Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 17:04

Chaque jour qui passe à la campagne amène un petit bonheur : un bouton de fleur qui annonce son éclosion,une tige qui s'envole vers le ciel,des arbustes qu'il faudra tailler et domestiquer,un arbre qui montre ses premières feuilles au vert tendre,les tomates qu'il va falloir pincer,les lavandes qui parfument les allées,les aubergines qui brunissent de bonheur,les jasmins étoilés qui embaument la terrasse,les mûriers platanes qui s'allongent pour nous donner cette ombre salvatrice,les fleurs de courgettes appétissantes pour les beignets,les romarins et le thym qui nous enivrent et..et..et..  je ne pourrais jamais m'arrêter tant la félicité me gagne quand je me promène au travers des allées à la tombée du soleil ou vers 6 heures du matin quand mes poules dorment encore et que l'humidité accentue les odeurs.

Mais c'est surtout quand je vais en ville que je me rends compte de ma chance,quand je poireaute dans les bouchons,quand je prends des vapeurs de diesel dans les narines et quand la pierre chaude malodorante me rappelle combien la terre absorbe les rayons les plus chauds.

On courre en ville,on se promène en campagne,on est seul en ville,on est accompagné par la nature en campagne.Les rues,les carrefours,les regards fixes et moroses qui avancent ,les voitures qui klaxonnent,les bruits de fond,tout cela devrait être provisoire pour l'Homme,une exposition nécessaire pour mieux apprécier l'espace et l'atmosphère des campagnes.

Je sais , tout le monde ne peut pas habiter en campagne et je sais aussi que je suis privilégié mais tous les habitants des provinces et des villages le savent-ils qu'ils sont privilégiés aussi ?

J'ai le souvenir d'un petit village Africain où nous étions arrivés en VTT,mon épouse et moi,et ce fut curieux de rencontrer des jeunes et moins jeunes qui s'ennuyaient.Ils avaient pourtant tout,des cultures,des élevages de poules,des chèvres,et ne manquaient de rien.Quand,toujours en VTT nous sommes arrivés dans une grande ville,les jeunes et les moins jeunes nous ont dit combien ils étaient malheureux depuis qu'ils étaient partis de leur brousse.

En France les fameux "rurbains",tous ces habitants des villes venus habiter à la campagne,n'ont pas l'air de se rendre compte de leur chance.J'ai toujours déploré,en Picardie comme en Provence que le carré de pelouse n'ai pas été remplacé par un petit potager gratifiant qui apprend la nature aux enfants et qui rempli le bas du frigo.

Comme je le répète souvent,je suis né à la campagne,j'ai exercé la médecine aussi dans un village et maintenant,pour boucler la boucle,je respire les odeurs provençales accompagnées du chant des cigales.

Et puis,l'automne fera une folie des couleurs et la monotonie de la vie hivernale permettra de se ressourcer.

La campagne,elle , a toujours existé,et c'est l'homme,lui,qui a créé la ville pour se regrouper,comme s'il avait peur d'être seul.

Vivre à la campagne ne consiste pas à embellir la nature,non,cela consiste simplement à la regarder.

Pourvu que la campagne sur terre soit le purgatoire d'une autre planète !!!

PJ:Je vous mets un petit coquelicot au flanc de la montagne.

Pour certains citadins la campagne est intolérable parce que son silence rejoint leur vide intérieur.

                    Ferdinand Bac

Mais comment font les citadins ?

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju