Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 07:49

L'âge ne fait perdre le rythme qu'à ceux qui n'ont jamais eu le courage d'avancer tout seuls

 

                                     Paulo Coelho

Philosophie du troisième âgePhilosophie du troisième âge
Philosophie du troisième âgePhilosophie du troisième âge

Tout d'abord ,ceci est un article personnel et qui n'engage que moi.

J'ai donc 73 ans et je me souviens,lors de mes 70 ans et d'un voyage en Norvège,j'ai,pour la première fois rencontré une jeune fille dans un bus norvégien qui s'est levée et m'a cédé sa place.Cela a été le premier jour du reste de ma vie, le premier jour où j'ai compris que j'étais vieux ou plutôt que les autres me voyaient vieux.Un vrai coup de bambou !!!

Parce que moi,mes amis,mon défaut, (mais est-ce un défaut ?)j'ai toujours l'impression d'avoir 20 ans , de vivre à 100 à l'heure,de vouloir tout savoir,tout diriger,tout apprendre,tout comprendre ..., peut être pour ne pas avoir la sensation d'être mis au banc de la société,notre chère société,où le jeunisme et la "viellophobie" sont palpables.

Bien entendu il y a les problèmes personnels ,adoucis par tous mes amis de 40 ans qui s'occupent très amicalement de moi et qui m'entourent d'une amitié très importante pour mon équilibre .J'ai alors souvent l'impression de rajeunir de 40 ans,époque où j'étais vraiment dingue.

Mais revenons à la philosophie du troisième âge,en espérant qu'il y aura un quatrième âge pour moi comme pour vous.Pour moi,être philosophe c'est avoir quelques principes de base tels que la patience (que je n'avais pas avant) la tolérance et la bienveillance qui ont été mes maître-mots fondateur d'une certaine ligne de conduite,mais encore le désintéressement par le bénévolat,comme tous mes amis de Médecins Du Monde.(ouah,il a les chevilles qui gonflent le père Sage)

Mais il y a également des "qualités" et des "défauts" que l'on perd comme le pardon,souvent remplacé par l'ignorance de l'autre, mais aussi l'égocentrisme,souvent remplacé par le partage quand la tête blanchit.

On fait ainsi un bout de chemin qui nous transforme peu à peu,sans que nous nous en rendions compte, allant de 50 à 60 avec l'espoir pour certains de la retraite et le farniente et pour d'autres une autre vie très différente et passionnée.Quand l'heure du départ a sonné,vers les soixante balais , on commence à sortir les rames car 70 fait peur.En effet,rappelez-vous,il n'y a pas si longtemps,on était vieux à 70 ans,très vieux,et je m'abstiendrai de faire une caricature qui risque de me porter préjudice.

Comment passer toutes ces années sans , soit avoir peur,soit de s'encroûter,soit de se soûler d'activités pour oublier ? je pense que les solutions,enfin,mes solutions vont dans trois axes:

1- vivre au jour le jour,dès le matin en ouvrant les volets,et se dire chaque que matin est le premier jour du reste de sa vie.Ce n'est pas si facile ,ça l'est seulement à dire.C'est un travail sur soi considérable pour certains et plus léger pour les plus philosophes.Cela vient peu à peu vous envahir,vous gagner les lobes et vous enrichir,même si un jeune con a toutes les chances de devenir un vieux con.

2- se servir de notre magnifique nature,que ce soit à pied,à cheval,en vélo(en tandem en particulier), prenons du temps pour regarder,pour sentir et pour écouter.Regarder les arbres,les plantes,les champs,les bois,les rivières,les montagnes,les champignons et les animaux qui paissent.Nul besoin d'aller à "perpette" pour cela;allez derrière chez vous et ,si vous habitez en ville, il y a toujours un parc qui vous tend les bras.Respirez,respirez très fort,avec votre ventre comme pour un exercice de yoga,et la sérénité vous montera au cerveau en passant par le front , comme si vous aviez eu une injection intra-veineuse de sérotonine.

3- allez vers les autres,particulièrement ceux qui sont en difficulté,mais aussi tous les autres au travers du bénévolat qui vous remplira d'aise en rentrant dans vos pénates.Car la vie n'est pas uniquement la vôtre , c'est celle de votre micro société qui vous entoure,où l'entraide physique et morale est plus que nécessaire dans une société qui devient chaque jour un peu plus égoïste.

4- lisez et écoutez de la musique.Tous les livres ou journaux et toutes les musiques,et,au besoin,associez les,que ce soit un livre  facile avec la Soul Music mais aussi le classique ou l'opéra avec "Le voyage au bout de la nuit".Et surtout,n'oubliez pas d'éteindre la télé !!!!!! (et votre ordi)

5- et enfin , arrêtez avec les certitudes et le "c'était mieux avant" qui donnent l'impression aux autres que vous êtes un vieux con.La nostalgie est normale car elle représente notre jeunesse et notre vitalité mais cette nostalgie doit vous rester personnelle et ne pas englober notre société qui évolue depuis la nuit des temps.Je reste persuadé que les facultés d'adaptation de l'homme sont incommensurables en cas d'urgence , en particulier climatique,et que tous nos jeunes s'adapteront dans un monde futur qui n'est désormais plus le nôtre.

Voilà 5 pistes pour vous que j'essaie,je dis bien j'essaie d'appliquer au quotidien,même si ce n'est pas toujours facile mais un quart d'heure de sérénité avec sa femme,ses enfants,ses petits enfants,ses amis,son chat ou en pensée avec un être cher disparu mais aussi quelques fois seul au milieu d'un océan de pensées positives n'est-il pas un pur moment de bonheur ?

Dans 5 mois,je vais encore changer de vie et peut être vous surprendre.Ce sera sans doute l'objet d'un article.

 

Ô jeunesse, jeunesse ! Je t’en supplie, songe à la grande besogne qui t’attend. Tu es l’ouvrière future, tu vas jeter les assises de ce siècle prochain, qui, nous en avons la foi profonde, résoudra les problèmes de vérité et d’équité, posés par le siècle finissant. Nous, les vieux, les aînés, nous te laissons le formidable amas de notre enquête, beaucoup de contradictions et d’obscurités peut-être, mais à coup sûr l’effort le plus passionné que jamais siècle ait fait vers la lumière, les documents les plus honnêtes et les plus solides, les fondements mêmes de ce vaste édifice de la science que tu dois continuer à bâtir pour ton honneur et pour ton bonheur. Et nous ne te demandons que d’être encore plus généreuse, plus libre d’esprit, de nous dépasser par ton amour de la vie normalement vécue, par ton effort mis entier dans le travail, cette fécondité des hommes et de la terre qui saura bien faire enfin pousser la débordante moisson de joie, sous l’éclatant soleil. Et nous te céderons fraternellement la place, heureux de disparaître et de nous reposer de notre part de tâche accomplie, dans le bon sommeil de la mort, si nous savons que tu nous continues et que tu réalises nos rêves.

Emile Zola Lettre à la jeunesse, 1897

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju