Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

8 mars 2019 5 08 /03 /mars /2019 08:32
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.
La journée des femmes et la trentième assassinée en deux mois.

Je suis né après la guerre.je me souviens,étant un petit garçon habitant ce bon village de Beaurieux en Picardie,au bord de l'Aisne et du Chemin des Dames,je me souviens ,disais-je des femmes du village en particulier ce que je considérais comme des vieilles femmes,peut être plus jeunes que moi actuellement,et qui avaient toutes un fichu sur la tête,ce fameux foulard qui fait tant de bruit aujourd'hui.Elles rasaient les murs,parlaient peu dans les rues,quelquefois entre elles,faisaient les courses, s'occupaient des jardins potagers et bien sûr des enfants.

La première femme qui a attiré mon attention fut bien entendu ma mère.Elle était coiffeuse pour dames,et cela a une importance car j'étais entouré de femmes toute la journée.Ces femmes venaient pour se faire belle et cela a été marquant dans l'image que je me suis fait de la féminité.

Ma mère était atypique,d'abord parce qu'elle travaillait,et,à cette époque ce n'était pas si fréquent,mais elle l'était aussi  par sa tolérance et sa modernité. Les confrontations que j'avais avec elle venaient toujours de mon travail de l'école qui n'étaient pas toujours à la hauteur car j'étais un" brigand",préférant mes copains à mon instituteur,mais n'était-ce pas le cas de tous les enfants et plus particulièrement des garçons de cette époque.Ma mère m'a laissé une liberté incroyable de nos jours.Tout d'abord,elle nous amenait,moi qui devait avoir 14 ans et ma soeur de 3 ans de plus, dans les dancings,nous attendait pour nous ramener au bercail quand nous en avions assez.Je raconte souvent qu'elle nous a laissé partir en Angleterre ,à presque 15 ans,toujours avec ma chère soeur de moins de 18 ans (la majorité était à 21 ans),la main dans la main,sans adresse précise où aller,avec un tout petit pécule en poche,en principe pour quelques jours mais nous sommes restés 2 mois.(je vous rappelle que le portable n'existait pas !!)  C'était soit de l'inconscience soit de la confiance maximale dans ses enfants.Je pense pour la deuxième solution et cette confiance a aidé à grandir l'adolescent espiègle mais timide que j'étais.

Je me souviens aussi que,lors de tous les conflits familiaux,elle était présente par sa tolérance et , pour moi,toujours du côté du plus faible ou du plus vulnérable.

Cette éducation,assez dure par ailleurs en ce qui concerne les résultats scolaires,fut pour moi l'apprentissage de la bienveillance.

Puis il y a eu les copines et bien sûr ma compagne avec laquelle nous avons construit toute une vie,toute notre vie,mais je ne voudrai pas écrire sur une vie strictement privée mais sur les femmes qui m'ont marquées,en dehors de la mienne. (la meilleure,bien entendu !!)

Ma féminité,indiscutablement très développée lors de mon enfance, a contribué à regarder autrement ,souvent avec admiration, les femmes qui ont réussi à se défaire du carcan des hommes et je citerai en vrac,Simone Veil,Annick de Souzenelle,Ségolène Royal (et oui,même si elle m'énerve quelques fois),Louise Michel,Claudie Haigneraie,Marie Curie,Georges Sand,Florence Arthaud,Camille Muffat,les Goitschel ,Lucie Aubrac,Malala Yousafzai ,Simone de Beauvoir,Jeanne d'Arc,Jane Goodall,Anne Franck,etc etc

Parmi les femmes qui m'ont accompagné il y a bien sûr les amies avec lesquelles le lien reste très fort,même quand elles sont loin des yeux,vous savez ces quelques amies avec qui vous pouvez discuter,vous confier et raconter vos mésaventures sans jouer un rôle,uniquement parce que vous savez que vous allez être écouter et compris.

S'entendre avec les femmes ,c'est aussi,le plus souvent, se comprendre sans "en faire des caisses",sans avoir besoin d'en rajouter,ni de se justifier,comme c'est souvent le cas entre hommes.

Sans être fayot,j'ai toujours pensé et vu lors de l'exercice de la médecine de famille que la femme en faisait beaucoup,beaucoup trop,le travail bien sûr,mais aussi le ménage,les courses,les enfants,la cuisine.... il lui reste même encore un peu de temps pour délivrer à son compagnon une dose d'amour!! comment font-elles ? et bien elles le font parce que ce sont des mères amoureuses, conciliantes et si peu belliqueuses.

L'homme a longtemps été un seigneur et la femme une esclave,car l'homme se croit supérieur car ses muscles et sa force les lui font penser.Les garçons ont souvent été les rois du monde et les futurs décideurs,parce que la grâce,la sensibilité,l'amour maternel, ont toujours été pris pour de la faiblesse.

Tout ceci change peu à peu et c'est tant mieux mais il reste une bande de beaufs de part le monde , même à la tête de grands états modernes,qui se croient supérieurs .J'ai toujours pensé qu'Hitler n'aurait jamais pu être une femme,même si la légende dit que les femmes ne se font pas de cadeaux entre elles.

Ce sont les femmes qui fabriquent dans leur utérus  l'oeuf puis le foetus et qui maturent l'enfant et enfin qui les mettent au monde . Réfléchissez bien à cela.J'ai été une année interne en maternité à Châlons sur Marne et que de souvenirs j'ai gardé de ce passage émouvant et mes 40 accouchements (c'était le nombre minimum pour valider mais j'en aurai bien fait plus,tant cet acte symbolique me réjouissait).Ce stage m'a laissé un souvenir exalté sur la résistance féminine.Je vous rappelle que la péridurale n'existait pas à cette époque mais les femmes gardaient une dignité extraordinaire malgré la souffrance indiscutablement fréquente.

Aujourd'hui encore j'adore l'amitié féminine,nullement comparable à l'amitié masculine qui est souvent plus calculée et toujours empreinte de rivalité.Certes,il ne faut jamais négliger la séduction qui reste dans la majorité des cas une séduction amicale très marquée qui sert à montrer l'intérêt porté .

Trente femmes ont été tuées depuis le début de l'année par leur compagnon !!! 30 !! une tous les deux jours.C'est tout ce qui reste aux hommes,leur violence,leur force,leur haine.C'est pour cela qu'il faudrait confier les clés des pays,des régions,des communes,aux femmes afin que leur sensibilité contribue à l'amélioration du monde,et je pense plus particulièrement à l'écologie.

Buenas noches les amis,et ne rêvez pas trop !!

Sentir,aimer,souffrir,se dévouer,sera toujours le texte de la vie des femmes

 

               Balzac

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lore TOMAS 11/03/2019 10:44

Merci de l'avoir écrit ! Lore

Lore TOMAS 11/03/2019 10:43

Merci de l'avoir écrit ! Lore TOMAS

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju