Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 17:12

Le 13 novembre 2015,la France était bouleversée par l'attaque du Bataclan(mais aussi des terrasses des cafés et du Stade de France) et peu de temps après j'ai lu le message Facebook d'Antoine Leiris qui a perdu sa femme qui était au concert et que je vous reproduis pour ceux qui ne l'avaient pas lu : cela m'avait beaucoup ému et je ne doute pas que vous le serez comme moi:

“Vous n’aurez pas ma haine”

"Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur.

Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus."

Formidable article ou chronique que j'aurai pu écrire,sans doute pas avec un aussi beau style mais avec les mêmes sentiments et dans le même esprit.

Et puis il y a eu cette fameuse interview sur ONPC,empreinte de sensibilité,de retenue,d'amour et d'intelligence de jugement.

Alors je me suis plongé dans son livre et,comme tous ceux qui l'ont lu,je n'ai pu retenir mes larmes car on ne peut s'empêcher de s'identifier à Antoine,amoureux amputé mais néanmoins père responsable.Sa pensée se superpose en tous points sur mes idées de la mort,sur l'absence de l'autre surtout,ainsi que sur les témoignages des autres,des vivants,ceux qui ne peuvent être dans son cas,sur la vie qui continue pour certains alors qu'elle s'arrête pour d'autres,(même s'ils sont vivants),sur l'amour et enfin sur l'espoir.

Une vraie leçon de vie,pas une fiction,pas un roman,une vraie tranche de mort,une actualité encore brûlante,un reportage au coeur d'un être sensible ,lucide et amoureux.

La description de cet amour m'a incité à aller voir sur la toile le visage d'Hélène et j'ai eu un vrai choc de voir cette lumière,une lumière aux cheveux blonds avec un bébé dans les bras,Melvil bien sûr,ce petit à qui Antoine devra expliquer sans haine le tir de Kalachnikov et la disparition de sa maman qu'il verra encore et toujours jeune,souriante et bienveillante et Melvil se demandera toute sa vie pourquoi ?

Certains appellent cela le destin,moi j'appelle cela le hasard (la veille , mon neveu était dans la salle et cela aurait pu être lui,avec aussi une amoureuse et deux enfants) et j'ai du mal à comprendre que l'on dise souvent que le hasard fait bien les choses.

Antoine commence avec Melvil une autre vie et ils auront tous les deux une cicatrice indélébile qui leur rappellera qu'un jour,des fous ,au nom de Dieu,auront tué leur première vie et les priver de ce qu'ils avaient de plus cher au monde:une mère et une compagne qui toujours leur manquera.

Merci Antoine.

Vous n'aurez pas ma haine

La haine tue toujours,l'amour ne meurt jamais.

 

              Gandhi

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju