Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 07:41
La pauvreté
La pauvreté
La pauvreté
La pauvreté
La pauvreté
La pauvreté

Vous avez toutes et tous entendu parler du plan pauvreté du gouvernement et je voudrai rebondir sur la pauvreté en général et vous exposer mon propre constat.

La pauvreté je l'ai côtoyé pendant ma médecine générale et j'ai accompagné pire encore:la misère:la misère financière,la misère sociale,la misère sanitaire.

Quelle est la différence entre la pauvreté et la misère me direz-vous:et bien c'est avant tout la dignité,car si les pauvres ne font pas de bruit,tous occupés à gérer un quotidien difficile,les miséreux se cachent et deviennent invisibles.

C'est peut être pour moi plus facile à comprendre,venant d'un milieu que je qualifierai pudiquement de "difficile" et j'ai donc toujours eu beaucoup d'empathie pour cette population et même ce qui leur manque le plus : la considération.

Bien entendu la pauvreté et la misère sont une situation quotidienne à Médecins Du Monde mais essayons de définir ce mot pauvreté.

Tout d'abord,il est défini sur un plan comptable par un revenu tout compris,aides comprises,inférieur à 1026€/mois.C'est un critère financier ,insuffisant,car qu'y a t-il de comparable entre une personne qui vit avec ce revenu en région parisienne et une autre qui vit dans le Massif Central avec son potager,ses poules et ses canards ?

Qu'y a t-il également de commun entre deux personnes aux psychologies différentes,l'une ou l'un introverti,sensible et timide et l'autre sûr de lui,l'un en bonne santé et l'autre malade,l'un en pleine possession de son corps et l'autre handicapé,l'un jeune et l'autre vieux etc etc

Pour moi ,mon plan pauvreté ne consiste qu'en deux temps:

- un premier temps qui est celle de l'aide avec un revenu universel car on ne me fera pas croire qu'on pourra régler le problème des banlieues ainsi que celui de la désertification des campagnes en moins d'une génération et peut être deux.

- le deuxième temps qui doit débuter dès maintenant est celui de la formation. 80% des gens formés trouvent un boulot immédiatement contre 30% pour ceux qui n'ont aucun bagage.

Le scandale de la condition ouvrière n’est pas seulement que les ouvriers soient pauvres, mais que leurs enfants ne puissent pas s’émanciper en une génération de la condition de leurs parents. Eradiquer la pauvreté, ce serait donc faire que plus personne n’occupe demain les emplois des pauvres d’aujourd’hui : étrange vision d’une société sans ouvriers, sans agents d’entretien, sans manoeuvres  car l’immense majorité de ceux qui exercent ces professions sont pauvres.

Alors de deux choses l'une:soit on revalorise tous ces travaux manuels,soit la machine remplacera les hommes pour ce genre de travail et il faudra la taxer.

Mais le nerf de la guerre,le seul moyen de sortir les gens de la pauvreté reste l'école,l'école,et encore l'école.C'est cette école républicaine qui peut sauver notre société,à condition d'y mettre le paquet,de reprendre en main l'école primaire et ses fondamentaux,de reprendre l'apprentissage,de développer l'alternance et surtout de rendre aux travaux manuels leur noblesse et la rémunération qui va avec !!

Et puis,je ne peux pas terminer cet article sans parler de ce qui me concerne:la santé,bien entendu.Les effets néfastes que la mauvaise santé exerce sur les niveaux de vie des ménages doivent être considérés comme des problèmes de justice sociale. Les frais médicaux associés à la mauvaise santé sont tout bonnement la conséquence de véritables traumatismes sanitaires non désirés qui devraient incomber à la collectivité.

Plusieurs facteurs de risque existent comme des faibles niveaux de satisfaction professionnelle; combien ai-je vu de dépressions liées au travail,par du harcèlement,par un travail répétitif non motivant,par du burn out également.

Le niveau d'instruction et de formation est plus bas chez les gens pauvres,du fait des conditions sociales de leurs parents et ceci influe directement sur leur état de santé par l'alimentation,par l'hygiène de vie, et par le niveau de soin.

Vous voyez mes amis,il y a du boulot pour éradiquer la pauvreté.Et encore,j'ai jeté simplement les bases et je pense qu'il y a tant de choses à faire ,des décisions qui ne sont pas l'aumône,qui ne consistent pas simplement à donner,même si le revenu universel me semble une bonne solution en attendant de tirer la formation et l'instruction vers le haut pour que les générations futures ne connaissent pas la situation actuelle: près de 10 millions de pauvres.

Ni aujourd'hui ni jamais,la richesse ne suffit à classer un homme,mais aujourd'hui plus que jamais la pauvreté le déclasse.

 

                   Charles Maurras

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju