Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 09:35
Etes-vous Freudien  ou Kantien?
L'utilté de la psychanalyse et indiscutable pour les psychoses endogènes .(la souffrance du passé qui n'a pas su faire sa résilence)
Lors de mon exercice médical , j'avais l'habitude de comparer la psychanalyse à l'exploration d'une grande malle , celle de notre cerveau ,et d'y sortir un à un les objets que nous y avons enfoui tout le long de notre existence.
Au début c'est assez facile car on a tendance à sortir les souvenirs agréables , puis cela se complique car il y a des souvenirs que l'on a littéralement enterré dans la malle , recouverts et que l'on ne veut pas entendre parler ni les évoquer , surtout devant une tierce personne:le thérapeute.
C'est quand on a vidé toute la malle , tous les souvenirs , en les exprimant oralement que l'on peut commencer à aller mieux.C'est un exercice douloureux car il fait remonter à la surface la douleur de l'enfance  ou de l'adolescence , mais c'est un mal nécessaire.Nécessaire  pour continuer une vie en dehors de la souffrance morale.
Rappelons que la souffrance morale est beaucoup plus insupportable que la souffrance physique puisque le suicide n'existe pratiquement pas pour les maux du corps quels qu'ils soient mais que c'est  la première cause de mortalité chez les adolescents .(dépressions)
Les thérapies comportementales prennent de plus en plus de place en psychiatrie (on habitue progressivement les personnes à être mis en face de leurs phobies) mais la psychanalyse tient encore une place très importante.150px-Sigmund_Freud-loc.jpg

La psychanalyse par elle même n'est ni pour ni contre les religions.C'est l'instrument impartial qui peut servir au clergé comme au monde laïque lorsqu'il n'est utilisé que pour libérer les gens de leur souffrance.

                                                                                Sigmund Freud

Partager cet article

Repost0

commentaires

chrisalain 27/01/2008 17:35

et parfois que c'est difficile! mal etre encore pire qu'avant de commencer ...mais progressivement le bien etre apparait....à condition de trouver le bon therapeute

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju