Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 20:16

La Toscane,c'est un mot magique qui évoque le fermes perchées entourées de forêts de cyprès,de vignes et d'oliviers,des villages se dressant fièrement au sommet des collines,des chemins poussiéreux bordés de pierres sèches comme en Provence et des artistes à foison qui vont parsemer notre route comme les petits cailloux du Petit Poucet: Botticelli,Michel Ange,Dante,Machiavel,Leonard de Vinci et tant d'autres comme l'école Siennoise.

Comme pour tous nos voyages en tandem celui-ci avait été très bien préparé: les étapes , les chambres d'hôtes pouvant abriter notre équipage, les villes et les villages, surtout les villages perchés, à découvrir , guides à l'appui,par les petites routes de campagnes , en dehors des sentiers battus.

J'avais fait attention de ne pas prévoir trop de km car on en rajoute toujours entre 10 et 15 car on tourne , on contourne, Et on fait des tours de c..

Nous programmons toujours entre 80 et 90km par jour  et qui se termine souvent par 100, ce qui est déjà bien mais entre 9h du matin et 18h il y a du temps pour la pédale mais aussi pour la visite. Nous ne perdons pas de temps à manger le midi pour se contenter de grignotage et d'une bonne Gelati que nous adorons Une bonne table le soir n'est pas de refus.

Tout cela c'est pour les principes généraux pour ceux qui voudraient se lancer. Nous avons déjà fait plusieurs fois la Toscane, en auto, en moto mais jamais en vélo et je dois avouer , qu'à part les grands classiques comme Pise,Florence et Sienne, je ne connaissais pas vraiment cette magnifique région italienne.

La première étape est partie de Pise que tout le monde connaît (dit-il d'un air penché) et sur laquelle je ne reviendrai pas pour pédaler avec ardeur pour Lucca : une halte de 4 h nous a emballée . Lucca est une merveille , restée dans son jus avec un Duomo superbe du XI ième siècle  orné de 3 superbes galeries et une place ovale (Anfiteatro Romano) comme nous les aimons,conviviale ,entourée de maisons typiques et différentes,construites sur des ruines romaines.

D'une manière générale nous aimons tous les deux le naturel , pas trop restauré mais ayant du caractère de la douceur , de la couleur, de la lumière et enfin du charme, vous savez le charme ancien, le charme bardé d'histoire ancienne , cette histoire du Monde qu'on oublie trop souvent et qui a forgé chaque pays.

Bref "Lucca mon amour"  serait un film qui m'irait bien ( à propos de film je vous ai joint la vraie Triumph TR3 de la Dolce Vira : une merveille avec la petite valise derrière)

La montagne et les petits villages se sont succédé jusqu'à Montecatini Terme où les Thermes d'un autre âge évoquent les thermes romains.(avec un petit concert d'opéra,c'était superbe)

La deuxième étape passait par Pistoïa,une petite cité fascinante,capitale italienne de la culture en 2017.On est restés béats devant l'église préférée de Claudine , une merveilleuse "chiesa" avec des colonnes en marbre noir d'une beauté insolente La place était déserte , sans un seul touriste , seul un tandem était accosté sur les marches  et donnait un air surréaliste à ce tableau. Puis ce fut Prato,appelée aussi "la petite Florence "avec un "centro storico" qui vaut le détour et nous sommes ainsi arrivés à Florence , dans une villa dont le proprio sympa doit louer quelques chambres pour entretenir ce petit château .Pas de modernisme mais du charme qui nous a donné l'impression de dormir en 1450 !!(adresse sur demande)

Vous connaissez tous Florence avec son Duomo,son Baptisphère ( pour ceux , à l'époque , qui n'étaient pas baptisés et qui n'avaient pas le droit de rentrer dans les églises) le Ponte Vecchio bien sûr mais surtout la galerie des offices, le plus beau musée du Monde ou un des plus beaux. J'ai ainsi redécouvert le travail de Léonard de Vinci avec une esquisse , un noir et blanc, une couleur de départ et un merveilleux tableau représentant" l'adoration des mages" Quel travail et quel beauté ! (cf les photos)

Ce furent 10 h de marche ininterrompue et nos pauvres guiboles demandaient grâce ! 

Le lendemain nous reprenions le tandem pour cette merveilleuse vallée du Chianti où les collines succédaient aux villages perchés , les champs d'oliviers aux vignes et aux cyprès (de Florence bien entendu ) qui entouraient les fermes. Et que dire des hameaux perchés ? Que du beau Que du beau ! Tout ceci pour arriver à Sienne , notre ville adorée, la ville où on aimerait vivre , car il n'y a rien d'anachronique à Sienne comme à Florence , et tout est en douceur, charme ,lumière et bien sûr ,cela mon expression favorite,dans son jus  ! Et là le terme n'est pas galvaudé !

Il existe des villes qui restent à jamais gravées dans notre mémoire et c'est le cas de Sienne.Sienne est un lacis de ruelles imbriquées,débouchant toujours,soit sur une placette aux monuments superbes,soit sur une fontaine ,soit sur un palais vieux rose constellé de blasons.Sienne au soleil couchant c'est la couleur de la terre qui s'illumine.Bref Sienne est notre favorite,vous l'avez compris.

Se promener dans les petites ruelles c'est aussi arriver à la Piazza del Campo, bien connue pour sa course de chevaux appelé le Palio,

Cette place extraordinaire, la seule au monde construite de cette manière, est cernée de palais ou magnifiques maisons anciennes mais surtout , elle est comme une coquille et elle descend de tous les côtés vers le Palazzo communale ,et ces descentes sont divisées en 9 comme neuf parts de gâteaux ou 9 seigneurs , tout en briques à chevrons ,réchauffées par le soleil et où tout le monde s'allonge les pieds légèrement en bas et la tête dans les étoiles.

Pourquoi cette forme ? Parce que Sienne est construite sur une hauteur et n'est donc pas arrosé par les rivières et cela permettait de collecter toutes les eaux de pluie et de les répartir dans la ville Pas folle la guêpe !

Se promener dans les ruelles de Sienne en levant un peu la tête amène des découvertes et des plaisirs sans arrêt renouvelés,et nous avons arpenté et marché pour s'imbiber une fois encore de l'atmosphère très particulière de cette ville.

Sienne c'est une ville pleine de vie , une ville où la jeunesse domine ,une ville où,selon tous les Siennois avec lesquels nous avons discuté,une ville où il fait bon vivre.

Après Sienne ,le tandem nous conduisit vers le Val d'Orcia  qui nous a tendu les bras en allant vers le sud. Les vallons , les mamelons se succèdent avec , en haut des monts, des maisons et des fermes bordée de nombreux cyprès. Au loin se dessine Montalcino , le bijou perché au milieu des oliviers et des vignes de prestige avec le fameux Brunello de Montalcino, un joyau que j'ai eu la chance de déguster au cours d'une visite chez Biondi Santi, le Pétrus italien, visite et déjeuner faits avec le propriétaire ( un Pugétain) .

Un endroit de rêve , un repas de folie, des dégustations sans équivalent en Italie et,bien évidemment,nous sommes repartis comblés et il a fallu ,parès ces agapes,repartir au guidon de notre engin.

Les vieilles rues de Montalcino, les remparts, les demeures et palais ajoutés au Brunello de Biondi Santi nous ont dopé car il a fallu avaler les 60 km vallonnés du retour mais vers 18h nous étions rentrés dans la bonne ville de Sienne ou nous sommes restés le lendemain pour une visite complète.

Départ le lendemain pour 90 km de côtes et descentes alternées ,tout d'abord en montant dans le petit village de Monteriggioni ou un mariage inopiné(photo) nous a amusé puis le phénoménal San Geminiano et ses 14 tours ( il y en avait à l'origine 72 et ses tours étaient proportionnelles à la fortune des seigneurs)

San Geminiano est léché , soigné, entretenu de façon magnifique et souvent restauré, contrairement à Sienne restée dans son jus,mais San Gemignano est comme un tableau vivant et que San Gemignano est photogénique !!

Ensuite route vers Volterra qu'il faut atteindre après une dizaine de km de montée difficile et exigeante pour les 250 kg de l'équipage ( et oui les amis Alain 100kg avec les habits et le sac à dos Claudine 60 avec le sac à dos et puis le tandem chargé avec les sacoches pleines à raz bord 50 et enfin la remorque chargée 40....ouf!! )

Volterra est inatteignable mais magnifique dans ses remparts. Cerise sur le gâteau une concentration de pas moins d'une centaine de Fiat 500 n'a pas manqué de raviver des souvenirs de jeunesse , a l'époque où mon pote René me promenait en " cocotte minute car c'est ainsi que j'appelais sa Fiat 600 qui chauffait et bouillonnait  beaucoup.

Le dernier jour fut le plus difficile avec apparition du vent violent de face pour rentrer à Pise ou plus exactement San Giuliano Terme .Après quelques haltes dans des petits villages perchés nous sommes rentrés à bon port et je me suis vengé sur le risotto aux truffes et le fameux cochon de Toscane , moelleux à souhait,accompagné d'un petit chianti excellent.

Le retour à Puget se fit comme dans un rêve , avec des images plein la tête, des pastas et des "gelati " plein le ventre ce qui me fait redouter l'épreuve de la balance.

Mais que la Toscane est belle !!

PS:je vous mets quelques photos parmi les 1200 photos prises entre moi et Claudine.

La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
La Toscane en tandem
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages
L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages

L'esquisse de Léonard de Vinci puis le noir et blanc et enfin la peinture originale de l'adoration des mages

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju