin généraliste , les psychologues doivent entourer le malade et l'accompagner:c'est difficile  mais pas impossible.
Au début de ma carrière je refusais systématiquement de dire au malade qu'il était en fin de vie,puis j'ai évolué et j'ai traité au cas par cas.Certaines personnes sont capables de l'entendre , d'autres pas du tout.Tout le problème est dans ce discernement.
Dans tous les cas nous avons tous accélerer la disparition de patients par la thérapeutique,mais un médecin est fait pour soigner et faire vivre les personnes et non pour les faire mourrir.
Maintenant je pense que pour certains cas on pourrait parler de "suicide médicalement assisté".
Il faudrait passer par une commission d'éthique,mais il faudra que la loi évolue.Certains cas comme celui narré dans les médias actuellement deviennent insupportables.

O la belle chose! pouvoir achever sa vie avant sa mort , tellement qu'il n'y ait plus rien à faire qu'à mourrir.

                (de la sagesse)  Pierre Charron

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alrisha 14/03/2008 10:53

Tes propos sont justes, plein d'humanité et réconfortants. Le respect, une très grande écoute et agir en équipe, d'un commun accord avec le malade, sa famille et l'équipe médicale.Pour ma part, nous étions dans le même cas pour ma mère en fin de vie. Le médecin du centre hospitalier a sû nous écouter. Mais, quel dilèmme !Bonne fin de journée Alain

chantal 14/03/2008 09:58

Le respect, le respect de la vie mais aussi de la mort , la tolérence mais aussi l'écoute, sachons entendre ce que l'autre à nous dire .La souffrance dans le monde est intolérable mais elle se trouve aussi derrière notre porte . Il faut tenter de se mettre à la place de l'autre mais ne pas violer ses souhaits et respecter ses choix  .Pourquoi, certains pays y arrivent ? c'est vrai qu'il faut avoir une certaine liberté d'esprit  et aller au delà .  

Laure 14/03/2008 09:48

Pierre Charron dit tellement juste. Quelle belle citation.Je l'ai copié et affiché pour me la rappeler chaque jour.

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju