Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 15:14

Il faut toujours essayer d'être heureux,ne serait-ce que pour donner l'exemple.

 

            Jacques Prévert

Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux
Les jours heureux

Je viens de lire un article sur "la dictature du bonheur" et je ne suis pas du tout d'accord sur la finalité de l'article car,pour moi,le bonheur ne se décrète pas,ne se commande pas ,ne se copie pas ,tout cela n'est que baliverne,le bonheur est un sentiment intérieur qui se partage.Il n'est pas inné,il est éducatif dans le sens qu'il se travaille.

Peut-on être heureux tout seul ? bien entendu,non,et c'est sans doute pour cela qu'au minimum, l'être humain essaie de vivre soit en couple soit en société!!

Cet après-midi a été un jour de bonheur pour moi,un bonheur très simple en communion avec la nature et les photos ci-dessus en témoignent.Ma compagne,le short,le tandem,le soleil et l'automne en Luberon!! quelle félicité !cela paraît très simple le bonheur dans ces conditions là.

Ce qui me rend heureux ne l'est pas forcément pour vous et je peux le comprendre mais,quand on a fait quelques milliers de kilomètres sur les chemins tortueux de la vie,on finit souvent par retrouver l'essentiel.

On abandonne les idées de jeunesse de possession,en particulier tous les biens matériels souvent too much,pour se consacrer sur les piliers qui nous forgent,qui nous construisent et qui nous rassemblent,à savoir,le partage,le don de soi,la famille,les amis,la nature et la connaissance.

Avez-vous remarqué(sauf les plus jeunes) que plus on avance et plus on a soif de connaître,comme si on voulait rattraper le temps perdu et comme si ,le bout de la ficelle se rétrécissant selon mon expression,on essaie de faire le "plein" avant de partir,soit pour mourir moins bête,soit ,pour les croyants,pour arriver on ne sait où,avec les bagages pleins de savoir.

Et puis je pense que l'on rétrécit son champ de vision et d'action (comme disait Brel,du lit au fauteuil et puis du lit au lit,même si on n'en est pas encore là,mais cela viendra) et donc petit à petit notre champ visuel se réduit à notre famille,à nos amis,à la nature qui nous entoure et à tout ce qui nous voit vivre.

Je dis et je répète que je suis le plus épanoui des hommes quand je rentre d'une consultation à Médecins du Monde,sans stress,l'âme sereine par le bien fait aux autres et partagé avec les autres bénévoles de l'association.C'est bien entendu le don de soi sans aucun retour attendu qui nous rend tous joyeux,le partage du savoir,l'aide à vivre,le petit plus à donner dans la vie de ceux qui ont un grand moins,le sourire des enfants ,tout cela apaise des tensions véhiculées par la société et qui sont anxiogènes.

Je vais donc vous énumérer quelques moments délicieux qui me permettent d'avancer la fleur au fusil et le sourire aux lèvres (même si je m'emporte de temps en temps mais de plus en plus rarement) avec la plaisanterie résiduelle de ma jeunesse qui revient comme une résurgence intarissable !!

Vous voulez une petite énumération ? et bien,en vrac:

Me lever avec le soleil qui pointe sur l'horizon

Faire une partie de golf entre copains

Rencontrer les écureuils sur les chemins

Faire un repas de famille où je me mets en retrait pour un poste d'observation de mes chères ouailles.

Faire la fête avec les potes et là,je ne mets pas en retrait mais en avant par la déconne déjantée de mes 20 ans.

Faire des plaisanteries de carabin que je sens un peu déplacées mais que je ne peux retenir

Faire une petite bouffe impromptue avec une nouvelle connaissance pendant laquelle la discussion bat son plein et l'échange franc et direct.

Revoir mes compagnons de vie,ceux avec qui le parcours a été long mais aussi ceux avec qui il a été bref mais chaleureux spontanément

Faire une randonnée en tandem,la préparer,en accepter les imprévus ,m'arrêter quand le paysage est beau,faire une photo quand on en sent le besoin comme cet après midi,croquer une pomme assis en admiration devant la beauté de la nature,partager tout cela avec ma compagne. Découvrir la France,si belle et si variée.

Faire un voyage de découverte du monde de temps en temps mais que j'organise moi-même, pour aller où je veux,faire ce qui me plaît,et surtout rencontrer et discuter avec les autochtones.

Cultiver mon potager,voir mes salades "faire route",travailler la terre avec des mains dépourvues de gants,cueillir les olives avec des doigts tout gras,planter et encore planter,puis,comme j'en ai trop mis,tailler et encore tailler.

Lire ,non pas des romans ou si peu,mais des essais,des aventures,des parcours et bien entendu des revues médicales.

En effet j'aime que les gens me racontent leur parcours (je vous recommande "la longue marche "de Bernard Ollivier qui raconte sa route de la soie à pied) cela me remémore toutes mes aventures qui comme les vôtres,m'ont construites.

Une soirée au coin du feu après un déjeuner de midi sur la terrasse au soleil.

Une côte de boeuf au barbecue accompagnée d'un petit bourgogne

Un coucher de soleil rougeoyant au dessus des Alpilles

Tous les paysages de montagne et en particulier la région de Chamonix qui m'a longtemps fascinée.

Un coup de fil à mon instituteur toujours vivant (98 ans) chaleureux et fier avec raison car c'est grâce à lui si je m'en suis sorti.

L'amitié de tous mes anciens patients avec qui je suis toujours en contact 12 ans après mon arrêt et mon départ de Lesdins en Picardie,et surtout l'amitié des jeunes,des plus jeunes que j'ai connu bébé mais aussi, bien entendu , des anciens.(je me fais une joie de remonter le premier dimanche de septembre 2016 pour les rencontrer.C'est très loin mais cela me réjouit déjà)

Comme je l'ai dit au début de mon article,consulter à Médecins du Monde et revenir en voiture en sifflotant.

Tout ceci , tous mes petits bonheurs sont tous presque gratuits ou peu onéreux.Quel est le prix de la contemplation,d'un tour de vélo,quel est le prix de la lecture,quel est le prix d'un barbecue ou d'un repas familial ou entre amis??

Tout ceci paraît sans doute évident à beaucoup d'entre vous mais ça va mieux en le disant. Pourquoi ? et bien parce que nous vivons dans une société de consommation où l'argent est devenu non seulement le roi mais un faux semblant de moteur du bonheur.

Mon cher papa me disait souvent "que l'on ne mangeait qu'un beefsteack par repas ";c'était sa manière à lui de dire qu'il était inutile de thésauriser pour rien et que le bonheur était à portée de tous ceux qui se satisfaisaient de leur sort,même si c'est pour certains très difficile.Un comique disait aussi qu'une 2CV valait mieux qu'une Rolls Royce....pourvu qu'elle vienne de droite!! (Coluche)

Tout est dans la relativité du bonheur,dans son intériorisation,tout est dans ses valeurs personnelles.Je me rappelle d'un vieux patient qui n'était jamais sorti de son village (sauf pour être prisonnier de guerre) et qui respirait le bonheur en cultivant son jardin,en apprivoisant ses légumes et en faisant plaisir à sa famille,ses voisins,et à son médecin (merci Mr Tassin).Je passais le voir souvent et je crois qu'il m'apaisait.

Le bonheur est d'abord une éducation puis la construction d'une vie.Étre toujours insatisfait finit par rendre malheureux car la cime,le but, ne sont jamais atteints .

Même si je me répète, le sourire,la plaisanterie,l'amitié,l'attention pour l'autre,le partage, l'admiration de la nature,tout ceci est gage de sérénité et de jours heureux.

Je vous souhaite beaucoup de bonheur partagé.

PS: la magnifique photo de l'étang a été prise à Cucuron,sur les contreforts du Luberon (pour mes amis Picards)

Le bonheur coûte peu car s'il est cher,il n'est pas d'une bonne espèce

 

                       Chateaubriand

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain
commenter cet article

commentaires

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju