Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 06:47
AVANT  (où suis-je ?)

AVANT (où suis-je ?)

C'est donc aujourd'hui la rentrée des classes et,inévitablement,je repense à mes rentrées à l'école primaire,sans nostalgie mais avec beaucoup de reconnaissance.

Reconnaissance pour mon instituteur qui a aujourd'hui 97 ans et à qui je rend visite à chaque voyage en Picardie.C'est alors pour moi,à chaque fois,un grand moment d'émotion,avec moult évocations des souvenirs communs,d'inventaire des copains et copines qui donnent également des nouvelles à ce mentor comme il en existe peu.

Je l'avoue,j'étais dissipé et même déconneur,et cet instit a passé son temps à me remettre dans le droit chemin,souvent par la force,les punitions,la règle etc..etc..mais aussi avec affection.

Mes parents étaient très démunis,sans parcours scolaire,avec le seul souci de la morale et du partage et mon instit a fait le reste.Je lui dois beaucoup et chaque visite me permet de le remercier.

Les instits de campagne de cette époque s'impliquaient ,comme aujourd'hui,sur le parcours scolaire,mais également sur l'origine sociale avec sans doute une activité "booster" sur ceux qui le nécessitaient.

Je me souviens des allers et retours de correspondance sur le carnet scolaire entre ce prof et ma maman et,si je n'étais pas premier,si j'étais dissipé,ce carnet que je possède toujours ne parlait que de punitions communes.Cela ne m'a pas "traumatisé" mais cela m'a sauvé et la pension (sévère à l'époque ) a fait le reste.Ce fut ensuite la médecine mais là j'étais passionné et la motivation ne fut pas la même.

En effet,l'école n'est pas passionnante,ou plutôt,n'était pas passionnante et rigoler et faire des bêtises,quand on est un gamin, c'est beaucoup plus "rigolo",non ?

Pour revenir à mon instit que je vénère,je l'ai au téléphone une fois par mois environ,je prend des nouvelles de sa santé et son épouse,que j'ai eu à la maternelle,me parle avec douceur et gentillesse de l'enfant que j'étais en alignant les souvenirs sympas (je devais être plus gentil tout petit car son mari évoque plutôt mes bêtises) .

C'est donc l'école Républicaine qui m'a formé et je la défendrai toujours car j'ai vu aussi tous mes copains en bénéficier car ceux qui allaient alors au certificat d'études avaient un bagage largement suffisant pour progresser dans les entreprises ou monter leur propre boîte.Tout le monde y a trouvé son compte dans ce petit village de Picardie et je continue de penser que la qualité des instits n'est pas étranger à ce phénomène.

Victor Hugo disait que les maîtres d'école étaient des jardiniers en intelligences humaines et je pense que mon instit avait un jardin qu'il enrichissait en permanence avec un terreau rempli d'affection mais aussi d'autorité et sans doute d'une pincée de pédagogie ayant fait ses preuves avec deux qualités à mon avis essentielle:l'étonnement et la curiosité.

La morale était du domaine parental,même si nous avions droit à l'instruction civique. Aujourd'hui,la télé,les réseaux sociaux,les ordinateurs sont loin de développer la morale et les jeunes parents ont assez souvent capitulé.Alors il reste encore et toujours l'école Républicaine sur qui tout le monde compte mais qui ne peut pas tout.

Bonne Rentrée

Il y a quelques années

Il y a quelques années

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain
commenter cet article

commentaires

sage alain 03/09/2015 15:18

quelle mèche ??

bier 03/09/2015 09:09

celui avec la meche? oh la la pas facile!!! bises

sage alain 02/09/2015 22:41

entre Maroteaux et Meuleman.Dernier rang ,côté interne du volet droit avec blouse grise,au dessus et à droite de Duplan??
Bises

bier 02/09/2015 19:50

Où alors????

sage alain 02/09/2015 19:30

Bravo Anne Marie!! Bises

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju