Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 07:09

Que de morts,que d'actes terroristes,que de barbarie !! On m'a fait remarquer récemment que je ne donnais jamais mon avis sur les attentats:c'est vrai jusqu'à maintenant , mais là,j'avoue que je n'en peux plus.

Je regarde cela de mon petit village calme et tranquille à la senteur de lavande mais je ne me sens pas pour autant à l'abri car plus personne n'est désormais épargné dans cette guerre de religion unilatérale.

Alors que faire ? que dire ? je ne vais pas rabâcher ce qui est dit tous les jours à la radio ou peut être à la télé (que j'ai éteinte depuis longtemps) par les soi-disant experts qui se trompent en permanence et encore moins par les politiques qui nous présentent un vrai spectacle digne du festival d'Avignon et peu digne de la situation,non, car il faut essayer de prendre un peu de hauteur (c'est facile avec mon mètre 90) dans l'analyse du phénomène.

Tout d'abord,pourquoi maintenant et pas il y a 40 ans au moment de la libération des moeurs en Occident ou au moment des guerres Israélo-Palestiniennes? la solution est facile:INTERNET !! internet qui est sans doute au terrorisme ce que le moustique tigre est au chikungunya ,c'est à dire le mode de transport instantané mais cette fois c'est pour véhiculer du poison idéologique.

Et puis il y a trois choses qui ont radicalement changé mais en évitant l' auto flagellation,si courante chez les Latins.

1- l'augmentation du chômage qui est un terreau très fertile de la radicalisation

2- l'abandon du service public dans les quartiers où l'on a concentré les immigrés que l'on a fait venir au moment où on en avait besoin (les 30 glorieuses)

3- le religieux qui a remplacé non seulement les éducateurs mais aussi les politiques.Tout est dirigé par les Imams qui sont devenus la référence,qui sont devenus également les uniques conseillers des quartiers .Et comme les cours d'Arabe dispensés sont en réalité des cours Coraniques j'ai peur que la génération qui arrive soit une vraie bombe à retardement.

En France,ancienne Patrie des droits de l'homme,on a l'habitude,au nom de la bien-pensance de se voiler la face et c'est comme cela qu'on en est arrivé au stade d'aujourd'hui et on peut penser que ce n'est pas fini.Car j'écoute les sirènes sécuritaires qui n'ont que ce mot à la bouche,sécurité sans aucun doute nécessaire ,mais qui sera toujours insuffisante si elle est seule et si on ne tient pas compte des 3 problèmes que je viens d'énoncer car il y aura toujours un bis repetita avec des radicalisations rapides , incontrôlées et incontrôlables que sont celles des individus isolés qui se radicalisent seuls,chez eux,par le biais d'Internet,des gens qui croient avoir tout à coup découvert la lumière et qui sont prêts à tuer au nom de Dieu ou du prophète

Alors que faire ? courber l'échine et attendre que cela passe?mettre 30000 personnes en prison uniquement sur présomption de passage à l'acte futur ? surveiller internet ? refuser de commercer avec les pays qui soutiennent le Salafisme radical ? mettre un gendarme derrière chaque personne ? démanteler les quartiers ? fermer les Mosquées soupçonnées d'entretenir une pensée violente ? céder au chantage ? vivre avec la peur ? s'entre déchirer (et c'est ce qu'ils souhaitent) ? etc..etc...

Sans doute un peu de tout cela est nécessaire mais ça ne résoudra pas tout,loin de là,car comment lutter d'égal à égal avec ce qui est tapi dans l'ombre,avec ceux qui adorent la mort alors que l'on adore la vie.

Non,je pense personnellement,mais je me trompe peut être, que c'est l'éducation qui pourra peut être transformer les choses et,même si cela prend 10 ou 20 ans,il faut que la lumière revienne dans nos écoles,avec un plaisir retrouvé,avec des élèves qui maîtrisent parfaitement le Français,avec une transformation de leur vie et de leurs idées par la connaissance,par la culture et par une lutte sans merci contre l'ignorance.Quand on en sera là,on pourra peut être passer à un autre stade,sans avoir céder sur nos valeurs que sont la Liberté,la Laïcité et l'Universalité.

Réfléchissons à ceci:il y a des Mosquées en France et c'est tant mieux car chacun doit pouvoir exercer son culte mais il n'y a pas d'Église dans beaucoup de pays soit-disant amis et de confession musulmane ,pays où les églises sont interdites et pour le mécréant que je suis , je trouve là une question de tolérance non partagée et nous continuons à nous vendre à ceux qui encouragent le salafisme radical et même quelques fois,pour des besoins commerciaux,à les décorer .Il y a beaucoup,beaucoup de chemin à parcourir pour progresser vers la Fraternité aussi bien pour les États que pour les peuples.

Je ne fais pas de populisme,j'essaie d'imaginer le monde de mes petits enfants et je suis inquiet car je n'entends rien dans le discours des Politiques ,quels que soient les partis ,qui m'amène de l'espoir.(pour l'instant,mais peut être y aura t-il un jour un facteur déclenchant ??)

Je lis actuellement un bouquin de Philippe Delerm qu'on m'a offert à mon anniversaire et qui m'interpelle:

"Cette mélancolie qui vient,avant.Jamais les choses n'avaient semblé si proches,si bonnes,si faciles à goûter.Jamais la lumière n'avait atteint cette paix absolue.Mais on n'est pas vraiment dupe.Cette sérénité,c'est parce qu'on est au bord de la quitter; cette immobilité,c'est parce qu'on va se lever,s'élancer.Il y aura tant à regretter.C'est effrayant ce que le monde est calme,avant."

Lisez aussi le commentaire ci-dessous

Nous avons tout juste assez de religion pour nous haïr,mais pas assez pour nous aimer les uns les autres.

 

                   Jonathan Swift

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain
commenter cet article

commentaires

Combo 30/07/2016 09:26

Si je me permets d' écrire et de réagir après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray.
C'est pour vous poser une question, ou plutôt pour nous poser une question
A quel moment sommes nous tombé dans le piège?
Ce piège tendu par cette énième meurtre, cette énième attentat, cette énième acte ignoble commis cette semaine et dont les médias nous détaillent les faits ce matin comme beaucoup trop d'autres matins.
Toutes ces images que nous visionnons en boucle, tous ces actes inhumains qui défilent sur nos écrans. Nous disons inhumain. Comme si ces terroristes étaient des animaux, des sauvages. Mais avons nous déjà vu un animal en tuer un autre pour une conviction quelconque
Arrêtons de nous cacher derrière nos oeillères que sont nos champs lexicaux.
Cette folie est très humaine. Sommes-nous pire que des animaux ? Sommes-nous une espèce d'individus violents et fous ?
Serions nous aussi capables nous autres de tomber dans cette folie ? Cette folie dont nos choix de vie et les personnes que nous aimons, pour l'instant, nous préserve ?
Parce que oui ces terroristes ont vécu une vie de minable. Et s'imaginant devenir les héros morbides des chaines d'informations en continue, ils vont commettre un acte "télégéniquement " minable. Cela n'a de sens que dans leur vie de grand minable.
Leurs folie na qu'un seul but : réveiller la notre.
Une folie animée par la peur.
Peur pour eux de ne rien faire de leur vie.
Peur pour nous de ne plus rien faire de la notre.
Une vie de peur en somme.
Er dorénenavant peur de fréquenter des lieux culturels
Peur des grands rassemblements sportifs. Peur d'habiter au rez-de-chaussée.
Peur au point de se demander : s'il est bon de mettre ses enfants dans le train lors des départs en vacances.
A l'avenir faudra-t-il un policier à chaque porte ? Faudra-t-il un militaire à chaque croisement pour nous rassurer ?
Cela ne sera possible.
Alors oui, nous auront peur.
Oui, la peur est cette graisse dans laquelle la haine s'enduit et grandit.
Voici donc le chemin qui nous conduira à la haine de l'autre, à notre division et à finalement devenir comme eux.
C'est le chemin que ces fous souhaitent que nous arpentions. Car c'est celui qu'ils ont connu. Ne trouvant ni reponse ni place dans cette vie ils veulent en trouver une dans l'autre. Et ils aimeraient que nous en faisions de même. Que nous pensions à la mort, quelle nous soit quotidienne. Et que nous les rejoignons dans cette folie. Puisque eux n'ont pu nous rejoindre dans notre bonheur ils veulent que nous les rejoignons dans leur malheur.
Ne cédons pas. N'ayons pas peur. Ne laissons pas ce système de terreur grandir. Ne fermons pas les yeux devant un état sécuritaire s'installant progressivement dans nos vies.
Jean de La Fontaine nous a prévenu. George Orwell nous a prévenu. De nombreux intellectuels ainsi que de nombreux militants associatifs le font ces dernières années.
Aujourd'hui c'était à moi de vous le redire :

N'ayez peur de rien, n'ayez peur de personne !

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju