Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'un Picard en Luberon
  • Le blog d'un Picard en Luberon
  • : Le blog du grand!!!Cela fait maintenant 14 ans que vous me lisez assidûment et je vous en remercie. Mon but est de faire profiter mes amis des bons moments que je passe en Provence et dans mon activité de Maire,entouré d'une si belle nature ainsi que la rencontre d'amitiés très fortes.Vous avez droit à tous mes états d'âme sur mes lectures , spectacles expos,rencontres. Enfin tout ce que je pense!!!!!Mais avec humour,dérision et poésie.Ce blog a été créé pour donner de mes nouvelles à tous mes amis et tous mes patients de Picardie auxquels je reste très attaché et qui me le rendent bien en m'envoyant régulièrement des mots doux. De nouveaux articles paraissent très régulièrement.Il y en a maintenant plus de 1500. INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER en donnant votre adresse mail à gauche du blog pour être prévenu automatiquement et de façon anonyme de la parution d'un nouvel article .Pour consulter tous les articles , cliquez sur "liste complète " à droite mais vous pouvez rechercher un sujet particulier dans la rubrique"rechercher"(à gauche) Pour voir les albums de photos à droite cliquez dessus et agrandissez les photos.
  • Contact

Recherchez Un Article Avec Un Mot Clé

Avant-propos

Les grincheux ,sectaires, conventionnels et intolérants n'ont pas accès à ce blog.
J'essaie en effet d'y retrouver l'amitié, la tolérance , la dérision , la confidence ,la poésie et l'amour de la nature.

Ceux qui m'acceptent tel que je suis sont les bienvenus.       

Voici des fruits , des fleurs , des feuilles et des branches,
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous ,
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux
                                                    Paul Verlaine

 

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 15:09

Je suis très étonné depuis quelques temps par les réflexions,tant sur le plan national que dans ma commune,portant sur la fatigue anormale des enfants alors que les vacances de Noël sont 4 semaines derrière nous et que les vacances de février arrivent à grands pas.Donc les enfants de 2015 seraient fatigués;c'est quelque chose que j'entends depuis quelques années et qui revient de façon récurrentielle.

Alors revenons sur le "c'était mieux avant" !! Ma génération est allée à l'école le samedi matin et après-midi ,c'est à dire 5 jours pleins ,soit 30 heures par semaine.J'avais en plus chaque jour une heure d'étude le soir pour faire mes devoirs.Il n'y avait pas de vacances ni à la Toussaint,ni en février,nous avions 10 jours à Noël et une semaine seulement à Pâques;enfin,nous terminions l'année le 14 juillet. ouf!!!! Nous sommes passés de 190 jours de travail par an en 1960 à 140 jours aujourd'hui soit 50 jours de travail perdus ,c'est à dire 1/3 du temps d'apprentissage en moins!!!!(pas étonnant que le niveau soit devenu si faible au classement PISA) ah,j'oubliais de vous dire que nous n'étions jamais fatigués.

Certains m'ont fait valoir que maintenant les enfants ont de multiples activités.Et bien mes enfants aussi avaient sports,musique et activités culturelles et n'étaient pas pour autant fatigués en permanence.

Alors que se passe t-il avec la génération actuelle ,me direz-vous ?et bien j'y vois personnellement 4 causes principales:

Premièrement et surtout ce que j'appelle les écrans : la télévision,les ordinateurs,les jeux vidéos en particulier le soir qui engendrent un endormissement difficile et même des nuits agitées et enfin qui génèrent une anxiété qui "bouffe " l'énergie des enfants.Ils vivent dans le virtuel,les images s'imposent à leur imaginaire qui n'est définitivement plus leur propre construction.Et je m'abstiens de parler de la violence des images qui génèrent du stress.

Deuxièmement,le manque chronique d'activité physique.Faire une ou deux heures de sport dans la semaine n'est pas suffisant;c'est tous les jours qu'il faut gambader et courir.Nous allions tous à l'école à pied et la troupe grossissait au fur et à mesure que l'on s'approchait de l'école car les copains et copines se joignaient progressivement à nous.Actuellement,70 enfants,dans mon village, génèrent 70 voitures à la porte de l'école .Nous n'avions pas la télé et nous allions dans les bois faire des cabanes , sans nos parents et là je vais directement au chapitre suivant:

Troisièmement il n'y avait pas d'angoisse et d'anxiété transmises par nos parents comme actuellement.La pression mise sur les enfants(et même sur les instits) transpire l'inquiétude : inquiétude sur la disparition de l' ascenseur social,inquiétude déclenchée par les médias: agression,rapt....et j'en passe.Nous sommes passés d'une société où la plupart des enfants devaient se débrouiller seuls à une société d'enfants couvés,je dirai plutôt étouffés,par leurs parents.Comparez les sapins le jour de Noël! nous sommes passés d'un petit cadeau à un nombre incalculable de boîtes.L'enfant a t-il plus de plaisir et connaît-il ainsi la valeur des choses et des récompenses ?

Enfin,quatrièmement je me dois de revenir sur l'alimentation.Nous ne connaissions pas les plats préparés,les viennoiseries et j'en passe car tous les parents avaient leur petit jardin et les légumes étaient bien frais.Même en ville ils se procuraient des légumes frais;les poulets n'étaient pas élevés aux hormones ou en batterie.Les parents avaient le temps car il n'y avait pas d'écran soit , selon les dernières statistiques 3h47 heures de gagner par jour ,uniquement pour la télé et il faut ajouter ordinateurs et tablettes (source Médiamétrie).

Alors vous voyez , mes amis,notre formidable société actuelle,moderne et pratique,ludique et virtuelle engendre une génération de petits êtres fatigués,souvent comme leurs parents d'ailleurs.

Si vous voulez faire une expérience intéressante,pendant un mois,éteignez votre télé et votre ordinateur,sortez,jouez avec vos enfants,faites des randos,faites du vélo,riez,criez,chantez,mangez moins de viandes(et uniquement de la bonne) et plus de légumes que vous allez préparer pour faire de la soupe,jouez avec vos enfants aux jeux de société,parlez,écoutez de la musique et lisez et faites lire vos enfants .Je garantis , avec ce régime ,non pas Dukan (ni Ducon) ,une cure d'énergie,de bonne humeur,ainsi qu'un bénéfice culturel indiscutable pour les petits.En somme,je vous propose une "retraite " , non pas religieuse mais sociétale.Essayez,un mois ce n'est pas si long;pour les nouvelles il y a la radio pendant 5 minutes le matin car ensuite cela tourne en boucle et est exploité par les médias toute la journée à des sauces sensationnelles.

Non,ce n'était pas mieux avant et les enfants de 2015 ont beaucoup de chance,mais il faut savoir se servir de la modernité et l'inclure dans une éducation globale où les enfants mais aussi les parents y retrouveront leur compte.

Bon courage les amis.

A quoi reconnaît-on les gens fatigués.

A ce qu'ils font des choses sans arrêt.

Christian Bobin

Partager cet article

Repost 0
Published by sage alain
commenter cet article

commentaires

Christine 14/02/2015 12:12

Je partage tout à fait ton opinion et ton analyse ! On prépare pour ces pauvres petits une vie bien difficile et on peut s'inquiéter....

Lore 14/02/2015 12:07

Constat souvent fait et bien analysé. Remèdes : prise de conscience déjà dans la cellule familiale et à tous les nivaux et, peut-être, comme en médecine, recours à la ayurvéda (le mot signifie "la science (veda) et la vie (ayur). Chacun peut y contribuer, chaque jour.
L'inquiétude n'est pas un remède. La confiance, l'optimisme, la tolérance, les sont.

bouly 14/02/2015 12:01

Bonjour ma reflexion hier soir en me disant qu'à 8ans j,etais pensonnaire et levée à 6 H. lumieres eteintes à 21 h du lundi au dimanche et ne rentrais que toutes les trois semaines et je ne me souviens pas de plaintes de fatigue...Bz-bz

Sylvie 14/02/2015 10:47

Je suis tout à fait d'accord avec toi et je pense que nous avons beaucoup d'inquiétudes à avoir pour les futures générations !

Alain 14/02/2015 10:29

Excellente analyse à laquelle je souscris. Il ne reste plus qu'à supprimer les notes, qui les fatiguent aussi !

Ma citation

De mes erreurs de jeunesse,ce qui me contrarie le plus n'est pas de les avoir commises mais de ne plus pouvoir les refaire

Philosophie personnelle

Que la dérision nous apporte la légéreté,la modestie et la réflexion sur le sens de notre vie.
                                Juju